AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le hasard fait le choses... [PV Lya Wynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Quand le hasard fait le choses... [PV Lya Wynn]   Mar 5 Avr - 16:06

Gael était en avance. Il avait tellement crint d'arriver en retard qu'il avait roulé au dessus des limitations de vitesses. Fort heureusement pour lui, il ne semblait y avoir aucun policier dans la ville ce soir. Mais en fait, il n'aurait pas dû se trouver là du tout.
Quelques heures auparavant, son frère l'avait appelé en catastrophe en lui disant que son restaurant allait recevoir un groupe d'officiels. Aussi, il était réquisitionné d'office pour la majeure partie (si ce n'est la totalité) de la nuit) pour préparer la réception du lendemain midi. Coincé, il ne pouvait donc pas aller patrouiller comme c'était prévu. En temps normal, Gael aurait simplement annulé la patrouille, en la reportant au lendemain, mais les disparitions s'étaient multipliées depuis une semaine dans le vieux quartier, aux alentours de la Tour de Guet. Un vampire devait y avoir pris ses aises, profitant du cadre ancien qui lui rappelait peut-être son existence humaine.
Là, bien-sûr, Gael supputait complètement. En tous les cas, la patrouille étant importante, il n'avait pas été question de l'annuler. Gael avait bien tenté de trouver quelqu'un d'autre pour remplacer son frère mais, le printemps arrivant, les humains étaient plus que jamais la cibles des créatures de la nuit, étant donné que les températures clémentes incitait à rester dehors plus tard. Gael ne voulait même pas penser au spring break, cette semaine de folie où les étudiants faisaient tout et surtout n'importe quoi, et où les vampires se régalaient. Comble de malchance, cette année cela tomberait en même temps que la pleine lune, ce qui ajoutait les lycans au tableau.
Gael secoua la tête en soupirant. N'ayant trouvé personne, il avait dû se résoudre à assurer lui-même la patrouille. Son frère devait retrouver Lya, une jeune membre de l'organisation qui avait pourtant bien plus d'expérience que lui en matière de chasse, puisqu'elle le faisait à plein temps depuis deux ans. Gael l'avait croisée plusieurs fois. Plutôt renfermée, il ne la connaissait pas du tout, mais il savait qu'on pouvait compter sur elle, c'était le plus important.
Gael quant à lui, était loin d'être à l'aise. Il n'aimait pas chasser. Non pas qu'il ne sache pas se servir d'une arme, bien au contraire, ni qu'il ne soit pas en forme, puisqu'il faisait régulièrement de l'exercice, simplement il n'aimait pas ça. Certaines personnes aiment les sensations fortes et l'adrénaline, lui exercrait tout cela. Mais par devoir, il se devait d'être présent. Et puis, en mémoire de son père disparut trois semaines auparavant, il se devait de reprendre le flambeau familial, pas aussi bien que son frère, mais à sa manière.
Ainsi donc, il se tenait à une centaine de mètres de la tour de guet, au point de rendez-vous. Il espérait que Lya avait eut son message laissé sur son répondeur, l'avertissant qu'elle chasserait avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Quand le hasard fait le choses... [PV Lya Wynn]   Mer 6 Avr - 18:07

