AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The game, Mrs Hudson, is on !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: The game, Mrs Hudson, is on !   Jeu 30 Juin - 19:29

Christopher Emerick Watson
feat. David Jude Heyworth Law


Christopher E. Watson est né en 1851 à Baker Street, et est donc âgé de 160 ans réels. Cependant, physiquement, il n'en parait que 28. Il se nourrit seulement de sang HUMAIN.

« L'extraordinaire est une chose, le mystère en est une autre.
Arthur Conan Doyle - »

Christopher appartient à la race des VAMPIRES et est SOLITAIRE. Dans la vie de tous les jours, Christopher est COMÉDIEN (THÉÂTRE).


« L'horreur ne va pas sans l'imagination.
Arthur Conan Doyle - »


Baker Street, le 03 juillet 2011.

Les façades des appartements de cette rue mondialement connue, défilaient à une vitesse vertigineuse. Le taxi noir s'arrêta brusquement à un feu de signalisation, mais cela ne fit pas pour autant revenir Christopher Emerick Watson à la réalité. Bien au contraire. Ses pensées se dispersaient dans une époque révolue depuis bien longtemps maintenant et cela le chagrinait énormément, d'autant plus que son regard se posa sur l'appartement de son enfance. Avant qu'il ait pu l'observer avec attention, le taxi avait déjà reprit sa course jusqu'à Leicester Square.
-Stop... J'ai dit stop.
Le chauffeur pilla brusquement, ce qui lui valut de nombreux coups de klaxons enragés. Ignorant les protestations des autres conducteurs, Chris tendit un billet devant lui. Tout en ouvrant la porte, il rajouta à l'intention du conducteur.
-Gardez la monnaie.
Claquant la portière derrière lui, il se dirigea vers le trottoir et s'arrêta net. Un sourire emplit de mélancolie se dessina sur son visage. Le Baker Street de son enfance avait bien changé. Cela faisait des années qu'il n'y avait plus mis les pieds. Avant son arrivée, il s'était préparé à un changement, mais le choc des "retrouvailles" fut brutal. Un sentiment étrange s'empara de son être et il regretta d'être toujours en vie... Ou de ne pas avoir évolué également.
Les fiacres avaient été remplacés par des taxis et des double-decker. La plupart des magasins s'étaient transformés en pub et lorsqu'il tourna sur lui-même il vit l'entrée de la station de métro. Les rires des enfants, les voix féminines des commères et les cris des vendeurs de journaux avaient laissé la place à un brouhaha incessant, à un ballet continuel de voitures et de coups de klaxons à vous rendre sourds. Au plus grand regret de Chris, il s'aperçut en observant les gens, que ces derniers n'avaient apparemment plus de temps pour eux. Ils marchaient tête basses ou non, sans s'arrêter pour regarder les pubs ou les devantures de magasins de vêtements. Ils étaient seuls dans leur bulle et rien ne devait venir les déranger. Toutefois, la population était encore plus dense qu'à l'époque et tout cet afflux de sang excita le vampire qu'il était. Le point serré dans sa poche, il avança sans but précis et se posta devant son ancienne demeure. Il ne sait pour quelle raison il posa sa main libre sur la poignée de la porte d'entrée, mais des tas et des tas de souvenirs ressurgirent dans son esprit. Cela le surpris énormément, d'autant plus qu'il n'avait guère de souvenirs de sa vie d'avant sa transformation.

[...]

Baker Street, le 27 juin 1861.

