AccueilRechercherMembresS'enregistrerConnexion



 
-29%
Le deal à ne pas rater :
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur congélateur bas – 338L
352.99 € 499.99 €
Voir le deal

 :: La Ville d'Across :: Sud de la ville :: Centre Commercial Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
EVENT // PAPERASSE JOKER // Chasse à l'artefact
Bread & Butter
Messages : 13
Date d'inscription : 29/04/2021
Ven 21 Mai - 14:05
Voir le profil de l'utilisateur

Paperasse

Joker

Bon Courage.


Il est vingt et une heure. La lumière d'indication de paperasse se pose au dessus du centre-commercial. Mais contrairement à d'habitude, des feux d'artifices semblent s'envoler au dessus du bâtiment. À l'entrée du centre commercial, les deux mannequins sont présents. Ils sont habillés différemment, les deux portent un costume et les drones sont déjà présents. Les arbitres semblent beaucoup plus enthousiaste qu'à leur habitude malgré leur visage inexpressif. Ils voient les participants arriver, et n'attendent pas plus, cela fait bien une trentaine de minutes que la paperasse est ouverte. Bread prend la parole.

" Bonsoir mesdames et messieurs, et bienvenue sur AcrossTV ! Aujourd'hui est un jour très spécial, car nous fêtons les dix ans de la prison. Et bien sûr, la seule façon de correctement fêter tout cela, est une paperasse Joker ! Et il me semble bien que parmi nos participants, certains l'aient déjà connu, n'est-ce pas ? "

Bread se détourne des caméras et regarde les détenus les plus vieux. Butter enchaîne sans attendre, et sort l'écran, avant de le jeter au sol.

" Aujourd'hui, pas besoin de ça. Vous connaissez la difficulté, et tous les types d'épreuves seront mélangées. Les règles sont simples, nous allons vous assignez un partenaire, et vous aurez une liste d'objets à récupérer dans les diverses boutiques du bâtiment. Mais attention, ceux-ci sont des artefacts. Evidemment, vous aurez le droit de les utiliser. Le premier duo arrivant à la ligne d'arrivée gagnera la paperasse. Les autres rentreront tout de même avec un ticket dépendant de leur effort, mais je ne garantis rien. "

Bread tapote l'épaule de son ami mannequin.

" Mais dis moi, Butter, quelles sont les récompenses du jour ? "

" Et bien, Bread, c'est tout simplement un ticket d'un mois entier offert aux gagnants ! Mais ce n'est pas tout, ces deux là recevront également tous les artefacts récupérés pendant cette chasse aux trésors ! Et bien sûr, il est autorisé de voler ceux des adversaires. "

" Ohlala, mais c'est magnifique, ils seront gâtés ! Mais j'ai peur que cela soit un peu simple, non ? "

" Bien sûr, ce serait trop simple si ils étaient les seuls à devoir se gêner dans la victoire, même si cela est recommandé. C'est pourquoi le centre commercial a été aménagé pour l'occasion ! Vous n'imaginez même pas sur quoi vous pouvez tomber, alors faites attention ou vous marchez. "

" Ah et une dernière chose, Butter. Chers détenus et téléspectateurs, après cette paperasse, nous aurons une grande annonce à vous faire, alors ne lâchez pas la télécommande ! Et pour nos participants... "

Les deux prennent leur inspiration, et prononcent en même temps " Bon courage ", avant de sortir un artefact ressemblant à un stylo. Ils tracent dans le vide entre les participants, et les duos sont formés. Les deux mannequins s'écartent et laisse vue sur l'entrée du centre commercial. Les duos quant à eux, sont liés jambe à jambes. Une chaîne magique semble lier leurs chevilles, et ils ne peuvent pas se déplacer sans que l'autre aussi. Mais Bread se replace rapidement devant le chemin.

