AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.   Dim 3 Avr - 16:13

(HJ: Désolée, c'est court et pas terrible, manque de loisir :S Je ferais mieux après j'espère.. <3)

    Le soleil traversait faiblement le vert feuillage qui m'entourait. Je plissait les yeux en marchant, la tête tournée vers le ciel et l'esprit engloutit sous mes pensées. Cela faisait des semaines que je n'avais plus mis le nez dehors et je fus surprise de contenter que l'hiver avait laissé place au doux printemps. Je du bien avouer que j'avais eu un mauvais jugement ce matin en enfilant, dans ma minuscule chambre d'hôtel, mon plus gros pull, ma veste en cuir et mon bonnet. Gênée d'une telle disparité, j'enlevais donc ceux-ci et les fourrais négligemment dans mon sac à dos Harley Davinson. Je réajustai mon t-shirt rouge Abercrombie Moose et en profitai pour rattacher les lacets de mes convers assorties. Plus ou moins rassurée, me sentant moins ridicule, je levais donc le menton et continuais mon chemin.
    Dans les rues d'Everstown, tout semblait paisible, la ville entière semblait être dehors pour profiter du beau temps, si rare dans notre chère ville anglaise. Un garçons en vélo riait en déployant ses bras, lâchant audacieusement le guidon. Une femme enrobée regardait avec une envie visible le hot-dog d'une petite fille à couettes rose qui regardait avec ennuis sa robe blanche tâchée de ketchup. Un vieil homme, avec une longue barbe grise, grimaçait ridiculement au-dessus d'un bébé potelé. Tout semblait si normal, comme si aucun mal n'était jamais fait, comme si aucun monstre ne hantait les placards de nos enfants.
    J'enlevai l'élastique qui retenait mes cheveux et passait ma main dans mes boucles dorées. Je voulais tellement les sauver, tout ces gens. Ils avaient tous une vie, une histoire, des proches et, pourtant, ils étaient inexorablement en danger. Sans cesse, jours et nuits. Il y avait en partie des dangers auxquels je ne pouvais rien faire, les accidents de voiture, les maladies... Puis il y avait une partie inconnue, pourtant plus meurtrière que l'on pourrait l'imaginé, et contre celle-là, au moins, je pouvais lutter. C'était un devoir de le faire, d'anéantir les créatures qui menaçaient la vie des êtres humains.
    Stop, me soufflais-je. J'étais dehors si rarement.. Il me fallait oublier, ne serait-ce qu'un instant, le malheur qui rôdait. Je devais m'offrir ce rare répit si je ne voulais pas craquer, chose que je ne pouvais absolument pas me permettre.
    Je continuais donc mon chemin, décidée à me changer les idées, vers les bords de la Tamise. J'arrivais à mon endroit habituel et remarquais que j'étais la première arrivée. Soulagée de ne pas être la plus en retard, je posais donc mon sac et enfilais mes lunettes de soleil, m'asseyant déjà au bord du fleuve... A peine eus-je le temps de fermer les yeux que j'entendis des pas non loin de moi, tournant la tête j'apercevais donc mon amie, Kristina. Je souris et lui fit un signe de la main, qu'elle me rendit tout en s'avançant vers moi pour me rejoindre.

    - « Tu es en retard ! » Lui dis-je en riant.

    Je tapotais la place à coter de moi en guise d'invitation, comme d'habitude, et elle s'assit à l'endroit dit, comme d'habitude. C'était un peu ça l'amitié, s'installer dans une monotonie, dans des petites habitudes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.   Ven 8 Avr - 0:34

Il était bon de voir que certaines habitudes ne changeaient pas. Mon premier lever de soleil du printemps était sur le point de ce levé devant moi. Un doux moment que j’appréciais. Perchée en haut d’un grand arbre, mes serres contre la branche, mes grandes ailes recroquevillées sur moi, je savourais chaque rayon de soleil que pouvait m’offrir le soleil matinal. J’avais rêvé de ce moment depuis, déjà plusieurs semaines. Chaque matin, j’avais quelque chose de prévu, soit pour le boulot, soit pour Christopher ou soit avec mes parents. Alors ce matin, je ne me fis pas prié et je sortis très tôt, avant que tout le monde dans la maison soit levé et sortit simplement, armé de mon sac à dos de vêtements de rechange comme d’habitude.