-Christopher où vas-tu ?
-Jouer dehors !
-Ne rentres pas tard d'accord ?
-Oui maman.
-Et ne fais pas de bêtises...
Le claquement de la porte d'entrée coupa net les paroles de la matriarche de Chris. Bien trop pressé pour entendre sa mère lui dire quoi faire, il n'avait pas attendu la fin et était partie en courant rejoindre ses amis. A tout juste dix ans, il avait l'impression de connaître tout du monde. Baker Street et les rues alentour étaient pour lui bien assez vastes pour croire que le monde entier pouvait se trouver en ces lieux. Ce n'est qu'avec les années, qu'il s'apercevrait de sa naïveté enfantine.
Tels des enfants des rues, ses amis et lui connaissaient la banlieue de Londres comme leurs poches. Aucun des garçons du petit groupe d'amis ne venaient d'une grande famille bourgeoise, mais ils étaient, tout du moins, loin de vivre dans la rue. Leurs vies étaient moyennes et cela leurs convenaient parfaitement. Pour eux, l'existence était une suite continuelle de rires, de bagarres en tout genres et de bêtises plus ou moins graves. Tous ces garçons avaient le même âge. Tous avaient le même rêve. Celui de faire des études et d'ensuite, partir à la guerre pour être soldat comme leurs pères. Bref ils se connaissaient tous depuis leurs six ans et pour rien au monde ils ne voyaient la vie sans ce petit groupe d'amis. Mais la vie, on le sait tous, n'est pas toujours clémente...

Assis au fin fond d'une ruelle, les six amis formaient un cercle bien fermé. L'un d'eux prit la parole.
-Vous avez bien compris hein ? Nous allons être liés par le sang. Le premier de nous six qui rompt ce pacte ne fera plus partie de ce groupe.
-Et il faut faire quoi pour ne pas rompre ce pacte ? Demanda le garçon assis à côté de Christopher.
-Il faut que cela reste secret. Voilà tout. Vous n'en parlez à personne.
Christopher était muet et se tenait immobile, ses yeux rivés sur le petit couteau que tenait son ami. Il avait toujours détesté le sang et se dire qu'il allait bientôt se couper de lui-même lui donna la nausée. Quand vint son tour, sa main tenant le couteau se mit à trembler, mais il s'entailla légèrement l'index et les six garçons purent joindre leurs doigts et le sang des six individus se lia.
-Bon maintenant, c'est à la vie, à la mort. Si l'un d'entre nous a un problème, personne ici n'a le droit de l'abandonner compris ?
Tous les garçons firent oui de la tête et ils se levèrent et partirent en courant.

[...]

Gower Street, le 15 juillet 1871

-Neil arrête s'il te plaît...
-Roooh allez Chris ça fait plus de deux heures que tu étudies.
-Dois-je te rappeler que dans une semaine nous avons nos examens finaux ? Je compte bien devenir médecin moi. Si toi tu t'en contre-fiche.
-Christopher tu ne suis pas notre ancien pacte...
-On avez dix ans c'est bon Neil... C'est fini ces trucs.
-Peut-être pour toi, mais pas pour nous. On a toujours dit qu'on ferait tout ensemble.
-Bin c'est ce que l'on fait non ? Regarde nous sommes tous les six dans la même école de médecine.
-Oui je le sais parfaitement. Mais quand c'est tout, c'est tout... Donc tu lèves le nez de tes bouquins et tu nous suis...
Soupirant, Chris regarda son ami.
-Si je rate, je vous tiendrai pour seul responsables.
-On sait à quel point tu es rancunier. On a l'habitude va.
Souriant légèrement, Christopher se leva et il sortit en compagnie de son ami pour rejoindre le reste du groupe.
Rancunier oui, Christopher l'était énormément. Depuis quatorze ans qu'il connaissait ce groupe d'amis, il avait eu nombre de disputes avec eux, mais tout était toujours rentré dans l'ordre... Enfin jusqu'à maintenant...

[...]

Afghanistan, le 03 mars 1874.

-Et voilà l'Afghanistan... Dit Peter avec un sourire.
-T'es content ?
-Bien sûr Chris. Nous sommes tous contents. N'est-ce pas ? Même toi je parie... Tu te souviens non ? On voulait tous être dans l'armée. Comme nos pères...
-Oui bien sûr mais c'est complètement contradictoire avec nos études de médecines.
-Christopher tu réfléchis trop. On nous a dit de faire ça, on obéit un point c'est tout.
-Mais on a que vingt-trois ans.... Si on meurt ?
-Sérieusement, tu as toujours était le plus peureux de la bande.
Chris lança un regard noir à son ami et ne lui adressa plus la parole.
-Et toujours le plus rancunier et boudeur. N'oublie pas de rajouter ça Pet. Prononça Samuel en rigolant.
Maudissant ses amis mentalement, Christopher alla s'installer sur son lit de camp et ferma les yeux pour essayer de dormir. Demain, le réveil serait dur, pénible... Et ce serait peut-être le dernier d'une courte existence.