" Oh, j'ai failli oublier, voici vos listes. Pinocchio, Pretender, vous devrez trouver une clef verte, une lampe ainsi qu'un cendrier.
Berlin, Saint, vous devrez trouver une télécommande, un rouge à lèvres bleu et un rouleau à pâtisserie.
Enfin, Chase et Scar, vous devrez trouver un bonnet rouge, une statuette de chat, et un walkman."

Les duos liés ont été tirés aux dés et sont :
@Pinocchio & @Pretender
@Berlin & @Saint
@Chase & @Scar

Vous aurez une semaine pour répondre. Si votre duo n'a pas répondu dans le temps imparti, continuez sans ellui. On considérera que le personnage n'a simplement pas agi durant ce tour là. N'hésitez pas à communiquer par discord pour vos actions. Et surtout, n'oubliez pas de tirer les dés.

Pour ce premier tour, vous êtes libres de vos actions, si vous tombez sur un piège, vous le saurez au prochain tour, mais il n'affectera pas celui-ci.

Au rez-de-chaussée sont visibles :
- Un magasin de chaussure
- Un fast food
- Un magasin de jouets pour enfants
- Un magasin de sous-vêtements
- Un magasin de jeux vidéos
- Un magasin de meubles

À l'étage, accessibles par les escaliers, escalators ou ascenseurs ( qui ne marchent pas ) :
- Un supermarché de grande surface
- Un magasin de maquillage
- Un magasin de musique
- Une boulangerie
- Une agence de voyage
- Un aquarium

Pour plus de détails sur les boutiques en soi, envoyer un MP à Bread & Butter ou à Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
Pinocchio
Messages : 20
Date d'inscription : 10/05/2021
Ven 21 Mai - 17:27
Voir le profil de l'utilisateur

Le bras de Bread s’élève, stylo à la main. Un bruit métallique résonne et Pinocchio jette un regard à ses pieds, surpris. Ah bah excellent ça. A sa cheville, une chaine le relie à la personne à côté de lui et Pino sourit comme un idiot. Ah bah EXCELLENT, CA. En arrivant dans le centre commercial abandonné, il avait jeté un œil curieux aux prisonniers qui s’étaient déplacés pour la paperasse et son regard s’était immédiatement posé sur la grande silhouette à l’avant du groupe. Certains visages lui étaient familiers, appartenaient à des prisonniers qu’il avait pu croiser chez les Rats, dans le métro, au détour d’une ruelle, à la mairie ; d’autres lui étaient cependant entièrement inconnus. Une jeune femme au regard froid, une autre aux cheveux colorés. Une ado décharnée, le chef de gang qu’il n’a pu qu’apercevoir depuis son arrivée. Dans tous les cas, Pino aurait été bien incapable de mettre un nom sur l’un d’entre eux. Le grand dadais aux cheveux roux en revanche ? Ça, c’était dans ses cordes. Pretender était arrivé avant lui (peut surprenant, un peu plus et ça commencerait à devenir une habitude) et il fallut quelques secondes pour le rejoindre et venir se placer à ses côtés. Quelques secondes de plus pour qu’ils se mettent à se pavaner devant les drones. Quelques secondes encore, pour perdre tout intérêt dans le discours des organisateurs.

« Il faut absolument qu’on choppe une de ces cameras. Il le faut, Pretender. » Pino chuchote à son comparse « Pense au vlog. Pense aux clips AcrossTV. »

Ça devait forcément arriver. Pretender est drôle. Bread, qui explique les 250 façons de se faire tuer lors de cette belle paperasse, en comparaison, l’est beaucoup moins.

« …trouver un bonnet rouge, une statuette de chat, et un walkman. »

C’est pour cette raison que le cerveau de Pinocchio se reconnecte sur les derniers mots prononcés par les mannequins. Il n’a rien écouté ; trop occupé à se mettre des coups de coude, pousser et tirer sur la chaîne avec Pretender comme des enfants pour regarder qui des deux ferait trébucher l’autre le premier. Pour le moment personne n’est à terre, mais ce n’est que partie remise. Ses lacets sont défaits (le style avant la praticité sinon rien) et il a la curieuse intuition que c’est lui qui mangera le sol abîmé du centre le plus vite. Avec un peu de chance il ne sera pas tout seul.