Quand le soleil fut plus haut, je m’envolai de l’arbre où je fis virevolter plusieurs feuilles de l’arbre. Je volais très haut dans le ciel, jusqu’à temps de pouvoir garder une bonne distance entre le sol est les nuages. Je ne volais jamais bas, de peur de trop me faire remarquer. Cependant, c’était une joie sentir le ventre aller entre mes plumes. Je regardais l’heure par rapport au soleil et il fut temps pour moi de retrouver ma forme humaine pour aller me retrouver à la Tamise où tout avait commencé.

Je repris mon apparence humaine et prit soins de récupérer mon sac à dos que j’avais laissé dans un buisson près de chez moi où personne ne pouvait se rendre compte du grand aigle que j’étais. Je remettais mes vêtements convenables, un jean, un t-shirt noir avec une veste mauve foncé par dessus. Je marchais sur la Tamise, mon sac à dos sur mon épaule et je commençais à marcher. Une bonne bouffée d’air et une grande marche. J’aimais bien marcher et je marchais assez longtemps, mais d’un pas habituel. Je regardais ma montre… j’accélérais un peu mon pas. Quand j’arrivais sur place, je la vu. Je repris mon souffle un instant et je souris quand elle me vit arrivée.

- « Tu es en retard! » me disait-elle en riant.

Je regardais ma montre face à cette remarque humoristique.

- « Ce n’est pas moi qui est en retard, mais toi qui est en avance, lui répliquais-je avant de m’asseoir près d’elle. Non, c’est vrai, je suis un peu en retard, précisais-je. Mais cette fois, j’ai une bonne raison. J’ai vu le plus magnifique des levés de soleil. Mais d'un oeil différent. »

Je savais qu’elle savait ce que je voulais dire. Si Lya n’avait pas su sur moi, je crois que je lui aurais révélé ma vraie nature. C’était une amie avec qui je pouvais parler de n’importe quoi sans me gêner. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu quelqu’un comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.   Dim 24 Avr - 21:33

(HRPG : Lexi <3 :O )

Elle jeta un oeil à sa montre en guise de réponse et me dit, toujours en me rejoingnant:

- Ce n’est pas moi qui est en retard, mais toi qui est en avance .

Je réfléchis un instant, cherchant le film où j'avais entendu le même genre de réplique... Princesse malgré elle? Quelque chose comme cela... Oui , dans ce film la reine du pays (qui soit dit en passant n'existe même pas) disait une chose équivalente... Mais je pensais même l'avoir déjà entendu avant. Voilà quelque chose qui allait me torturer la mémoire ce soir.. C'est toujours horrible, n'est ce pas, lorsque l'on ne se souvient plus? Cette sensation d'avoir perdu quelque chose, de toucher du doigt quelque chose, sans jamais pouvoir l'atteindre...
Elle s'assit à mes cotés et continua:

- Non, c’est vrai, je suis un peu en retard... Mais cette fois, j’ai une bonne raison. J’ai vu le plus magnifique des levés de soleil. Mais d'un oeil différent.

J'acquiesçais, trouvant inutile de lui dire que j'avais compris, elle le savait. C'était évident, ce genre de choses, entre nous... Je me demandais parfois comment cela devait être de voler,.. Kristina m'avait déjà répondu, mais je supposes qu'aucun mots ne peut vraiment tout exprimer. En tout cas, cela devait être magnifique, féérique... Sentir l'air s'engouffrer autour de nous, la sensation de liberté mêlée au vide de l'immensité...

- J'aimerais pouvoir voir autrement, parfois. Dis-je, pensive.