Afghanistan, cinq ans plus tard.

Cela faisait maintenant cinq ans que Christopher et ses amis étaient arrivés sur leur camp de base. Depuis leur arrivée, leur progression sur le territoire ennemi était importante et leurs connaissances médicales aidaient énormément les autres soldats blessés durant le combat... Mais ce soir-là, aucune connaissance médicale n'aurait pu aider Christopher Watson.

-Chris ? Christopher ? Bordel t'es où ? Peter tu le vois ?
-Non Sam. Cria également Peter.
Les coups de feu fusaient de toute part. Aussi bien de leur camp que de l'autre. Le vacarme était assourdissant. Les cris de ses amis de toujours parvenaient aux oreilles de Chris tels des murmures. Il essaya d'attirer leur attention, mais toute son énergie était déjà partie. Il ne put même pas terminer sa phrase. Sa main gauche était rouge de sang. Il venait de se prendre une balle dans le ventre et il espérait diminuer la perte de sang en appuyant sur la blessure, mais la douleur était insupportable.
Bientôt, il s'évanouit et ne bougea plus, comme les corps sans vie qui gisaient à ses côtés. Ses amis quant à eux, l'appelaient toujours, le cherchaient même, mais ils devaient faire attention à ne pas se prendre une balle également. Malgré la douleur de la perte d'un ami, le combat devait continuer coûte que coûte et cela, ils le savaient parfaitement. Leur survie était primordiale. Dans un tel endroit, c'était presque chacun pour soit. C'est donc à cinq qu'ils continuèrent leur avancée sur la terre Afghane. Le cœur serré, ils observaient les autres soldats qui avançaient avec eux. Ils espéraient par je ne sais quel miracle, apercevoir Chris, un sourire aux lèvres.
La nuit étant déjà bien entamée, ils décidèrent de camper. Ils étaient maintenant à plus de quatre heures de marche du corps inerte de Christopher.