Déjà, plusieurs personnes s’élancent dans les allées alentours.

Il se tourne vers Pretender. « T’as écouté plus longtemps que moi ? Parce que frérot j’ai RIEN à part trouver un chat et un walkman, » une pause, il remue sa cheville et fait cliqueter la chaîne magique qui y est accrochée. « Et t’as pas giga faim ? C’est abandonné de fou mais on doit pouvoir trouver un truc non ? Une boulangerie ou j’sais pas. Bread doit savoir où on peut trouver ça, c’est son domaine. Potentiellement sa famille. »

S'il y a bien un crédo que Pino accepte de suivre, c'est bien : sur un malentendu, ça peut passer.

« Hey Butter !! Bread !!!! Faut faire quoi copain ?! »

:eyes:
 

_________________
EVENT // PAPERASSE JOKER // Chasse à l'artefact Nkhd

Pino parle en #669944
et merci Berlin pour le vava :eyes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Scar
Messages : 15
Date d'inscription : 30/04/2021
Lun 24 Mai - 22:14
Voir le profil de l'utilisateur
Scar est à l’écart du groupe qui attend le lancement de la paperasse. Il ne connaît pas tout le monde, mais il sait qu’ils font partie des Rats pour la très grande majorité dont Berlin. Il affiche un visage renfermé, tandis qu’il se concentre pour ne pas glisser son regard vers la jeune femme. D’autant que l’unique participante qui n’est pas des Rats… est sa sœur, Chase. C’est loin d’être une situation idéale pour lui. Quand bien même il n’est pas en conflit avec les deux femmes, il ressent un froid dès que le sujet devient trop personnel et avec elles… c’est presque toujours personnel.

Lorsque les artifices sont envoyés pour fêter l’annonce de cette paperasse au goût particulier, saveur des dix de cette sublime prison de la muerte, Scar ne s’émerveille pas. Il s’avance légèrement et se retrouve non loin de Chase, sans lui adresser un mot ou un regard. Il est rivé sur Bread et Butter, les deux clowns du show. Leurs pitreries l’agacent mais il se les inflige afin de dénicher la moindre information qui puisse lui être utile pour le jeu. Pour l’instant, rien de bien compliqué et c’est ce qui l’inquiète.

La seconde suivante, sa cheville se retrouve liée à celle de Chase. Cette fois-ci, il ne peut s’empêcher d’échanger un regard avec elle. Aucune compassion. Aucune amertume. Ils vont devoir coopérer et il n’a rien à dire là-dessus. C’est ainsi qu’il a toujours fonctionné et qu’il s’en est sorti, ce ne sera donc pas un problème. De plus, il préfère que ce soit à lui d’être avec Chase, qu’un autre. Parmi les Rats, certains sont brutaux, radicaux ou solitaires. Il est difficile dans un groupe aussi grand de maintenir une parfaite cohésion, surtout que les têtes changent souvent entre les nouveaux détenus et ceux qui finissent au composte. Scar a moins de mal que ses recrues à s’allier et ça vaut mieux pour leur survie à tous que ce soit à lui de faire l’effort.

L’élément le plus important de cette annonce est la liste d’objets : les leurs, comme ceux de leurs adversaires. Ils ne devraient rien avoir à craindre de leurs concurrents. Si l’un d’eux tentait de s’en prendre à leur chef et à la numéro 1 actuelle, il aurait du soucis à se faire pour ses perspectives d’avenir, mais un rappel était sûrement nécessaire. C’est pourquoi, Scar croisa les bras et avisa chaque individu présent à la paperasse.

- Si l’un d’entre vous ose s’en prendre à un autre groupe ou lui voler son artefact, je l’expédierai moi-même en enfer. Ne vous avisez pas de jouer à ça.