Sortir un peu de soi.. Ou plutôt : se transformer. Voir les choses autrement, sentir avec un autre corps... Je supposais que cela devait être bon, ne serait-ce que pour s'évader des problèmes humains de la vie sur terre, de temps à autre.
Je haussais les épaules sur ces paroles, c'est la vie pas le paradis...

- Enfin bref... Quoi de neuf sous le soleil? Ca va avec ta nouvelle soeur?

J'eus, l'espace d'un instant, l'impression que le visage de Kristina avait pris un court moment un air étonné et mal à l'aise. Peut-être... Oui, j'imaginais surement cela, j'étais trop aux aguets ces temps-ci, ce devait être cela... Avec mon travail, ma passion, j'étais bien trop méfiante envers les gens.. Kristina étais déjà une de mes seules vrais amies, je ne devais pas commencer à me montrer suspicieuse envers elle... Il n'y avait surement aucune raison...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.   Mar 17 Mai - 13:09

HRPG :
Désolé pour l'attente, mon stage me prenait tout mon temps. Il me reste maintenant que deux jours de stage et ensuite, je serai plus disponible... et j'ai RÉUSSI... hihi!

— J'aimerais pouvoir voir autrement, parfois.

C’était agréable en effet de pouvoir sortir le vent dans mes plumes. Il n’y avait rien à rajouter à propos de cette affirmation.

— Enfin bref... Quoi de neuf sous le soleil? Ça va avec ta nouvelle sœur?

Je me demandais bien pourquoi elle me posait cette question. Je respirais normalement. Pourquoi stresser, c’était une question comme une autre.

— Oui. Elle s’est adaptée très bien à notre mode de vie. On est un peu distante dernièrement, elle a ses trucs à elle, et l’école. Quant à moi, j’ai mon travail, mes amies… j’ai moins le temps. Par contre, mes parents nous obligé à manger en famille et non sur le pouce comme on dit. Donc, on a le temps… mais je trouve que c’est pas assez.

Je réfléchissais. Je sais un peu ce qui me retenait par rapport à elle… le fait qu’elle ne sache rien de ma double vie. À la maison, c’était simplement elle qui était dans l’ignorance…

— Disons que je ne me sens pas honnête envers elle. Puisqu’elle ne sait rien sur ma double vie. Je ne sais pas ce qui me retient de lui dire. Et il n’y a pas juste elle dans cette situation. Mon amoureux ne le sait pas aussi et j’en ai marre de mentir sur ce que je suis réellement.

Je la regardais à mes dernières paroles. J’étais bien consciente que Lya connaissait ma double vie, mais pas au complet. Je lui cachais des choses. Nous avons tous nos petits secrets, mais j’en avais beaucoup sur les épaules face à ma sœur. C’était un sujet délicat que je ne parlais pas avec n’importe qui. Je me méfiais un peu de Lya dans un sens puisqu’elle faisait partit d’une organisation qui protégeait les humains. Je me demandais bien si elle me couvrirait le jour où la vérité viendra à sa conscience de protection. Je me suis toujours juré de protéger Millie quoiqu’il arrive puisqu’elle était lycan. À ce jour, tout allait bien, mais, j’avais peur, c’était certain.

— Tu sais… si tu ne l’avais pas découvert, je crois bien que je te l’aurais révélé. J’ai confiance en toi, lui dis-je en lui souriant. Mais une chose m’échappe, comment fais-tu pour savoir ce genre de chose. Les seules personnes qui sont au courant c’est mes parents et un autre animorphe que je côtoie? Comment as-tu pu avoir cette information sur moi?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« Les apparences . . . »

MessageSujet: Re: L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» « L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » [Livre II - Terminé]
» L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines ~ Aiden
» L'amitié double les joies... [pv Brook]
» Le double de moi-même-L'autre moitié de mon âme(PV-Patte Astralle)
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Across™ - RPG :: All good things come to an end... :: Corbeille :: Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit
Forum Gratuit