La nuit était tombée depuis plusieurs heures maintenant et le soleil ne tarderait pas à refaire surface.
-Vous sentez ? Il y en a pas mal par ici. Je crois qu'il y en aura pour tout le monde...
Cinq hommes grands et à la peau plutôt bronzée s'approchèrent des corps sans vies des soldats. Ils commencèrent à les observer avec silence, puis touchèrent leur corps.
-Rappelez-vous. Si l'un d'eux est encore en vie, vous ne le tuez pas. Il nous sera d'une grande utilité.
Ne répondant pas, les autres commencèrent à se baisser sur les corps et ils ouvrirent leur bouche. Des canines fines et acérées sortirent de ces dernières et ils les plantèrent dans les cous de leurs victimes. Le chef de cette petite bande s'était quant à lui, approché de Christopher. Il ne fit aucun bruit et entendit le bruit léger d'une respiration très faible et de battements de cœur.
-J'en ai un qui est en vie. Il est parfait. Jeune et en bonne forme. Une fois transformé, cette blessure au ventre n'aura plus aucune importance.
Le vampire porta son avant bras à sa bouche et se mordit. Son sang se mit à couler et deux secondes après, il était en train d'ouvrir la bouche de Christopher, pour lui faire boire son sang. Lorsque cela fut fait, il prit sa tête entre ses mains et d'un geste brusque, mais net, lui brisa la nuque.
Sous le coup de la douleur lancinante, Chris se réveilla en sursaut. Il se mit à hurler tout en bougeant dans tous les sens. Complètement affolé, il regarda tout autour de lui et vit un homme le dévisager. De sa bouche, dépassé deux canines pointues et légèrement rouges. La lumière de la pleine lune éclairait son visage et ses yeux étaient injectés de sang. Sentant la peur l'envahir, Christopher désira se lever pour s'enfuir, mais la douleur était bien trop importante. Il avait la sensation que tout son corps était en train de brûler de l'intérieur. L'inconnu le prit dans ses bras et se mit à courir à une vitesse impressionnante. Christopher crut que la douleur le rendait fou ou qu'il était peut-être mort depuis longtemps. Il n'en savait strictement rien. Tout ce qu'il désirait, c'est que cette horrible souffrance cesse.
Ce ne fut qu'au bout de quatre jours éprouvants, que toute douleur cessa. Lorsque Christopher se réveilla, il ne se souvenait plus de rien. Seul l'homme qui l'avait transformé vint le voir à son réveil.
-Qui êtes-vous ?
-Votre sauveur.
-Mon sauveur ? Demanda Christopher en fronçant les sourcils.
-Oui, vous avez prit une balle dans le ventre. Vous avez failli y rester vous savez.
Chris regarda son ventre, mais il ne vit aucune trace de blessure ou de cicatrice quelconque.
-Je n'ai rien.
-C'est normal. La guérison des vampires est bien plus rapide que celle des humains.
-Je vous demande pardon ? De quoi parlez-vous ?
L'inconnu sourit et fit sortir ses crocs. A la vue de ce visage, Chris recula de terreur et faillit tomber à la renverse.
-Qui êtes-vous ? Pour la dernière fois.
-Je viens de vous le dire. Je suis votre sauveur et votre créateur.
-Créateur ? Que voulez-vous dire ?
-Vous êtes un vampire maintenant.
-Balivernes. Histoires pour faire peur aux enfants...
-Vraiment ?
L'homme partit et revint quelques instants plus tard avec un miroir.
-Regardez-vous... Vous serez ainsi dans l'obligation de me croire.
L'anglais prit le miroir et le plaça face à son visage. Lorsqu'il se vit, aucun son ne sortit de sa bouche. Il avait l'impression d'être devenu muet comme une tombe. Ses longs doigts fins touchèrent la peau de sa joue. Son visage était d'un blanc cadavérique et sa peau plus dure qu'à l'ordinaire.
-Que suis-je devenu ?
Il passa une langue rouge, sur des dents d'un blanc éclatant. Ces dernières étaient devenues tranchantes comme des rasoirs et ses canines bien plus pointues qu'à l'ordinaire.
-Un buveur de sang mon cher...
Il cligna plusieurs fois des yeux. Des cernes d'un autre monde entouraient ses yeux et ses vaisseaux sanguins avaient explosé.
-C'est tout simplement horrible...
L'inconnu sourit.
-Première impression c'est tout... Suivez-moi maintenant. Vous avez beaucoup de choses à apprendre.
Tel un robot, Christopher se leva péniblement et suivit le vampire dans une pièce sombre, seulement éclairée par les rayons du soleil.
-Allez-y. Placez-vous sous la lumière du soleil.
Ne comprenant pas réellement pourquoi il devait faire cela, Chris s’exécuta. Dès qu'il sentit l'astre solaire sur sa peau, il se mit à crier de douleur et retourna dans l'obscurité.
-Ça brûle !
-Normal. Les vampires craignent le soleil. Tiens... Attrape-ça.
L'homme lui lança un anneau doté d'une fine ligne bleue. Chris le rattrapa au vol et fut surpris de par la qualité de son réflexe.
-Dès que tu sors durant la journée, tu dois impérativement l'avoir sur toi. C'est un lapi-lazuli. Ça protège les morts-vivants comme nous des effets mortels du soleil.
Aux paroles de son "sauveur", Christopher décida de mettre la bague aussitôt. Pour affirmer les dires de l'homme, il s'avança avec crainte vers la lumière du jour et y passa sa main. A sa plus grande joie, il s'aperçut que le vampire avait raison. Il ne ressentait plus aucune brûlure.
-Merci. Finit-il par dire avec un sourire.
-Ce n'est pas fini. Suis-moi.
Ils allèrent à présent dans une sorte de cellule, où un homme d'une trentaine d'années environ se tenait assis par terre. Ce dernier avait de nombreuses blessures sanglantes.
-Je vous laisse faire connaissance. Prononça l'inconnu avec un sourire mauvais dessiné sur le visage.
Fermant la porte, Christopher se retrouva seul avec cet homme. Seul des barreaux les séparaient et Chris ne comprenait pas vraiment ce qu'il devait faire. Toutefois, il s'aperçut que la vue du sang ne le dégoûtait plus, bien au contraire. Il semblait complètement absorbé par les blessures du pauvre homme. Plus il les observait, plus il se sentait... Affamé ? A sa plus grande surprise, c'est bien ce qu'il ressentait... De la faim. Mais comme lui avait dit sa nouvelle connaissance, c'était un vampire. Donc s'il en était bien un, il devrait se nourrir du sang de l'homme pitoyable assis face à lui.
Cette seule pensée eut pour effet de l'exciter davantage et il se précipita sur les barreaux de la cage. Ses deux mains posées sur la surface froide, il se mit à claquer des dents et à grogner. Il ne sait si la soif ou la folie le poussa à faire cela, mais il serra les barreaux de toutes ses forces et les brisa. La situation aurait pu avoir quelque chose de drôle, si ce n'était pas aussi réel. C'était comme un être humain observant un lion en cage. Sauf que dans le cas présent, c'était plutôt le lion qui observait l'humain dans la cage... Se frayant un chemin, il put enfin rentrer dans la cellule avec l'inconnu. Le pauvre homme savait parfaitement ce qu'il l'attendait. La peur se lisait dans son regard. Lorsque Chris déposa son index sur l'une de ses blessures, l'homme sursauta légèrement et le vampire sourit amusé. Il porta ensuite son doigt à sa bouche et le lécha. Une excitation incontrôlable s'empara soudain de lui et il empoigna l'homme par le col et le souleva. Le regardant dans les yeux, il sentait la faim prendre le dessus sur sa raison. Il le plaqua contre le mur et sa bouche se porta instinctivement vers son cou...