Pour appuyer ses propos et parce qu’il en aurait besoin sous peu, il déploya ses ailes noires grâce à son soutif et les recroquevilla aussitôt pour plus d’aisance. Il lança brièvement un regard d’une demi-seconde à Berlin qui, loin d’être dur, trahissait l’affection qu’il lui portait encore. Puis il passa à sa sœur, séduisante aussi, mais dans un style totalement opposé à elle.

- J’ai retenu une partie des objets des autres et j’ai les nôtres bien en tête. Voilà ce que je te propose : tu es extrêmement rapide et nous allons nous gêner dans nos déplacements avec cette chaîne. Je vais donc m’agripper à ton dos et voler pendant que tu courras. Ça réduira mon poids et facilitera largement tes déplacements. Pour ce qui est des recherches, commençons par l’aquarium. Personne n’aurait l’idée d’acheter un maneki neko là-bas, c’est donc le meilleur endroit pour en cacher un. T’en dis quoi ?

Pragmatique, Scar est calme et serein. Il s’est préparé pour cette paperasse depuis longtemps, il ne compte pas la bâcler ou laisser le hasard décider pour lui.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Berlin
Messages : 65
Date d'inscription : 29/04/2021
Berlin
Junkie à temps plein



Lun 24 Mai - 22:52
Voir le profil de l'utilisateur

joker

ft. Saint, Chase, Scar, Pino, Prepre

Les cernes marquent ton visage violemment. Une nuit agitée, on peut dire. Une nuit sans dose, malheureusement. Tes mains tremblaient sans cesse, et ton regard fuyait tout contact. Tes cheveux verts étaient secs, brisés. Tes ongles, rongés. L'angoisse de ne pas être droguée, l'angoisse du visa qui arrive à sa fin. Heureusement pour toi, des feux d'artifices se font voir, au loin. Ainsi que cette lumière. Cette maudite lumière qui représente quelque chose de pire que ce que tu as pu vivre avant la prison. Les paperasses.

Tu arrives à l'endroit. Merde. Ton ex-copain, avec qui les choses ne se sont pas exactement bien terminées, est présent. Mais également, ta soeur. Que tu avais plus ou moins évitée depuis son entrée dans la prison, ne souhaitant pas qu'elle voit ce que tu étais devenue. Mais elle semblait bien s'intégrer, étant dans le haut du classement. Tu jettes un sourire forcé à l'Orphan, mais quant à Scar, un regard noir s'affiche lorsque vos yeux se croisent. Tu ne souhaites vraiment pas avoir quoi que ce soi à faire avec eux. Alors tu t'approches d'une autre Rat. Elle porte un bonnet, tu la salues un mouvement de tête alors que tes yeux continuent de fuir. Tu dégaines la torche, ainsi que le zippo. Prête à l'allumer pour l'activer. Bien que vous soyez encore aux explications, il vaut mieux être prudente.

L'épreuve ne te réjouit pas. Loin de ça. Tu as vaguement retenu les objets à récupérer, tu as une petite idée en tête. Mais lorsque l'annonce d'être en équipe se fait, tu pries pour ne pas te retrouver avec tes deux connaissances, tu n'as aucunement envie de leur parler, même si tu n'as pas spécialement envie de les confronter non plus. Ta chaîne se lie à la demoiselle au bonnet. Tu es rassurée, même si tu n'as aucune idée de ce dont elle est capable. Regard autour, les deux autres Rats sont ensemble tandis que le leader des Rats se retrouve avec ta soeur. Ironique, à tes yeux. Cela te rappelle qu'elle n'est pas spécialement au courant de ta relation passée avec lui, de l'enfant qui en est née.

Ton ancien petit-ami prend la parole à son tour. Il vous menace. Ça te fait pouffer de rire, pensant qu'il n'oserait pas te faire du mal, sans parler de ta soeur. Cela n'est pas forcément vrai, mais vu ton état actuel et l'arrogance qui a prit le contrôle, tu pensais que c'était le cas. Alors, tu veux le confronter. Pourquoi pas le confronter à ses propres mots.