    L'air était doux ce soir. C'était un peu comme si la terre était enveloppé dans une légère et douillette couverture, qui donnait envie de s'assoupir une ou deux heures, après avoir siroté un cocktail de fruit frais, ou encore de jouer une chanson gaie avec une guitare au milieu de l'herbe et des pâquerettes.
    Au pied de la tour de guet, je m'étais assise en tailleur pour attendre mon coéquipier de garde. Aujourd'hui, le temps chaud et l'affluence de jeunes adolescents aux veines remplies de sang bien chaud, attireraient surement des vampires hors de leur trou et, évidemment, nous serons là, fidèles Orions, pour les cueillir.
    Je joignais mes doigts à mes cheveux, posant ma tête sur mes mains et offrant mon visage à la pleine lune. Lune qui brillait déjà alors que le soleil finissait tout juste de disparaitre à l'horizon. La lourde chaleur de la journée laissait place peu à peu à l'air tiède et humide des nuits de printemps. J'avais chaud dans mon pantalon en cuir noir, et j'avais attaché les pans de ma chemise bordeaux au dessus de mon ventre, tentant de m'habituer à la température estivale, si rare à Everstown.
    Mes yeux se posèrent un instant sur les décombres de mon portable, qui gisaient à mes cotés, piteusement. Je n'ai pas vraiment colérique, mais lorsque celui-ci avait décidé d'en faire des siennes , et ce pendant deux heures, j'avais finalement décidé de le présenter à mon talon gauche. Et la rencontre avait été frappante.
    Bref, du coup, après le coup de fil de Sean, je n'avais pas pu ni être contactée ni le contacter pour savoir si il avait quelqu'un pour le remplacer... Si ça se trouve, j'attendais pour rien...
    J'allais me lever pour me mettre au travail, désabusée, lorsqu'un crissement de pneu m'arrêta. Je me tournais vers le bruit en question et vit la voiture en cause. La portière s'ouvrit et un homme sortit. Pas Sean, visiblement. Je voulais donc continuer mon chemin, commençant à travailler, lorsque l'homme en question me suivit. L'espace d'un instant et ma main était sur le manche de mon poignard, prête à me défendre en cas de besoin. Je fis volte-face et me retrouvait nez à nez avec un visage qui ne m'était pas tout à fait inconnu. Les cheveux roux foncé, les yeux bleus, l'air élégant.. Je reconnus le frère de Sean, que j'avais parfois croisé mais à qui je n'avais jamais vraiment parler, et je me détendis, laissant mon poignard à sa place. Lui lançant un sourire d'excuse, je dis:

    - « Bonjour , je.. heu.. Je supposes que c'est Sean qui t'envois? »

    Je ne savais pas trop si il venait m'accompagner ou juste me prévenir que j'allais être seule, dans tout les cas, ce serait mieux qu'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Quand le hasard fait le choses... [PV Lya Wynn]   Mer 6 Avr - 19:32

Gael avait presque failli la manquer, cette silhouette fine et longiforme qui s'éloignait de la tour. Heureusement pour eux, il avait un bon instinct par moment et en cet instant ce dernier le poussa à la suivre, au risque de passer pour une sorte de pervers ou il ne savait quoi. Il est vrai que suivre une jeune femme, la nuit, quand on est un homme seul, ça peut paraître louche... Ne restait plus qu'à espérer que si ce n'était pas Lya, l'inconnue n'aurait pas de bombe lacrymo ou autre joyeuseté du genre dans son sac.
Finalement, en approchant, Gael se rassura. Il s'agissait bien de Lya. Il lui attrappa doucement le bras pour qu'elle le regarde mais c'était là une manoeuvre dangereuse, surtout si l'on considère qu'elle est une chasseuse aux réflexes hors pairs. Après un sursaut, elle lâcha son poignard et se détendit. Gael réalisa qu'il l'avait échappé belle.

*Bravo Gael, belle entrée en matière !*

- « Bonjour , je.. heu.. Je supposes que c'est Sean qui t'envoie? »

_ Excuse-moi, je ne voulais pas te surprendre. Euh oui, Sean est retenu par le boulot et je n'ai malheureusement pas pu lui trouver un remplaçant alors en désespoir de cause... Me voilà.

Il eut un léger sourire d'excuse.

_ Je ne chasse pas très souvent, mais je connais les bases du boulot et je suis entraîné au combat. Bien que je manque un peu de pratique, je pense que ça sera toujours mieux que nous patrouillions ensembles plutôt que tu le fasses seule. En toute logique, je te laisse diriger, puisque tu as nettement plus d'expérience que moi.

Certains pourraient s'étonner de voir un homme de son âge se soumettre délibérément aux ordres d'une aussi jeune femme, mais Gael n'est pas le genre de personne à laisser son égo prendre le dessus. Dans le cas présent, il connaissait parfaitement ses limites et n'avait nulle peine à les admettre. Pour le reste, il ne supporterait pas l'idée de mettre Lya en danger, surtout pour jouer au mâle dominant, parce que fondamentalement cela se limiterait à ça s'il agissait ainsi. Au quotidien, Gael n'avait aucun problème avec le fait de se soumettre hiérarchiquement à une femme, du moment que cela était justifié par une différence de compétences. Aussi, le plus naturellement du monde, il conclut :

_ _ Alors, par où on commence ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Quand le hasard fait le choses... [PV Lya Wynn]   Mar 12 Avr - 16:51


    Il s'excusa de m'avoir fait peur et m'expliqua que ce sera lui qui remplacera son frère. Voilà qui était une bonne nouvelle pour moi: je ne serais point seule ce soir. J'avais un mauvais souvenir de la dernière fois que j'avais voulu faire la garde seule d'une nuit qui promettait d'être agitée... C'était il y a trois mois et mon bras venait à peine de cicatriser de la morsure du lycan que j'avais essayer de neutraliser. Ma fierté en avait d'ailleurs pris un fameux coup, j'aimais me dire que j'étais invincible et que je n'avais besoin de personne mais certaine expériences dans cette chasse dangereuse nous apprend que nous avons besoin des autres, qu'il faut prendre sur soi et accepter le fait que l'union fait la force... Car après tout, c'est pour ça qu'avait été créée l'organisation: pour unir les forces des chasseurs, pour que tous s'entraide.

    - Je ne chasse pas très souvent, mais je connais les bases du boulot et je suis entraîné au combat. Bien que je manque un peu de pratique, je pense que ça sera toujours mieux que nous patrouillions ensembles plutôt que tu le fasses seule. En toute logique, je te laisse diriger, puisque tu as nettement plus d'expérience que moi.

    Que c'était étonnant de voir un homme, plus âgé de surplus, dire clairement qu'il se laisse diriger par une jeune fille comme moi. C'était une qualité plutôt rare, malgré notre époque qui est plutôt pour l'égalité des sexes. Il y a des concepts que le temps n'effacent jamais complètement... Comme l'honneur, la fierté, la honte et cetera...
    Je tortillais ma mèche d'un air pensif autour de mon doigt puis la relâchais, je n'avais jamais été douée avec les inconnus, j'étais donc mal à l'aise. Il faut dire que je ne suis pas très sociable... Ca a toujours été mon point faible, ma peur des humains, ma solitude... Parfois , je me rêvais étant plus sure de moi dans les conversations, comme je le suis en combat. Je vois des gens qui se font des amis en quelques secondes, qui savent créer de la conversation, et moi je suis perdue et je me contente bien trop souvent de juste répondre aux questions que l'on me pose.

    - Alors, par où on commence ?

    Je réfléchis un instant puis attrapa mon sac de la main droite, y plongeant mon autre main pour y extraire ce qui ressemblait à un mini pistolet, comme ceux pour enfants ou encore ceux qui font briquet. Je vérifiais si il était bien chargé puis le tendis à Gaël.

    - C'est un pistolet de l'organisation, il a l'air de rien mais il est très puissant et maniable. J'y ai mis des balles d'argents incrustées de fibres de bois, comme on ne sait pas sur quoi on va tomber...

    C'était avec cette arme que j'avais fait ma première garde, j'avais su apprécier sa facilité d'emplois et sa dangerosité, c'était une de mes armes préférées, après mon poignard, bien sur.

    - Je te propose de surveiller les petites rues par ici pour l'instant.. Si tu veux bien ?

    Je lui lançais un regard interrogatif, je ne voulais pas paraitre trop asservissante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Quand le hasard fait le choses... [PV Lya Wynn]   Mer 13 Avr - 9:09

La jeune femme sembla hésiter une seconde sur la marché à suivre, quoi que la "soumission" volontaire de Gael l'ait plus surprise encore. L'homme sourit, engageant et patient. Après tout, il connaissait très bien les difficultés qu'on peut éprouver quand on n'est pas préparer à donner des ordres. Enfin des ordres... Des indications suffiraient. L'homme patienta donc le temps que Lya se décide. Il la vit ensuite fouiller dans son sac et lui tendre un pistolet dont elle vanta aussitôt les mérites. Il l'avait pris en main par réflexe mais il n'avait pas besoin de ça pour savoir de quoi il s'agissait. Lorsque ledit pistolet avait été conçu, Gael avait été celui qui devait se charger de faire livrer toutes les pièces, un vrai casse-tête quand on n'y connaît rien en armes à feu.
Avec le sourire toujours, neutre au possible, il le tendit à la jeune femme en précisant.

_ Merci. J'ai pensé à en prendre, je ne voulais pas te priver de tes armes. De plus, j'ai cru comprendre que pour vous, chaque chasseur doit amener son matériel, faute de quoi il se fera pourrir par les autres ?