Cinq minutes plus tard son créateur refit son apparition et dit, fière de lui.
-Je vois que tu as compris de toi-même ce qu'il fallait faire. Parfait. Allez viens, ton apprentissage est loin d'être fini.
-Je ne peux pas rester.
-Comment ça ?
-J'ai quelque chose à faire.
-Tu es bien trop jeune pour pouvoir te débrouiller seul. Et si tu es là, c'est pour une bonne raison. Combattre à mes côtés et suivre mes ordres.
-Je n'ai d'ordres à recevoir de personnes. Compris ?
-Bien, très bien. Dans ce cas va t'en immédiatement avant que je ne te tue sur le champ.
Chris ne se fit pas prier et partit sans demander son reste.

Durant plusieurs jours il erra sans but précis, se remémorant petit à petit des souvenirs de sa vie jusqu'au moment fatidique de la transformation. Il se fit également à son nouveau statut de vampire. Il se redécouvrait et se surprenait de jour en jour. Il prit même du plaisir à tuer, lui qui avait par le passé tant détesté le sang et qui avait fait des études de médecine. Il s'était voué à préserver la santé aux gens qu'il devait soigner. Maintenant tout ceci était du passé. Il n'en avait plus du tout la moindre envie. Tout ce qu'il désirait, c'était se venger. Car oui, sa rancune n'avait pas disparu, bien au contraire. Elle s'était intensifiée. Ce soir pour sûr, le sang coulerait à flot...
Cela faisait donc maintenant une semaine qu'il errait sans but précis, lorsqu'il sentit différentes odeurs humaines. Il ne sut si ces odeurs le mèneraient à ses anciens compagnons de guerre, mais il devait tenter de les retrouver. N'écoutant que son instinct, il se mit à courir le plus vite possible pour rattraper le groupe. Il lui fallut tout de même trois bonnes heures pour mettre la main dessus. Les hommes - une dizaine environ- était en train de monter un camp provisoire pour la nuit et ce qu'il vit l'emplit de joie. Ses anciens camarades faisaient bien partie du groupe. Souriant, il se prépara à jouer la comédie. Ses yeux balayèrent le sol à la recherche de quelque chose de tranchant et il trouva une pierre parfaite. La prenant entre ses mains blanches, il s'entailla violemment la peau du ventre et serra les dents pour ne pas crier de douleur. Son sang ne tarda pas à couler...