" T'es sûr de toi ? Tu vas nous envoyer en enfer de toi-même ? Superbe image pour le chef des Rats. Scar tabasse son ex-copine en live en paperasse. " Tu te tournes vers ton équipière du jour. " T'imagines l'affiche ? "

Nouveau regard noir vers lui, tu retournes à nouveau sur ton alliée. Ce n'est pas parce que sa présence t'énerve au plus haut point qu'il ne vous faut pas de plan. Tu réfléchis à quel serait le plus simple à trouver pour le moment. Le plus visible des trois. Tu te creuses la tête comme tu le peux, mais tu finis par hésiter entre le rouleau à pâtisserie et la télécommande, alors tu lui demandes son avis.

" Bon, on commence par quoi, dis moi. J'me dis que le rouleau doit être une bonne idée pour commencer, ou alors la télécommande. Mais j'ai aucune idée de où trouver ça. T'as une idée peut-être ? "
Revenir en haut Aller en bas
Scar
Messages : 15
Date d'inscription : 30/04/2021
Lun 24 Mai - 23:19
Voir le profil de l'utilisateur
Dans sa menace, Scar a du mal à inclure Berlin. Pour lui, ce n’est pas un élément perturbateur. Ils ont des dissensions et un passif, mais ils ont vécu cette même paperasse neuf ans auparavant. C’était ensemble qu’ils s’en étaient sortis, donc côté coopération, il lui faisait confiance pour ne pas s’en prendre aux autres. Il fut donc d’autant plus ébahis de l’entendre s’esclaffer comme une truie devant ses propos. Ses sourcils se froncèrent, une veine d’énervement pointa le bout de son nez et il fulmina en l’écoutant le provoquer. Ce ne serait pas Berlin, son sang n’aurait fait qu’un tour et de son couteau, il aurait fait giclé son sang pour empaler avec le malotru. En l’occurrence, il est incapable d’agir contre elle autrement que par la parole.

- Détrompe-toi. Tu devrais savoir que je n’ai que faire de ce que les gens disent de moi. Cela pourrait même m’attirer les faveurs de certains téléspectateurs qui me feraient monter dans le classement.

Un air de défi brille dans son regard. Envolée sa compassion à l’égard de son ex-petite-amie. Il a conscience que cet écart pourrait altérer sa relation avec Chase, mais il est hors de question qu’il se fasse piétiner ainsi devant les autres Rats.

Il ne serait pas aussi indulgent avec le prochain à rire de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Bread & Butter
Messages : 13
Date d'inscription : 29/04/2021
Dim 30 Mai - 9:21
Voir le profil de l'utilisateur

Paperasse

Joker

Bon Courage.


Butter se tourne vers l'homme aux lunettes. Il soupire, et se rapproche pour répondre à sa question, en faisant attention à ce que les drones ne le regardent pas, trop occupés à voir la dispute Rats.

" C'est simple. Aller dans le centre commercial, trouver les artefacts. Allez, hop hop hop. "

Il mime un mouvement signifiant aux participants d'entrer dans le bâtiment. Puis, Bread sort une télécommande. Il appuie dessus, et regarde les participants.

" Je vous ai dis de rentrer, non ? Vous pourrez discuter à l'intérieur. "

Personne n'est encore entré dans le centre commercial, donc il n'y a encore rien à signaler pour les joueur.euse.s. Si les participants n'ayant pas répondu à ce tour là manquent le tour suivant aussi, les règles changeront et ceux-ci seront disqualifiés.
Revenir en haut Aller en bas
Pinocchio
Messages : 20
Date d'inscription : 10/05/2021
Mar 1 Juin - 18:42
Voir le profil de l'utilisateur

« C'est simple. Aller dans le centre commercial, trouver les artefacts. Allez, hop hop hop. »