C'était une boutade. Gael n'avait rien contre les chasseurs, tout le monde dans l'organisation le savait. Mais lui-même faisait figure d'OVNI, n'étant ni vraiment un chasseur, ni un scientifique pur et dur, ni un frabricant d'armes. Lui, c'était un peu le secrétaire particulier de tout le monde, le comptable et le psy de l'organisation. On ne le prenait pas véritablement au sérieux en tant que chasseur et ma foi, on n'avait pas complètement tort ! Seulement, il faisait de son mieux et, à son avis, on ne pouvait lui en demander plus.
Il sortit donc un pistolet identique qu'il avait rangé dans son dos, coincé dans sa ceinture histoire d'être discret. Relevant ses manches, il découvrit une espèce de chose en cuir fixée à son avant bras. Cette chose servait en fait à lancer des pieux de bois, sur l'impulsion d'un mouvement sec du bras. C'était très util, d'après ce que lui avait dit Sean, et Gael s'était entraîné avec acharnement à le manier afin d'être sûr de ne tirer sur personne de manière involontaire. Souriant encore et toujours, il ajouta l'air de rien.

_ Je me suis dis qu'à défaut de savoir traquer, je devais au moins m'équiper correctement. Mais ne t'inquiète pas, je sais comment ça fonctionne, tu peux passer devant sans soucis.

Il se retint de rire à la pensée qu'il avait eut. Sa première formulation aurait été quelque chose du style "tu peux passer devant, tu ne te prendras rien dans les fesses", mais devant l'aspect tendancieux, il avait préféré s'abstenir. Finalement, ils se mirent en marche dans les petites rues.
Gael savait qu'il fallait au maximum ressembler à des humains normaux sans quoi on ne risquait pas de les prendre pour cible. Marchant donc aux côtés de la jeune femme qui était plutôt renfermée sur elle-même, il fit la conversation, optant pour des sujets très neutres et vagues, afin de respecter la distance formelle qu'elle avait inconsciemment instauré. Après tout, il n'était pas en consultation pour l'instant !

_ Et sinon, tu sais ce qu'il y a de bien au cinéma en ce moment ? J'irais bien me faire une toile un de ses quatre avec un collègue, mais je ne suis pas du tout le sorties.

C'était faux, il n'y avait pas de collègues, mais il ne voulait pas qu'elle se méprenne et croit qu'il la draguait, ce qui, au regard de la situation, du fait qu'ils ne se connaissaient pas et e leur différence d'âge, aurait été des plus déplacé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Quand le hasard fait le choses... [PV Lya Wynn]   Dim 17 Avr - 12:03

    Gaël regarda l'arme puis me la retendit, m'expliquant, à travers une plaisanterie, qu'il avait apporté ses propres armes. Je ris de sa blague et remis l'arme dans mon sac. Les blagues sur les chasseurs... C'était un peu comme les blagues sur les fonctionnaires, mais version Orions, c'était des blagues stéréotypées mais qui n'étaient point méchantes.. Disons que, tout comme les fonctionnaires étaient dit fainéants, les chasseurs étaient dit un peu barbare. Moi-même j'en connaissais beaucoup et en lâchais de temps en temps, j'aimais assez l'auto-dérision, je racontais d'ailleurs parfois des blagues sur les blondes. Enfin, « de temps en temps » et « souvent », de ma part, c'était très rare.. Je n'ai jamais été très drôle, je jouais plutôt dans le mélodrame.
    Gaël me dit qu'il s'était bien équipé et me montra son pistolet, coincé dans ça ceinture et l'arbalète qu'il avait accrochée à son avant bras.
    L'espace d'un instant, j'hésitais à lui demander si il savait s'en servir, connaissant le danger de l'arbalète, qui au moindre geste brusque vers l'avant pouvait se déclenchée, mais il rajouta de suite qu'il s'était entraîné et que je ne craignais rien.

    - Encore heureux! M'exclamais-je en riant, Ce serait bête de s'entretuer par une si belle nuit..

    Je levais les yeux vers le ciel étonnement étoilé puis rebaissait la tête, souriante.
    Nous nous mirent alors en route, marchant l'un à coter de l'autre comme des personnes normales qui se promèneraient, profitant de l'inconscience du danger et de leur plus grandes insouciances.. Mais bien évidemment, il en était tout autre.
    Partant ainsi, pour la plus grande couverture, sur des sujets vagues, il me dit:

    - Et sinon, tu sais ce qu'il y a de bien au cinéma en ce moment ? J'irais bien me faire une toile un de ses quatre avec un collègue, mais je ne suis pas du tout le sorties.

    Le motel où j'habitais, ou du moins ma chambre, avait vue sur un énorme panneau publicitaire. Je fouillais donc dans mes souvenir récents pour y retrouver le nom d'un film... Il faut dire que je n'étais pas souvent hors du Q.g ...
    Je me souvenais avoir vu, hier, une publicité pour un film... Je m'en souvenais car c'était un film à propos de loup garous, et je m'étais dit qu'il avait l'air pas mal du tout.

    - Il y a heu.. Le chaperon rouge. Je te rassures, ce n'est pas un dessin animé! Ajoutais-je face à son air perplexe. C'est un film avec des loups-garous, je penses, ça à l'air pas mal...

    J'avais toujours apprécié l'idée de revisiter des classiques, même si la dernière fois que j'avais été au cinéma remontait à .. Pff, des années! J'avais été voir Underworld, si je me souviens bien, il y a environ 7 ans.. Dire qu'à l'époque, je trouvais tout cela complètement fantastique, impossible...
    Retourner au cinéma, lieu public créé pour le divertissement des foules, me semblait franchement inconcevable pour mon esprit obnubilé par les créatures et les meurtres, et ce même si ce film, le chaperon rouge, m'avait l'air plutôt intéressant.


(Désolée, mon post est franchement pourri, manque d'inspiration totale .. Je me rattraperais j'espère :/ <3)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Quand le hasard fait le choses... [PV Lya Wynn]   Ven 22 Avr - 19:01

- Il y a heu.. Le chaperon rouge. Je te rassures, ce n'est pas un dessin animé! C'est un film avec des loups-garous, je penses, ça à l'air pas mal...

Gael arqua un sourcil sceptique.

_ C'est une version quoi dans ce cas ? Film d'horreur ?

Il souriait, content de sa bêtise. Après tout, pourquoi ne pas plaisanter un peu ?

_ Non, je crois que j'en ai entendu parler au travail... C'est pas un truc à l'eau de rose par la réalisatrice de ce truc pour ado là... ? Twi-quelque chose ? Une histoire avec des vampires qui ne mordent pas et des loups-garous apprivoisés ?

Eh oui, Gael a des opinions assez marquées et spécialement en matière de cinéma. Il faut dire que môssieur aime les grands classiques. Pas forcément les vieux films en noirs et blancs, mais des bons films. En général, il allait souvent dans les salles obscures parce que rien ne vaut la qualité d'une grande toile et puis, tant qu'on n'a pas vu, on n'est pas en droit de juger...
Sauf bien-sûr pour le twi-bidule, dont on lui a rabâché les oreilles pendant des mois. Il en avait assez des hystériques et des adolescentes fascinées par cet acteur à la mode aux cheveux non coiffés et mal rasé. Robert machin... Aucun charme, aucune classe, rien du tout... Et l'autre, musclor bodybuildé et probablement shooté aux stéroïdes...

*On est tombé bien bas...*

Après un moment toutefois, Gael redevint sérieux.

_ Tout ceci ne sert pas nos intérêts remarque... Avec ce truc les vampires passent pour des gentils et les loup-garous pour des chiens-chiens protecteurs...

Il n'insista pas, songeant que si un vampire les écoutait, cela lui mettrait la puce à l'oreille.

_ Hum je crois que j'ai entendu parler d'un film appelé "code source" ou "source code". C'est un type qui peut aller dans l'esprit des gens pendant leurs huits dernières minutes de vie. Il doit démanteler un réseau terroriste comme ça.

L'air de rien, il était aux aguets. Quand un homme seul les doubla, sa main s'était crispée sur la crosse de son pistolet. Plus que tout, il souhaitait être à la hauteur...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« Les apparences . . . »

MessageSujet: Re: Quand le hasard fait le choses... [PV Lya Wynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le hasard fait le choses... [PV Lya Wynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» Quand la mémoire vous fait défaut [Isabeau]
» On ne réfléchit à sa vie que quand on fait des erreurs.
» 04. Quand l'alcool fait des ravages. || Ashton Kinney
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Across™ - RPG :: All good things come to an end... :: Corbeille :: Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com
Forum Gratuit