C'est un Christopher métamorphosé qui arriva sur le camp. Se tenant le ventre à l'endroit où il s'était prit la balle quelques jours en arrière, il respirait difficilement et marchait péniblement.
-Pet... Peter...
L'interpeller se retourna vers la voix masculine et s'exclama de joie.
-Christopher ? Non c'est pas vrai. Comment est-ce possible ?
Il se précipita vers lui et appela Neil pour qu'il vienne l'aider. A eux deux, ils le portèrent dans le sous-sol d'une pièce creusait pour la protection de l'armée britannique. Les deux soldats l'installèrent sur un lit de camp.
-On va te faire manger, te faire boire ne t'inquiètes pas...
Le reste du groupe arriva avec une joie sans fin et chacun prit soin de Chris à sa manière.
-Toi qui étais le moins coriace de nous tous. Regarde toi... Tu es arrivé jusqu'à nous par je ne sais quel miracle.
-J'avoue que je ne sais pas comment j'ai fait également...
-Ne bouge pas Chris, je vais m'occuper de ta blessure...
-Non c'est bon t'inquiètes pas, ça va aller.
-Non mais et puis quoi après ? Ça doit déjà être bien infecté alors... Ça ne doit pas être beau à voir.
Soulevant le t-shirt de Chris, Neil et le reste du groupe portèrent des yeux effrayés sur le ventre de leur ami. La blessure qu'il venait de se faire avec cette pierre, était en train de se refermer d'elle-même.
-Chris c'est quoi ce truc ? Qu'est-ce qui se passe ?
Se levant, Christopher se mit à sourire.
-Je ne suis pas vraiment contents de vous... Vous vous souvenez de ce que nous avez dit Peter lorsque nous avons fait ce pacte ? Que ce serait à la vie à la mort. Que si l'un d'entre nous avait un problème, tous les autres feraient tout pour l'aider ? Vous vous en souvenez n'est-ce pas ?
La voix de Chris était froide, voire glaciale. Il les regardait tous un par un et l'excitation commençait à le gagner. Il sentait la faim prendre possession de son corps et de son esprit.
-Qu'avez-vous fait pour moi ? Hurla-t-il soudainement ? Hein ? Quoi ? Vous êtes partis comme des lâches... Et après c'est moi que l'on traite de peureux ?
-Chris calme toi.
-Que je me calme ? Dit-il en se retournant vers Peter. Non c'est trop tard maintenant. Calmant le ton de sa voix, il reprit. Avec tes bêtises de pacte, notre amitié a commencé dans le sang... Le regardant dans les yeux il finit par dire. Et elle va finir dans le sang.
Sans crier gare, le visage de Christopher se métamorphosa. Ses canines poussèrent et ses yeux injectés de sang se cernèrent. Tout le groupe formait un cercle autour de Chris et tous reculèrent le plus loin possible de lui.
-Qu'est-ce que... ?
-Je vais commencer par toi Peter. Je suis persuadé que ton sang est le meilleur. Je le sens... Je l’entends battre dans tes veines...
-Pitié arrêtes... Tu es fou... Le soleil t'a trop tapé sur la tête.
-Ah oui ? Et mon visage alors ?
Alors qu'il approchait sa bouche vers le cou de son ami, Samuel et Neil se précipitèrent sur Christopher pour l'arrêter. Toutefois, ils ne réussirent aucunement à le faire bouger. Se retournant vers eux, Chris se mit à rire... Un rire mauvais et sans vie... Prenant ses deux amis par le col, il les souleva de terre et les envoya contre le mur, que leurs têtes heurtèrent de plein fouet.
-Bon déjà deux en moins... Où en étais-je... ? Ah oui... Peter ?
Souriant à sa victime, il fit claquer ses dents et planta ensuite ses crocs dans le cou de son ami qui poussa un cri de douleur. Bien vite, il sentit toute vite sortir de son corps. Plus Christopher buvait son sang, plus il se sentait faible. Au bout de quelques instants, ses bras devinrent branlants et son corps exsangues se retrouva sur le sol.
Un par un, Christopher s'occupa d'ôter toute forme de vie du corps de ses amis. Lorsqu'il termina, la faim avait abandonné son corps et il regarda ce qu'il venait de faire. Un sourire se dessina sur son visage. Sa soif de vengeance était assouvie et il ne regrettait aucunement, bien au contraire...

[…]

Durant de nombreuses années, il voyagea dans le monde entier, à la recherche de semblables, voire d'un clan... Mais bien vite il s'aperçut que la vie en communauté ne l'intéressait plus, surtout entre vampires. Il y en avait toujours un qui désirait le pouvoir sur tous les autres et devoir supporter les ordres d'un chef ne l'enchantait guère. Il devint donc solitaire et excella dans deux domaines. Celui de se faire passer pour ce qu'il n'était plus, c'est-à-dire un être humain et celui du combat. Combien de fois avait-il du défier et même tuer un autre vampire pour avoir la chance de se nourrir ? Il ne sait pas lui-même, mais pour sûr les débuts avaient été compliqués, mais les années lui avaient fait gagner en expérience et guère de vampires, de lycans et d'Hommes n'osaient le défier à l'heure actuelle.

Le retour en Angleterre n'était tout bonnement pas prévu, mais lorsqu'un jour un vampire lui parla d'Everstown, Chris ressentit le besoin de se rendre dans cette ville. Il le sentait, il devait faire quelque chose d'important en ce lieu. Il ne savait pas encore quoi, mais il avait tout le temps de le découvrir...



Physiquement parlant Christopher est doté -comme tous les vampires- d'une beauté incroyable. Grâce à ses traits finement dessinés, il le sait parfaitement. Ses lèvres fines et rosées contrastent merveilleusement bien avec la couleur cadavérique de sa peau. Son nez quant à lui est également fin et bien droit. Ses yeux couleur azure, sont le reflet de son âme. Froide et sans vie. Toutefois, il est toujours très agréable de se perdre dans le regard du vampire.
Son côté charmeur est son atout majeur. Il l'utilise très souvent, d'autant plus que son corps fin et musclé comme il se doit attire pas mal de regards féminins, ce qui n'est pas pour déplaire à Monsieur Watson.
Lorsque sa soif de sang se réveille, son visage n'a plus vraiment l'air humain. Ses canines poussent de quelques centimètres et ses yeux injectés de sang, sont entourés de cernes profondes.

Psychologiquement parlant, Christopher est un être détestable. Il ne fait confiance à personne, il est plutôt solitaire et déteste qu'on lui dicte sa conduite. Depuis sa transformation, il s'est toujours débrouillé seul. Il a une aversion pour l'espèce humaine et pour les lycans. Pour lui, seul les vampires devraient exister. Il a un côté sanguinaire très développé, sa soif étant plutôt grande. Toutefois il peut parfaitement se contrôler si la situation l'exige et se retenir de boire du sang pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines.
Très rancunier, Chris n'apprécie pas qu'on le blesse, sa vengeance serait terrible. Assez bagarreur, s'il doit tuer l'un de ses semblables, il le fera sans hésiter.


« Tout ce que vous ne pouvez pas voir »


Autre : Christopher excelle dans l'art de se faire passer pour un être humain. N'appréciant guère que sa véritable nature soit découverte, il se comporte le plus humainement possible devant les personnes qu'il ne connait pas. Mais il a développé une aversion pour l'espèce humaine. Il déteste ne pas pouvoir être ce qu'il est véritablement en présence d'inconnus.
Ce vampire tue aussi bien les hommes, les femmes que les enfants. Il n'a aucun scrupules là-dessus et n'en aura jamais. Toutefois en ce qui concerne les femmes, il apprécie énormément les charmer et les tuer pendant un "câlin" au lit. C'est bien connu que les vampires ont des mœurs légères non ?
Pour finir, Chris se défend parfaitement bien au corps à corps. Étant très rapide et agile, il a su avec les années se perfectionner pour survivre aussi bien aux autres vampires, qu'aux lycans et aux humains.

Derrière l'écran

J'me présente, je m'appelle Miss-London, mais tout le monde ici me connait sous le pseudonyme de Lol ou sinon vous pouvez m'appeler Laurie. As you wish, j'ai 21 ans et j'habite à Londres. Comme vous l'aurez compris en lisant mon pseudo, je suis UNE FILLE ! J'ai découvert Across ™️ parce que je l'ai créé et depuis, ma vie a changé ! *O* Au fait, le personnage que j'ai choisi d'incarner est un INVENTÉ. Comme je suis quelqu'un de cool, j'ai forcement lu le règlement, et j'ai trouvé le code qui est: Ok by Kath'. Pour terminer, le mot de la fin sera: what's up Doc ?. Merci de m'avoir lu ! :pc:


Dernière édition par Christopher E. Watson le Mar 5 Juil - 16:01, édité 50 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Jeu 30 Juin - 20:10

BON RETOUR SUR LE FORUM



JUDE LAW ( je vais vite demander un lien XD )



Dernière édition par Sarah Thompson le Jeu 30 Juin - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Jeu 30 Juin - 21:20

Rebienvenue !!!! :fous:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Jeu 30 Juin - 21:24

Bon retour (aa)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Ven 1 Juil - 8:12

Merci beaucoup à vous trois, toujours fidèles au poste à ce que je vois Smile.

On verra ça ensemble Sarah... Faut que je sois validée avant Razz.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Ven 1 Juil - 8:44

Oui. Vite valider Christopher XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Ven 1 Juil - 10:23

Faut que je finisse ma fiche avant^^.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Ven 1 Juil - 10:40

Oui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Ven 1 Juil - 11:29

yep ! toujours là Wink !

:fous:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Ven 1 Juil - 23:00

Bon retour parmi nous même si tu joues un vampire donc un ennemi xd mais bon c'est pas une grosse surprise !

A tout bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Dim 3 Juil - 9:36

Merci Isleen (oui dsl tu resteras tjs Isleen pour moi^^).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Mar 5 Juil - 15:54

Bon je ne suis pas vraiment contente de ma fiche, mais au moins je l'ai fini. Mais je suis tellement coupée par les taches ménagères que je perds un peu le fil de ce que je veux écrire. Mais au moins l'essentiel y est. J'espère que ça vous ira tout de même. Si je dois éditer quelque chose, faites moi signe surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Mar 5 Juil - 16:02

J'ai adorée ton histoire =D. Le début m'a fait penser à un film mais je ne sais plus lequel scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Mar 5 Juil - 16:05

Merci beaucoup Oly... Ah peut-être mais je ne sais pas lequel alors Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Mar 5 Juil - 19:15

C'est pas grave si tu m'appelles Isleen je te pardonne lol
Revenir en haut Aller en bas
Katherine H. Bailey
avatar
« Les apparences . . . »
♦ Messages : 1591
♦ Avatar : Nina Dobrev
♦ Âge : 216
♦ Citation : L'homme est composé d'hostilité, de luxure, de violence et de compassion, d'amour, de tendresse. (Star Trek)

« . . . sont parfois trompeuses ! »
♦ Je fais partie: du Clan Blackwood.
♦ Demandes de RP: Ouvertes ✔
♦ Hors-jeu, vous pouvez m'appeler: Lau'
Get Ready, You Won't Escape Unhurt.
Fondatrice

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Mer 6 Juil - 13:54

Yop yop! Je te valides Lol, et je supposes que tu n'as pas besoin des conseils habituels x)
Bon retour parmis nous Smile

∆ ∆ ∆

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Les vampire ne peuvent pas se reproduire, mais ça fait pas de mal d’essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://across.forumactif.com/u17
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   Mer 6 Juil - 13:59

Merci beaucoup Lau' :pelle:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« Les apparences . . . »

MessageSujet: Re: The game, Mrs Hudson, is on !   

Revenir en haut Aller en bas
 

The game, Mrs Hudson, is on !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Kelsey.L.Hudson (en cours)
» Ethan Hudson
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Across™ - RPG :: All good things come to an end... :: Corbeille :: Archives :: Saison 1 :: C'est ici que ce trouvent les valises des anciens-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit
Forum Gratuit