Butter (Bread ? Le jeune homme se jure de retenir leur nom un jour) se tourne vers Pino et secoue ses mains molletonnées dans l’espoir de les faire dégager plus vite. Allez voir ailleurs si j’y suis, le visage du mannequin semble dire. Découvrez les règles sur le tas. Tant pis pour vous. Il a l’air fatigué, et Pino s’en voudrait d’ajouter à sa charge de travail déjà conséquente. L’ambiance ce soir ? Délétère. Les Rats ne sont même pas encore entrés dans le centre que la plupart se jettent déjà des regards noirs. Certains montrent les dents et Pino fait semblant de ne pas les voir. Le chef leur a adressé la parole à tous, dans un communiqué clair et précis : pas de bagarre. Honnêtement ? Une bête d’idée. Beaucoup de potentiel. Pino ne peut qu’hocher la tête discrètement, sans quitter Butter des yeux. Certains Rats ne sont pas de son avis ; il entend des rires et suppose que le non-chapardage d’artefacts est trop demandé. Il espère juste que personne ne viendra chopper leur statuette de chat et leur walkman.

Le commentaire de Butter ne leur est d’aucune aide d’ailleurs. Pinocchio avait retenu cette partie des consignes, mais ça ne l’empêche pas de considérer l’aide du mannequin comme une petite victoire. Peut être qu’ils pourront s’en tirer avec plus d’info plus tard dans la partie. C’est une paperasse inédite après tout, il ne sait pas jusqu’où les règles peuvent changer. « Ok merci Bread, t’es le meilleur je t’aime. Chat et Walkman, donc. » Pino lui envoie un baiser, par principe. Il en jettera un aux caméras aussi, quand elles détourneront le regard du conflit actuel. Le drama fait évidemment plus d’audience que son seul joli minois, mais l’attention des drones lui manque déjà.

Le chef des Rats semble déjà échafauder un plan avec sa coéquipière, et Pino suppose qu’ils devraient faire marcher leurs petites méninges, à Pretender et à lui. Leurs Grandes Méninges. Ils ont un très gros cerveau. Source : faites-moi confiance.

« Chat et walkman, Pret’. T’sais cette vidéo, avec le chat qui se viande contre une vitre de boulangerie ? Evidement que tu l’as vue. Les deux sont liés. Genre c’est  o b l i g é  que ça soit là-bas. » C'est probablement la pire logique que les spectateurs aient pu entendre. Si Pino s'était arrêté pour réfléchir deux secondes de plus, il aurait avancé l'argument suivant: 'walkman' a sept lettres, 'chat' en a quatre. 'Boulangerie'? Onze. Le calcul est évident, la conspiration l'est encore plus.

Mais Pino n'a pas le temps pour les maths complexes et ne s'arrête pas. Il s’élance dans le centre commercial à grandes enjambées ; lié à Pretender par la jambe, mais aussi par le coude, où il s’est accroché. A l’intérieur du bâtiment, son regard balaie les enseignes, ternes, pourries, délabrées. Le sol est accidenté ; les dalles du rez-de-chaussée se chevauchent par endroits et les hautes herbes se sont faufilées dans leur jonctions. Le sol du premier étage en revanche, présente une ouverture importante dont Pino a du mal à évaluer la cause. Choix architectural ou un malheureux effet de dégât des eaux, la question passe au second plan quand le jeune homme aperçoit l’enseigne recherchée. « Boulangerie ! Là !! Làlàlà !!!! » Il attrape la mâchoire de Pretender, et tourne la tête de son binôme dans la bonne direction. « J’ai un trop bon feeling pour les escalators j’sais pas toi-- »

Il n'attend aucune réponse, ne jette aucun regard aux autres participants et fait un pas vers les marches qui l'attendent, quelques mètres plus loin.
hrp:
 

_________________
EVENT // PAPERASSE JOKER // Chasse à l'artefact Nkhd

Pino parle en #669944
et merci Berlin pour le vava :eyes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: