AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Jeu 3 Fév - 13:27

J'avais eut le coeur sur le point d'exploser à nouveau tandis que j'attendais qu'il réponde. Il commença par dire qu'il avait conscience de ce que je disais. Jusque là rien de nouveau ni de bien surprenant, il aurait fallu être particulièrement idiot pour ne rien remarquer. La suite, je l'attendis avec une impatience non dissimulée. A dire vrai, j'étais nerveuse, normale non ? Mais quand il commença à parler, je me dis que j'aurais préféré n'avoir jamais rien dis...

«Écoute Isleen. Je sais que la situation est complexe et surement que si ce n’était pas de notre statut ça ferait longtemps qu’il se passerait quelque chose entre nous. J’aime passer du temps avec toi, je te trouve hors du commun et c’est ce qui me plait, mais il y a un tas de choses qui viennent dans l’autre sens. Déjà notre écart d’âge, ensuite la pression que tout le monde nous pousse à ce qu’on soit ensemble. Ils veulent qu’on se marie et qu’on ait des enfants, disons que moi déjà là, ce n’est pas trop dans mes options. Ensuite tu sais comment je suis, enfin, disons que la vie de couple ne me presse pas plus qu’il le faut. Pas que je veuille coucher avec toutes les filles que je rencontre, loin de là, c’est juste que.»

J'encaissais péniblement ce qu'il venait de dire. Au début, je m'étais sentie heureuse. Heureuse qu'il me dise qu'il ressentait des choses équivalentes à mes sentiments. Flattée aussi qu'il dise que je suis hors du commun. Puis il avait enchaîné sur tout ce qui n'allait pas. Au début, pour la différence d'âge, j'avais eut envie de rire, de dire combien c'était ridicule. Il n'était pas non plus pédophile ! Une dizaine d'années, peu importait ! Mais la suite m'avait complètement mouchée.
La pression extérieure d'abord. Je n'avais jamais eut spécialement conscience qu'il la ressentait autant. Moi, j'avais fini par couper tous les ponts d'avec ma grand-mère pour cette raison précise. Je ne la voyais plus qu'une fois ou deux par an, cela me suffisait. Mais lui ?
La suite, sur le fait que la vie de couple, NOTRE vie de couple ne l'intéresse pas, ça par contre ça me fit très mal.

«Je ne suis pas prêt à m’engager officiellement, surtout que c’est ce que tout le monde attend de nous.»

Qu'il soit volage ou attiré par les femmes, je ne pouvais pas l'en blâmer. C'était un homme après tout. Mais entendre qu'il n'envisageait rien de sérieux entre nous...
J'avais dû blêmir un peu parce que je me sentis faible d'un coup. Mais je me ressaisis. Allons ! J'étais une Alpha ! Une Aigle ! J'étais forte et je combattais les vampires. Un simple rateau n'allait pas me faire tourner de l'oeil !

*Sauf que ce n'est pas aussi simple que cela*

J'avalais péniblement ma salive et évitais de le regarder. Tête légèrement baissée, je répondis simplement.

_ D'accord. Merci de ta franchise. Euh, tu crois que la machine à laver aura fini de tourner ?

Je n'avais plus qu'une envie : partir d'ici, et lécher tranquillement mes blessures à l'abri de tous regards.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Sam 5 Fév - 3:55

    Il n’avait pas du tout envie d’aborder de sujet qui le rendait mal à l’aise, il n’avait pas les bons mots et il ne savait pas exactement comment l’exprimer. Il ne voulait pas lui dire n’importe quoi parce qu’il tenait à elle et c’est surement pour cela qu’il ne voulait pas lui en parler et il avait probablement raison, vu la réaction et la déception qu’elle avait sur son visage. Il se sentait mal à l'aise, mais c’est vrai qu’il ne voulait pas être en couple. Il ne voulait pas dire par là qu’il la considérait comme les autres et qu’il se foutait d’elle, c’était loin d’être le cas. Il ne put s’empêcher d’émettre un soupire quand il vue à quel point il l’avait blessé, mais il ne voulait pas en rester la non plus, il ne voulait pas qu’elle pense qu’il ne voulait rien savoir.

    Il y avait une différence entre le fait que la vie de couple avec elle ne l’intéressait pas et le fait qu’il ne soit pas prêt à s’engager. C’était deux choses totalement différentes qui n’avaient rien à voir ensemble. Le fait était plus qu’il ne voulait pas se presser. De nos jours, tout devait être fait tout de suite et ont devait se presser pour arriver à nos fins et ce n’était pas de cette façon qu’il voulait se comporter. Il savait qu’il n’avait pas dit les mots justes sinon elle ne serait pas aussi triste, il finit par glissa sa main pour attraper son bras et l’attirer une nouvelle fois contre lui. Tant pis pour les conventions et toutes les barrières qu’il pouvait bien se poser avec elle, il ne voulait pas qu’elle pense qu’il ne se passerait jamais rien entre eux. Il voulait juste prendre son temps, passer du temps avec elle et ne pas se casser la tête avec un tas de choses inutiles. Il ne voulait pas dire, je suis en couple, parce que c’est certain qu’il allait s’enfuir. Aedan aimait bien trop la liberté et n’était trop pas prêt mentalement pour dire ces mots.

      «Isleen… Je ne veux pas que tu le prennes mal parce que ça na rien de négatif. Pour quoi se presser, on ne peut pas simplement profiter de la vie. Ce qui doit arriver va surement finir par arriver si la vie en veut ainsi. »


    Il marqua une pause avant de continuer sur un ton doux, un murmure qu’il lui disait, c’en était presque romantique.

      «J’aime passer du temps avec toi, notre soirée était particulièrement agréable. Je ne veux pas gâcher ses moments, j’y tiens.»


    Il l’avait doucement attiré contre lui en disant ses mots, comme s’il voulait la rassurer et c’est bien ce qu’il tentait de faire. Peut-être qu’elle allait mieux comprendre de cette façon, vivre au jour le jour. C’est exactement ce qu’il était en train de lui demander, il ne voulait pas coucher de tout les côtés, il voulait simplement profiter de la vie. S’ils avaient à être ensemble ça allait surement arriver un jour ou l'autre, mais ce n’était pas maintenant, il voulait juste passer du temps avec elle, comme ce soir. La main d’Aedan se leva doucement pour venir glisser dans ses cheveux, puis un moment sur sa joue qu’il caressait lentement, un baiser se posa même contre son front quoique l’envie de lui poser sur les lèvres fût encore présente, mais il se disait que ce n’était peut-être pas une bonne idée. L’envie y était pourtant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Sam 5 Fév - 18:32

Partir.
Autant j'avais voulu venir ici depuis des semaines, autant j'avais rêvé et espéré cette soirée où, enfin, j'embrasserais Aedan ; autant à présent je voulais rentrer chez moi.
En temps normal, je prends sur moi. Je suis maîtresse de mes émotions et je ne les montre pas, sauf s'ils sont positifs. Là, j'aurais voulu êtreplus forte, paraître détachée, indifférente. Lui laisser penser que tout ceci ne m'avait rien fait. Etre digne de ma position d'Alpha. Au lieu de cela, je faisais ma fillette. Je lui montrais ouvertement ma faiblesse, et je tentais de fuir comme la lâche que j'étais finalement.
Je sursautais quand je sentis la main d'Aedan se poser sur mon bras et relevais les yeux par réflexe. Il semblait désolé et je m'en voulus. Je n'avais pas voulu tout ça. Pourquoi avait-il fallu que je gâche tout ? J'eus un soupir à mon tour.

«Isleen… Je ne veux pas que tu le prennes mal parce que ça n'a rien de négatif. Pourquoi se presser, on ne peut pas simplement profiter de la vie ? Ce qui doit arriver va surement finir par arriver si la vie en veut ainsi. »

Je ne savais pas comment j'étais censée interpréter cette remarque. Je ne lui avais pas demandé de m'épouser ! Je ne lui avais rien demandé... Simplement, entendre qu'il ne voulait pas de vie de couple avec moi, oui, cela m'avait dérangé.
Ah les différences homme / femme ! Un abysse sans nom que personne n'est parvenu à saisir depuis des siècles et que personne n'est pas de décrypter. Deux fonctionnements différents et diamétralement opposés qui, il est vrai, sont complexes à associer. Mais bon, avec un peu de bonne volonté, on peut parvenir à bien des choses.
J'avais tellement gambergé qu'il eut le temps d'ajouter quelque chose avant que je ne réponde. De toute façon, je ne voyais pas bien quoi dire.

«J’aime passer du temps avec toi, notre soirée était particulièrement agréable. Je ne veux pas gâcher ses moments, j’y tiens.»

Là c'était une manoeuvre totalement déloyale. Me dire des choses tendre et gentilles, puis me regarder droit dans les yeux, laisser sa main se fondre en une caresse d'une douceur infinie, puis enfin approcher ses lèvres de moi....
Mon souffle se suspendit jusqu'à ce que je réalise, à mon plus grand regret, qu'il embrassait mon front. Je fermais les yeux pour savourer cet accès inattendu de tendresse. Pour une fois, la solitude de la vie en ville me pesa. Chez moi, dans les Highlands, mon père était en permanence présent à mes côtés. Mes frères n'avaient de cesse de m'embêter. Mais ça n'avait rien à voir avec cet instant. C'était plus doux, plus intime, plus profond... Différent.
J'ouvrais grand les yeux tandis qu'Aedan allait pour s'éloigner, mais (et j'en fus la première surprise !) je pris son visage entre mes mains et l'attirais à moi. Ensuite, mes mains s'ancrèrent à sa nuque tandis qu'une nouvelle fois je laissais ma fougue prendre le dessus. C'était totalement irrationnel, surtout si l'on considère ce qu'il m'avait dit quelques minutes auparavant. Mais cette situation n'avait rien de rationnel. Je n'avais plus rien de rationnel dès lors qu'il s'agissait de lui.
Après quelques instants, je reculais suffisamment pour pouvoir reprendre mon souffle, mais je restais très proche de lui, mon front collé au sien, profitant de quelques secondes de plus, avant de reculer plus franchement, et de réouvrir les yeux. Naturellement, il était un peu perdu.

_ Excuse-moi, lançais-je sans savoir pour quoi précisément je m'excusais.

Sans prévenir je me mis à rire. Pas un rire franc, mais un de ces petits rires qui servent à relâcher la tension, puis je le regardais à nouveau.

_ Je ne me comprends pas plus que toi, l'informais-je. Quand je suis avec toi, je perds toutes mes capacités à me maîtriser et à réfléchir clairement.

J'avais un grand sourire, sans savoir pourquoi. Peu importait, aussi étrange que cela paraisse, je me sentais bien.

_ Et là tu te dis que je suis complètement tordue, ajoutais-je. Tu as raison, mais c'est de ta faute.

Je haussais les épaules, incertaine mais souriant toujours.

_ Je crois que la fatigue n'aide pas non plus. Même si je n'ai aucune envie d'aller me coucher, pour rester dans la même ambiance logique.

L'auto dérision est un art affirment certains. En cet instant, elle me parut complètement naturelle, principalement parce qu'elle était le moyen le plus honnête que j'avais de lui communiquer ce que je ressentais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Dim 6 Fév - 18:11

    C’est justement cela qu’il avait envie d’éviter par-dessus tout, il ne voulait pas qu’elle parte et qu’elle ne comprenne pas exactement ce qu’il avait voulu dire. Il ne voulait pas d’un froid de plus entre eux et ne voulait surtout pas perdre cette complicité qu’il aimait tant. C’est exactement pour cela qu’il avait attrapé son bras et qu’il l’avait attiré vers lui une fois de plus, il ne voulait pas la rendre triste ou quoique ce soit d’autre dans le genre. Il voulait plutôt le contraire, il tentait de lui expliquer, mais ça n’avait rien de concluant. Comment ont peut expliquer ce genre de chose, il ne voulait pas allez vite dans la vie de couple parce qu’il en était pas prêt, c’est tout. Puis pour être en couple, il faut être totalement amoureux par-dessus la tête et tout ce qui vient avec, ce qui n’est pas le cas, pas encore. C’est à se demander pourquoi il voulait entant la retenir, mais la réponse était clair, c’est parce qu’il tenait trop à elle.

    Il l’attira un peu contre lui juste pour lui donner une étreinte, quelques secondes de tendresse, rien de biens extravagant puis il allait se recule pour l’amener avec lui à l’étage, mais elle posa ses lèvres contre celle du jeune homme. Il fut bien le premier surpris, il ne s’attendait pas à ce qu’elle fasse cela. Sa main se posa dans le dos de la demoiselle alors qu’il prolongeait une nouvelle fois le baiser de manière délicieuse, ses yeux qui s’étaient fermés. Isleen finit par rompre le baiser, elle posa son front contre le sien un moment avant de se reculer. Sa main glissa de contre son dos alors qu’il se raclait la gorge pour se reculer à son tour. Il ne savait plus trop ce qu’il devait faire et opta pour ne plus rien faire. Un sourire se posa sur son visage quand il écouta la demoiselle et il finit par hausser les épaules.

      «Ce n’est pas grave Isleen. »


    Il finit par la contourner pour monter les marches faisant signe de la suivre il se dirigea vers la salle de bain pour lui laisser prendre ses choses et les mettre à sécher ou simplement les amener avec elle vers sa chambre. Il montait donc les escaliers et passa devant sa chambre pour ensuite allez à une autre porte qui était celle où la jeune femme allait dormir ce soir.

      «Je crois que nous ferions bien de dormir.»


    C’est ce qu’il dit en poussant la porte de la chambre pour la laisser entrer, une chambre assez neutre dans les mêmes teintes que celle d’Aedan mais un peu moins travaillée. Il restait donc dans la pas de la porte pour la laisser entrer, il ne savait pas trop comment quitter ni quoi le dire, mais bon, il fallait bien qu’il trouve quelque chose à dire en guise de bonne nuit.

      «Si tu as besoin de quoi que ce soit, ma chambre est juste à côté, tu n’as qu’à entrer.»


    Et c’est sur ce qu’il la laissa pour se diriger vers sa chambre dans laquelle il entra simplement, la porte se refermant doucement et un soupir qui se glissa hors de ses lèvres.

      «Ce que je peux être con parfois..»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Lun 7 Fév - 14:15

Là, j'attendais quelque chose. Je ne savais pas bien quoi. Une plaisanterie pour répondre à la mienne. Un autre baiser. Quelque chose ! Enfin à peu près tout mais surtout pas n'importe quoi. Pas juste un pittoyable :

«Ce n’est pas grave Isleen. »

Pittoyable, je suis mauvaise. Mais enfin bon comprenez que je sois déçue aussi ! Surtout quand je le vis me contourner puis m'inciter à le suivre. Il passa par la salle de bains et je mis quelques secondes à comprendre qu'il m'avait conduite devant la machine à laver. Je saisis mon linge qui était évidemment encore mouillé puis il me conduit dans sa chambre. J'eus un léger doute, renforcé par son silence, mais je compris peu après qu'il fallait la traverser pour atteindre la chambre d'ami.

«Je crois que nous ferions bien de dormir.»

Il resta sur le pas de la porte pendant que je la traversais, tenant toujours contre moi mes vêtements mouillés. Il sembla chercher ses mots, et autant dire qu'il ne trouva pas les bons.

«Si tu as besoin de quoi que ce soit, ma chambre est juste à côté, tu n’as qu’à entrer.»

Je restais interdite. C'était donc ainsi que la soirée allait se terminer ? Sur un simple "bonne nuit" déguisé ? C'était inacceptable mais le temps que je me reprenne Aedan avait déjà fermé la porte et avait disparu. Je m'assis sur le lit et déposais mes affaire humides sur la table basse. Comment en étions-nous arrivés là ? L'avais-je vexé avec ce dernier baiser ? J'aurais probablement dû me contenir. J'aurais cru qu'il allait me répondre, me rendre ma fougue, et il l'avait fait, mais juste le temps du baiser, juste après... Il avait fui.
Oh, je ne pouvais pas vraiment l'en blâmer, après tout j'avais moi-même agi de la sorte plusieurs fois ce soir, mais tout de même. Notre discussion n'avait pas été achevée, pas plus que notre baiser. Comment pouvions-nous, après des mois d'attente, conclure cette soirée - notre soirée ! - ainsi ? Je me levais. Un peu trop brusquement d'ailleurs, étant donné que le plaid glissa. Je le remis brièvement en place, dans une posture un peu incertaine, mais peu m'importait.
Il m'avait dit de venir si j'avais besoin de quoi que ce soit ? Je n'allais pas me gêner ! De toute façon, il devait déjà me prendre pour une folle ultra chiante et qui ne sait pas ce qu'elle veut.
Je m'avançais jusqu'à la porte, et je pris la peine de toquer. Après tout, je l'avais laissé sur l'idée d'aller se coucher. Son pyjama n'était pas très important, mais peut-être préférait-il dormir nu. Le cas échéant, je ne tenais pas à le surprendre. Quoi que, je doutais qu'il se soit vraiment deshabillé en sachant que j'étais ici. Mais bon, mieux vaut prévenir que guérir comme on dit.

*Quoi que, dans le cas présent...*

Après une claque mentale pour me remettre les idées en place, j'ouvris résolument la porte mais je restais immobile juste après. Aedan m'apparut tellement beau. Il avait l'air un peu sur les nerfs, comme s'il se reprochait quelque chose, mais après tout peut-être virais-je simplement parano. La soirée avait été riche en émotion. En tous les cas, ce côté fragile, combiné à sa demie-nudité me troublèrent au point que je dus lutter contre une pulsion de lui sauter dessus, et de le plaquer sur son lit.
Après un soupir, je me ressaisis, réalisant en retard que je le fixais probablement d'un air affamé et que je me mordillais la lèvre d'une façon un peu trop suggestive. Mon dieu, il n'était pas près de me comprendre ! Je me raclais la gorge en tentant de retrouver un peu de dignité.

_ Excuses-moi Aedan, mais là, je ne crois pas que je pourrais dormir dans mon état, annonçais-je d'une voix ferme avant de laisser quelques minutes de silence. Si je t'ai blessé plus tôt, dis-le, parce que tu t'es montré un peu froid. Alors après je comprends, je sais très bien que je suis très contradictoire et que tu ne peux pas me suivre, mais je ne peux pas admettre que la soirée se conclue ainsi. Alors si tu as des reproches à me faire, va-y vide ton sac, je t'écoute.
C'était un peu plus agressif que ce que j'avais voulu, mais ça avait le mérite d'être clair. S'il avait quoi que ce soit à me dire c'était le moment, autant crever l'abcès.

_ Je ne m'énerverais pas, insistais-je comme il semblait hésiter. Je te jure de ne rien te reprocher sur ce que tu vas dire, va-y.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mar 8 Fév - 1:14

    Pourtant, il ne savait pas exactement ce qu’il voulait faire, en fait il le savait, il avait envie de l’amener avec lui dans sa chambre, mais il ne le fera probablement pas, juste parce qu’il ne savait pas exactement comment il devait se comporter et se disais que ce n’était surement pas la bonne chose à faire. C’est surement pour cela qu’il décida simplement de se diriger simplement vers la salle de bain pour lui donner ses vêtements et mettre un terme à la soirée avant qu’il ne fasse un peu n’importe quoi. C’est surement pour cela qu’Aedan la mena jusqu’à la chambre d’ami en lui disant un simple bonne nuit et il se dirigea vers sa chambre et ferma simplement la porte. Un soupire puis il fit glisser son bas de son pyjama dans son tiroir se retrouvant ainsi en simple boxer. Il se dirigea vers son lit et ne put s’empêcher de fixer le plafond en se traitant de con, mais en même temps il ne voulait pas lui faire de peine alors s’en était peut-être mieux ainsi.

    Il ne pouvait que sursauter quand il entendit cogner à sa porte, il ne se leva donc pour l’ouvrir habillé de pas grand-chose, mais c’était loin de le déranger. Il ouvrit simplement la porte pour poser son regard sur la demoiselle parce ça ne pouvait être personne d’autre qu’elle. Elle le prenait un peu au dépourvu et il ne savait pas ce qu’il devait réellement penser et ce qu’il devait faire parce qu’il savait parfaitement ce que son instinct de mâle lui disait de faire, mais il tentait de refouler cette envie au plus profond de lui. Aedan écoutait ce que la demoiselle était en train de lui dire, il ne pouvait qu’afficher un sourire amusé en la regardant, ça lui faisait bien ce petit air fâché. Un doux soupire s’extirpe de ses lèvres, qu’allait-il pouvoir lui dire réellement? C’était exactement la question qu’il était en train de se poser en ce moment.

      «Tu n’as rien à te reprocher Isleen et je suis loin d’être fâché ou vexé.»


    Il hausse simplement les épaules ouvrant la porte un peu plus pour la laisser entrée, même qu’il la tirant doucement dans sa chambre. Elle était là, alors autant bien la faire entrer, il fit quelque pas vers elle glissant une main dans ses cheveux. Elle voulait savoir ce qu’il avait en tête, il allait lui en faire part ou simplement lui démontre ou tenter quelque chose. Au point où ils en sont de toute façon, puis elle lui demandait alors il allait répondre.

      «Tu veux que je te dise la vérité?»


    Sa voix s’était calmée, en fait elle avait baissé en intensité alors qu’il s’approchait simplement d’elle, ses lèvres proches de celle de la demoiselle. Ce qui avait pour effet que lorsqu’il parlait ses lèvres venaient doucement effleurer les siennes, sa main avait glissé contre sa nuque et il la tirait une nouvelle fois contre lui, contre sa peau. Sa voix n’était pu qu’un bref murmure alors qu’elle sentait son souffle chaud venir s’échouer sur sa peau. Les lumières de sa chambre étaient closes, ils étaient dans un noir absolu avec le vent et la vue de la mer.

      «La vérité c’est que j’ai envie de sentir ton corps sous mes doigts, de laisser mes lèvres glisser le long de ta peau, mais je me suis dit que ce n’était surement pas la bonne chose à faire alors je préférais te porter à l’autre chambre plutôt que de te faire venir dans la mienne.»


    Sa porte s’était refermé d’un rapide coup de main alors qu’il glissait ses lèvres contre les siennes une brève seconde avant qu’une nouvelle fois elle trace le chemin de sa joue et de sa mâchoire pour venir se glisser dans son cou. On va voir si cette fois elle allait se retirer une autre fois, se reculer ou quoi que ce soit, mais il ne lui en voudrait pas d’agir de la sorte, surtout qu’il venait clairement de lui dire qu’il avait envie d’elle. Isleen voulait savoir ce qui le préoccupait? Bien Aedan venait de lui dire d’une façon plus que charmante et digne de ce nom. Les lèvres de l’homme venaient glisser contre la chair tendre de son cou qu’il embrassait de façon délicieusement sensuelle, tandis que sa main restait posé contre sa nuque et que son autre main venait lentement glisser le long de son dos.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mar 8 Fév - 10:47

En fait, Aedan n'avait même plus de pyjama. Heureusement pour moi, il avait conservé (ou remis ?) un boxer. C'était là une manoeuvre sadique puisque, par définition, un boxer est plus proche du corps. En plus, je trouve qu'il n'y a rien de plus sexy pour un homme. Les caleçons passent encore, mais oh mon dieu ! Surtout pas les slips !
Trève de divagations, j'en revins à l'essentiel. Après m'être embrouillée, j'avais néanmoins dis ce que je 'avais à dire, il n'y avait plus qu'à attendre. Magnanime, Aedan ne me fit pas languir, quoi que sa première réponse ne fut pas vraiment éclairante, bien qu'un peu rassurante.

«Tu n’as rien à te reprocher Isleen et je suis loin d’être fâché ou vexé.»

Je le fixais droit dans les yeux. Mauvaise idée puisque cela me troubla plus encore. Quoi que, le vue des courbes de son corps n'aidait pas beaucoup plus et je me voyais mal fermer tout bonnement les yeux. Bien que plus simple, c'était totalement impoli.

*Dommage*

Aedan se poussa un peu plus pour me laisser la place de passer. Plus encore, il saisit doucement mon bras pour m'attirer dans sa chambre. Quelques instants plus tard, il glissait carrément une main dans mes cheveux, me faisant frissonner par la même occasion.

«Tu veux que je te dise la vérité?»

J'aquiesçais sans pouvoir parler. Il s'approcha de moi, ses lèvres effleurant les miennes. Je dus lutter contre la pulsion qui me prit de lui sauter dessus et par là même je me mis à trembler doucement. Sa main sur ma nuque exerça une pression inutile, puisque je me collais à lui sans qu'il n'ait besoin de le demander. Au travers du tissu de la chemise, je sentis sa chaleur qui me surprit par son intensité. Comment pouvait-on avoir si chaud en étant si peu vêtu ? Certes, il ne faisait pas froid dans la pièce, mais tout de même. Brusquement, je notais que ma propre température montait. Réaction d'animorphe à la rencontre d'un autre animorphe ? Ou réaction de mon corps au sien ? Peut-être un peu des deux....

«La vérité c’est que j’ai envie de sentir ton corps sous mes doigts, de laisser mes lèvres glisser le long de ta peau, mais je me suis dit que ce n’était surement pas la bonne chose à faire alors je préférais te porter à l’autre chambre plutôt que de te faire venir dans la mienne.»

Mon souffle se suspendit devant ce qui était clairement une invitation non déguisée. Je ravalais difficilement ma salive, plus que troublée pour le coup. D'autant plus que contre moi je sentais physiquement ce qu'il venait d'exprimer oralement. Ce n'était pas la première fois que je me retrouvais dans une situation analogue avec un homme, mais ça n'avait jamais été un homme aussi important pour moi. Des passades, certes, sans conséquences, sans implications.
J'essayais de me raisonner, mais je manquais de conviction...

*Si tu cèdes maintenant, tu vas passer un agréable moment mais demain tout sera changé entre vous... Quoi que, tout a déjà changé... Oui mais là ça sera encore plus grave, tu ne pourras plus le regarder de la même façon... En même temps, ce n'est pas nouveau que j'ai envie de lui... Oui mais l'envie est une chose, et la vie réelle une autre... Oh et puis m****e ! *

Aedan ne m'aidait de toute façon pas à me maîtriser. Il m'avait avoué m'avoir éloignée pour plus de sécurité, mais à présent il peinait à se contenir. En un sens, je ne pouvais pas le lui reprocher, et je n'en avais de toute façon pas envie ! Et puis, se sentir désirée par un homme tel que lui avait de quoi flatter l'égo, sans parler de l'affectif, qui influait pour beaucoup dans l'histoire. Je savais néanmoins qu'il ne s'agissait pas d'une promesse, pas d'un engagement, c'était celui qui me laissait un léger goût amer. Comment pouvait-on faire l'amour sans s'engager ?
Je ne critique personne. Moi-même, j'avais eu des histoires d'une nuit, mais il s'agissait de sexe, pas d'amour. En ce sens, comment pouvait-il me faire l'amour sans s'engager ? Mais peut-être me posais-je simplement les mauvaises questions. Peut-être m'en posais-je trop surtout. J'en avais envie, il en avait envie, j'aurais été stupide et partiellement déloyale de le fuir à présent. Ses lèvres se posèrent sur les miennes, en un doux effleurement qui se déporta sur ma joue avant de descendre dans mon cou, provoquant un frisson puissant. Je me collais plus à lui encore, si cela était possible. Tête rejetée en arrière, je gémis sans le réaliser.

_ J'ai envie de toi aussi... susurrais-je d'une voix un peu rauque. Tant pis pour le reste...

J'avais voulu compléter ma phrase. Lui dire que nénamoins tout ceci ne serait pas sans conséquences, que, même si je ne lui demandais pas de m'épouser, je ne pourrais continuer avec lui sans un minimum de règles. Mais je ne pus plus rien dire.
Collée à lui, je ne pouvais plus réfléchir et peu importait au fond. Pour une fois, je décidais de lâcher prise, et de me laisser aller. Quelque soient les conséquences, j'y penserais plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mar 8 Fév - 14:25


    C’est vrai qu’il ne portait pas grand-chose, un simple bout de tissu noir qui couvrait ses parties, mais qui moulait parfaitement son corps. En même temps, ça ne le dérangeait pas de se montrer de la sorte puis en même temps il faisait noir alors elle ne pouvait pas voir, ou presque, rien. Elle n’avait rien fait de mal, c’était un fait, mais c’est que malgré le fait qu’il avait envie d’elle, il voulait se retenir, parce qu’il la respectait. C’est bien la première fois qu’il se retenait pour séduire une fille et l’amener dans son lit, il ne voulait pas que ce soit n’importe quoi entre eux même si c’était un peu le cas.

    Puis tant pis, il décida de la glisser dans sa chambre et de venir l’attirer contre lui. Sa main glissa doucement dans ses cheveux, son visage s’approchait du sien alors qu’il venait clairement lui dire qu’il avait envie d’elle. C’est ce qu’elle voulait? Entendre ce qu’il pensait et bien exactement ce qu’il faisait et même qu’il lui démontrait en même temps en glissant sa main doucement contre sa nuque. Une fois qui l’avait attiré contre lui elle pouvait parfaitement sentir la chaleur qui montait dans son corps et surement que plus l’excitation allait monter plus elle pourrait sentir autre chose. Ses lèvres étaient venues glisser dans son cou l’embrassant sensuellement, mordillant doucement sa peau et en suçotant doucement sa chair. Sa main glissait lentement le long de son dos faisait doucement glisser le plaid le long de ses jambes.

    Ce n’est pas qu’il ne voulait pas s’engager c’est plutôt qu’il n’était pas prêt et ce n’est pas faire du sexe sans amour parce qu’il l’aimait bien plus que les autres femmes avec qui il avait couché. Isleen était bien la seule femme envers qui il avait quelques sentiments. Il avait couché avec des femmes et il savait qu’il n’aurait jamais de conséquences, mais avec elle, il savait qu’il en aurait parce qu’il ne comptait pas la laisser de côté. Il voulait continuer de la voir et passer du temps avec elle parce qu’il aimait sa compagnie ainsi que sa personne. Pour le moment, ils étaient mieux de ne pas se poser de question et plutôt profiter du moment, c’était souvent la devise du jeune homme. Elle allait lui imposer quoi après? Peut-être qu’il allait vouloir, mais c’est bien ce qu’il allait voir ensuite. Elle put la sentir sourire contre son cou alors qu’elle lui disait qu’elle en avait aussi envie, elle n’avait plus grand-chose sur le dos maintenant, plus que sa chemise, mais lui n’avait pas grand-chose non plus. Isleen avait rêvé du moment où il allait l’amener dans cette chambre? Espérons que ce soit à la hauteur de ses attentes et même plus.

    Il finit par retirer ses lèvres de son cou et la prendre dans ses bras dans un geste doux et rapide puis il vint le poser contre son lit. À son tour, il se glissa sur son lit et sa main vint glisser le long de sa jambe pour venir sur son ventre et effleurer d’un geste rapide sa poitrine pour se poser contre le premier bouton. Ses lèvres vinrent prendre les siennes une nouvelle fois, lui offrant un baiser empli de désir et de fièvre. Sa langue venait caresser sensuellement la sienne alors que le premier bouton s’ouvrait sur son corps. Il s’était placé juste à côté d’elle, collé contre elle, presque à demi par-dessus elle, mais en même temps il ne voulait pas allez trop vite même s’il savait qu’elle le voulait autant que lui. C’était quand même sa première fois avec elle, il ne connaissait pas ses goûts et ses préférences parce qu’il avait l’habitude de prendre les commandes, elle n’avait peut-être pas envie de se faire dominer de la sorte.

    Une domination douce et agréable, rien de brusque et de violent. Il finit donc par l’enjamber, posant ses genoux de chaque côté de son corps et si elle se collait contre lui, elle pouvait parfaitement sentir l’excitation qui commençait en monter en lui, créant une bosse de plus en plus grosse dans son bas ventre. Elle devait en être flattée, elle pouvait voir à quel point il avait envie d’elle. Il continuait son baiser pendant qu’elle pouvait sentir la chemise qui s’ouvrait lentement sur son corps, la dévoilant pour la première fois aux yeux d’Aedan, puis le baiser continuait langoureusement contre ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mar 8 Fév - 15:44

Les baisers devinrent mordillements et je ne pus m'empêcher de gémir à nouveau, un peu plus fort. Il est des choses qu'on ne maîtrise pas, et le désir en fait partie, surtout quand il a été réprimé aussi longtemps.
La dernière fois que j'avais passé la nuit avec un homme... Oula, rien qu'à voir le temps qu'il me fallut pour calculer, ce n'était pas très brillant. Un voile de timidité me saisit, comme toujours lorsqu'on découvre un autre pour la première fois. Je n'étais pas le genre de femme à se complexer pour un oui ou pour un non. Un seul point m'agaçait, c'était mon absence de poitrine, mais c'était là une chose à laquelle je ne pouvais pas remédier, à moins de passer par des moyens dont je refusais d'entendre ne serait-ce que parler ! Aussi, je n'étais pas tant mal à l'aise par ma prochaine nudité, mais vraiment bien par l'intimité que suppose le sexe.
La confiance aussi. En fait, c'est une forme très particulière de confiance, étant donné qu'elle n'est attribuée qu'à un nombre restreint de personnes. Se donner à l'autre c'est lâcher prise complètement, cesser pour un moment d'être deux individus, mais bien entrer dans une sorte de symbiose étrangement délicieuse.
Ouvrant les yeux, je m'efforcer de ne surtout pas penser, parce qu'alors j'allais augmenter mon malaise. En pensant au nombre de femmes qui avaient pu passer par le lit d'Aedan par exemple...

*Tu n'avais pas dis que tu ne devais plus penser ?*

J'eus un léger sursaut quand je sentis la main d'Aedan sur la peau nue de mes jambes.

*Je n'avais pas un plaid avant ?*

Pas le temps de réfléchir, il me prit dans ses bras, et me porta jusqu'à son lit. C'était parfait... Stupide pensée, mais que peut-on dans ses instants là ? Le cerveau ne fonctionne plus normalement. Mon regard se planta dans celui d'Aedan tandis qu'il se glissait à côté de moi. J'avais le souffle court. Un léger sursaut d'inquiétude, normal puisqu'il avait cessé pendant un infime instant de me toucher. Je fondis dans ses yeux qui devaient refléter un désir équivalent au mieux. Cela me rassura. Il ne s'agissait pas que de sexe, c'était plus fort. Beaucoup plus fort...
Sa main se posa sur une de mes jambes et je sursautais un peu. Je la laissais pourtant courir sur mon corps, avec une impatience mal contenue. Mon souffle était plus fort, plus rapide, tous commes les battements de mon coeur qui n'avaient plus de rythme précis. Les doigts glissèrent sur le tissu qui sembla me brûler par sa présence. Je me cambrais par réflexe, sans pouvoir rien y faire. Je le regardais toujours droit dans les yeux.
J'aurais pu et certainement dû faire quelque chose, mais j'étais comme hypnotisée, transie pour le moment. Je crois que je ne réalisais toujours pas ce qu'il se passait. Il m'embrassa et je lui rendis le baiser avec une timidité brusque. Je me sentis rougir, si idiot que cela fut-ce en cet instant. Il s'approcha de moi, semblant hésiter. Je me collais plus à lui pour l'inciter à poursuivre cette délicieuse torture. Le premier bouton de ma chemise sauta, dans une lenteur calculée qui me rassura autant qu'elle me frustra. On agit pas de la sorte quand on ne cherche que du sexe...
Mes mains se posèrent sur sa taille, et l'attirèrent. Il me répondit aussitôt, grimpant à quali-fourchon au dessus de moi. Je lui lançais un regard enfiévré de désir. Mon souffle refusait de retrouver une vitesse normale. Une main passa derrière sa nuque pour l'attirer à moi et l'embrasser à nouveau. Sous lui, je sentais sa main qui descendait inexorablement, me dénudant, moi qui ne portait déjà pas grand-chose. Plus bas, je sentis son désir matérialisé de plus en plus fermement. Je gémis plus encore en collant mon bassin contre le sien. J'avais envie de lui, envie qu'il me touche, envie...
De tout.
Mes mains commencèrent à parcourir son dos, étant donné que l'espace entre nos ventres était nul et que celui entre nos torses était limité et déjà occupé par son bras. Sans le réaliser, les carresses commencèrent à se transformer en infimes griffures. Pas de façon sauvage ou brusque, simple réponse aux sensations qu'il provoquait en moi. Je peinais à y croire d'ailleurs. Nous n'avions encore rien fait et pourtant j'étais déjà à bout. C'était incroyable.
Mes doigts s'aventurèrent dans son boxer et accrochèrent la courbe musclée d'une fesse. Mon autre main revint à sa nuque, pour prolonger le baiser. Malgré tout le déluge sensationnel qui me parcourait le corps, j'eus une certaine appréhension en réalisant que, finalement, la chemise était entièrement ouverte à présent. Il n'y avait guère plus que mes bras qui étaient encore couvert. J'eus peur du regard qu'il allait poser sur moi. Celui d'un homme, et non plus d'un ami. Un regard qui n'aurait plus rien de neutre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mer 9 Fév - 0:45

    Alors qu’il embrassait langoureusement son cou, son odeur venait doucement se percuter à son odorat. Ah les femmes, elle avait toujours une odeur particulière, qui leur était spécial et celle d’Isleen lui plaisaient bien plus que les autres. Il était différent avec elle, bien plus qu’avec les autres, quoiqu’il avait toujours été galant. Avec elle, il semblait toujours chercher un peu l’approbation, chose qu’il ne faisait jamais, mais il ne voulait pas lui déplaire. Elle comptait pour lui, plus qu’il ne voulait vraiment se l’avouer, mais elle comptait oui et il le savait tout au fond de lui.

    Toutes les femmes avait leurs petits complexes, l’un c’était ses cuisses, l’autre son ventre et Isleen sa poitrine. Elle n’était pas absente, simplement pas abondante et de toute façon Aedan n’était pas un fervent des grosses poitrines. Il préférait une poitrine normale, même plus petite, qui se tient et qui s’agence parfaitement avec le corps, c’était sa façon de voir les choses alors elle n’avait pas à s’inquiéter à ce sujet. Puis il n’allait pas non plus s’arrêter pour la regarder et se mettre à commenter son corps, s’il ne le trouvait pas attirant, ils n’en seraient pas là, dans son lit. Le nombre de femmes dans son lit? Surement moins qu’elle pouvait le penser, mais ont ne pouvait pas dire qu’il n’y avait eu personnes, ce n’était pas le cas, mais ça ne vaut pas la peine de s’éterniser sur ce sujet. Il n’était pas question des femmes en ce moment, mais d’elle, avec qui il avait une relation bien plus que sexuelle et ils le savaient tous les deux.

    Il sentait le désir d’Isleen, des signes de sa part, elle se collait à lui, son souffle court et le fait qu’elle l’attirait par-dessus elle alors qu’il ne savait pas vraiment si c’est ce qu’elle voulait. À ce moment, il n’en doutait plus vraiment et c’est pour ça qu’il se glissait par-dessus elle et qu’il commençait à ouvrir sa chemise et qu’il l’embrassait une fois de plus, mais un baiser fiévreux de désir. Il se collait littéralement à elle, presque couché sur elle alors que la chemise s’ouvrait sur sa peau, sa langue caressait la sienne langoureusement et il sentait sa main venir se glisser dans son dos. Son cœur palpitait dans son torse et elle pouvait sentir un léger sourire contre ses lèvres, il sentait sa main se glisser dans le simple bout de tissu qui lui restait sur le corps. À elle, il ne restait plus grand-chose. À chaque fois qu’elle le regardait, il soutenait son regard, cette envie était palpable, mais il ne voulait pas qu’elle pense que ce n’était que cela, il y avait plus.

    Aedan finit par retirer ses lèvres des siennes et il lui souriait doucement, de manière rassurante, son regard n’avait rien de quelqu’un qui était en train de la juger, il était empli de désir et de passion pour elle. Sa voix se fit entendre, rauque, douce et un peu essouffler, mais il se contenait encore.

      «Viens ici.»


    Il se releva restant par-dessus elle, mais créant une distance entre leurs corps justes pour l’attirer contre lui et venir glisser ses mains contre ses épaules pour faire glisser la chemise de sur ses bras et venir lui retirer. Il se doutait qu’elle s’inquiétait pour ce qu’il pensait d’elle et comme s’il le savait, en la poussant doucement et en retrouvant leur position initiale il vint murmurer à son oreille, comme pour la rassurer, chose qu’il ne faisait habituellement pas, en tout cas, pas avec la même tendresse.

      «Tu es belle Isleen.»


    C’est ce qu’il lui dit avant que ses lèvres glissent le long de son cou pour se diriger vers ses épaules, lentement, il ne voulait pas qu’elle se sente mal à l’aise parce que ça pourrait être le cas entre eux. Il ne le voulait pas, il voulait que ce soit bien, qu’elle aime ce moment et qu’il soit hors du commun. Son corps se décollait un peu du sien pour que ses lèvres se glissent lentement vers sa poitrine, il posait ses lèvres contre un de ses seins. Sa langue venait caresser son petit mont rosé, pour le faire durcir, langue chaude et qui se glissait délicieusement contre sa peau. Il semblait agile de sa langue, ce qui pourrait s’avérer intéressant et il n’était pas non plus vulgaire comme plusieurs autres hommes qui ne savaient pas s’y prendre.

    Sa main droite, elle, venait se glisser contre une de ses cuisses, contre l’intérieur de sa cuisse, montant lentement faire sa féminité sans y toucher pour le moment, on prenait son temps, on attendait les réactions. Il ne faisait que venir caresser de ses doigts la peau qui se trouvait autour de son intimité, pour la faire frémir, pour faire monter le désir tandis que ses lèvres glissaient vers son autre sein pour reprendre le même manège. Il y allait dans la lenteur, dans la sensualité, dans l’attente du moment et de l’excitation. On pouvait dire qu’il savait s’y prendre.C'est certain qu'à trente-deux ans, on commence à savoir ce qui plait aux femmes Aedan avait de l'expérience, surement un peu plus qu'elle et c'est ce qui rendait la chose particulièrement excitante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mer 9 Fév - 16:57

«Viens ici.»

J'ouvris les yeux sur Aedan qui s'était redressé et me tendait les bras. Je compris qu'il voulait que je me redresse à mon tour et j'eus une hésitation pendant une bonne demie-seconde, puis je m'exécutais. Je le regardais droit dans les yeux, angoissée pour le coup de ce qu'il allait penser. Tout mon corps était visible, je n'avais plus moyen de me cacher. Je dus lutter contre mon impulsion première qui aurait été de me cacher la poitrine de mes mains, mais au lieu de cela je pris ses mains et me relevais.
Il posa ses doigts sur mes épaules et fit lentement glisser la chemise le long de mes bras. J'eus un frisson incroyable. Le plus illogique c'était que la chemise ne couvrait plus rien qu'il n'ait déjà vu, et pourtant, c'était un peu symbolique. C'était le dernier morceau de tissu qui me restait sur la peau. Je dus rougir. Aussi idiot que ce fut. J'eus du mal à déglutir aussi, et je commençais à me sentir vraiment mal, parce qu'il avait cessé de détourner mon attention par ses caresses ou ses baissers ; j'avais tout le loisir de réfléchir et de m'angoisser....
Peut-être le sentit-il, puisqu'il s'allongea à nouveau et je le suivis avec un soulagement non dissimulé. Il glissa ses lèvres vers mon oreille et je fermais les yeux. J'aurais cru qu'il allait simplement reprendre ses baisers là où il l'avait laissé mais au lieu de ça il me murmura quelque mots. Des mots que j'avais besoin d'entendre, surtout avec une telle vibration de sincérité.

«Tu es belle Isleen.»

J'aurais certainement dû répondre quelque chose. Surtout étant donné que la réciproque était parfaitement véridique. Pourtant, je fus incapable de prononcer le moindre mot, perturbée que j'étais de sentir son corps contre le mien, libéré de tout tissu... Ou presque. Et puis, parce que je le sentis descendre peu à peu. Mon souffle s'affola à nouveau et je m'entendis gémir et susurrer son prénom. Mes mains s'agrippèrent à sa nuque, pour l'attirer de façon plus ou moins consciente puis pour le maintenir là où de toute façon il se dirigeait. Je sentis mon corps se cambrer plus encore et réalisais qu'il portait toujours son boxer. Je décidais qu'il s'agissait là d'un élément de trop.
Une main descendit lentement le long de sa colonne vertébrale jusqu'à trouver le coupable. Doucement, je tirais sur le tissu et Aedan m'aida en se décollant momentanément de moi. Ensuite, je remontais une jambe et coinçais un coin du tissu entre mes orteils, commençant à le descendre irrémédiablement tandis que, suivant un courant contraire, une des mains d'Aedan remontait ma jambe.
Quand il se recolla à moi, je pus sentir son membre chaud et dur. J'eus un gémissement rauque. Mes mains s'agrippèrent à son corps. Heuseuement pour lui, je n'avais pas d'ongles, ou pas beaucoup. Ma mauvaise habitude à les ronger servait pour une fois un intérêt sans quoi je crois que j'aurais griffé la peau sans le vouloir véritablement. Essouflée, je m'entendis murmurer, mais ne reconnus pas vraiment ma voix, qui était bien plus rauque que d'ordinaire.

_ Aedan, je... Aedan... J'ai envie de toi... Je...

Je n'étais pas claire, j'en eus conscience, mais le message lui était passé. Je sais qu'en temps normal il est mieux de prendre son temps, qu'un peu de patience est toujours récompensé mais là je n'en pouvais plus. Je le voulais, là, maintenant, restait à voir s'il allait s'entêter à être un gentleman ou s'il allait répondre à mon invitation décidément indécente.
Ironiquement, j'espérais autant l'un que l'autre... Ah logique quand tu nous fuis !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Jeu 10 Fév - 2:31

    Il ne voulait pas qu’elle se sente mal à l’aise et c’est pour ça qu’il restait d’une douceur surprenante, il l’a trouvait belle même si elle manquait réellement de confiance en elle. Si ce n’était pas le cas, il ne serait surement pas là et dans cet état. Il attendait simplement qu’elle vienne vers lui, laissant son regard se planter dans le sien, un regard tendre et rempli d’envie. Il lui avait tendu les mains pour l’aider à se relever doucement puis il l’attira contre lui, son souffle venant se perdre sur son visage dans cette position. La chemise quitta simplement son corps et il la fit tomber contre le sol, juste à côté d’eux. Il prenait le temps de caresser doucement ses bras pendant que la chemise glissait de sur sa peau, il était minutieux, il profitait de chaque parcelle de son corps.

    Une fois le bout de tissu retiré il la poussait une nouvelle fois contre le lit, il sentait son malaise et ne voulait pas que ça vienne perturber ce moment. C’est surement pour cela qu’il venait lui dire le fond de sa pensée, parce que c’était vrai et il ne disait pas simplement ça pour pouvoir coucher avec elle, il n’était pas menteur. Ses lèvres venaient se glisser contre ses seins sur lesquelles ils s’attardaient jusqu’à ce qu’il sente qu’Isleen voulait lui retirer ce qui lui restait de vêtements. Il se recula simplement pour l’aider à accomplir cette tâche, ils seraient quittes maintenant, il n’avait plus rien non plus. Elle put sentir sa virilité contre sa peau, ça avait bien évolué depuis le début et elle pouvait le sentir contre sa peau tandis que lui venait reposer sa langue contre les petits boutons rosée de son corps. Quand il entendait sa demande, il sourit pendant un petit moment et laissait ses lèvres couler le long de son ventre et elle pouvait entendre entre ses baisers, quelques mots.

      «Moi aussi Isleen j’ai envie de toi.»


    Son visage était maintenant arrivé à son bas ventre et la pointe de sa langue venait se perdre sur le petit bouton de plaisir pour la plupart des femmes, cet endroit qui donnait un tas de sensation extraordinaire à leur corps parfumé. La pointe de sa langue chaude venait s’y glisser un moment juste pour réveiller encore plus son désir, mais il sentait qu’elle avait envie de le sentir contre elle et pas aussi loin, c’est pour cela qu’il ne s’y attarda pas et remontera vers elle. Son corps se collant contre le sien et son visage venant se perdre dans son cou, elle put sentir son souffle ardent de désir pour elle alors que sa main qui était tout à l’heure contre ses cuisses avait remonté contre sa féminité. Il prenait quand même le temps de faire quelques préliminaires avant de passer à l’acte, mais il sentait que c’est ce qu’elle voulait, cette tension, et il avait envie d’entrer en elle. Ses lèvres vinrent se plaquer contre son oreille ou elle pouvait entendre le râle viril de sa voix et ses doigts venaient glisser contre sa chaude féminité et contre le petit bouton pour le stimuler un peu.

      «Si tu savais comme j’ai envie de t’entendre hurler de plaisir.»


    Sa voix rauque venait se perdre contre son oreille alors que sa main continuait de s’activer un petit moment pour venir se retirer et il posait ses deux mains de chaque côté d’elle. Son corps se plaqua littéralement contre le sien, son membre venant se faire sentir contre elle sans pour autant y entrer. Le désir, le plaisir, il pourrait le faire durer éternellement, mais même lui il ne pouvait plus tenir. Ses hanches bougeaient lentement pour venir entrer en elle dans une lenteur calculée. Sa main gauche venait se poser sous sa tête empoignant doucement sa chevelure et son visage venait se poser devant le sien pour poser son regard dans le sien. Il ne pouvait empêcher, un soupire, de plaisir de s’extirper de ses lèvres quand il se sentait lentement s’immiscer en elle, dans sa chaude intimité. Il finit par être totalement en elle et c’est à ce moment qu’un son de plaisir sortait de sa bouche, c’était tellement agréable comme sensation. C’est donc à ce moment qu’il commença un mouvement particulièrement lent de va-et-vient, profitant de chaque sensation du corps d’Isleen. Il ne s’attendait pas du tout à ce que la soirée finisse comme ça, quand il avait cogné à sa porte en début de soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Jeu 10 Fév - 16:51

«Moi aussi Isleen j’ai envie de toi.»

Je crus que ça y était, qu'enfin ! Il allait répondre à mes attentes, mais non, monsieur décida de me faire languir encore un peu. Fondamentalement, ça ne me dérangeait guère, la frustration avec lui était délicieuse. Et puis, je ne pouvais décemment pas lui reprocher de prendre son temps, après tout il était attentif à moi. J'aurais été bien hypocrite d'exiger qu'il me saute dessus comme un animal.

*Quoique...*

Le temps que je me reconcentre il s'était glissé plus bas. En temps normal, j'aurais dis stop, je l'aurais gentiment, mais fermement, ramené plus haut, et je l'aurais embrassé pour faire passer le tout l'air de rien, mais cette fois encore je restais immobile. Le temps que je réagisse, il était déjà arrivé là où aucun n'autre n'avait pu accédé jusque là.
Après tout, c'est compréhensible, c'est ce qu'il y a de plus secret, non ?
Mais en une demie-seconde je ne parvins plus à réfléchir. Mon corps se cambra complètement tandis que je me mordis la lèvre pour ne pas crier, après un hoquet de surprise délicieuse. Mes mains s'agrippèrent à sa nuque et je pense que je dus presque le griffer cette fois. Ouvrant grands les yeux, je restais interdite pendant les quelques minutes que cela dura. Je tentais de reprendre ma respiration quand il revint à mon oreille où je l'entendis gémir dans un son rauque qui, je dois bien l'avouer, me fis roucouler de plaisir.
Sentir que lui aussi perdait pied était grisant...

«Si tu savais comme j’ai envie de t’entendre hurler de plaisir.»

J'eus un hoquet de surprise et je m'entendis avoir quelques éclats de rire, mais un petit rire, étouffé par tout le reste. Voilà bien une remarque à laquelle je ne m'attendais pas. Je voulus lui dire que cela ne dépendait que de lui, ou un truc dans le style, mais sa main me perturba au point que je ne dis rien d'autre qu'un gémissement, sourd. Agrippant sa nuque, je me calais contre son oreille et je me mis à lui en mordiller le lobe, espérant qu'il comptait parmi ces hommes qui aiment cela. Au pire, je migrerais vers le cou.
Cela ne dura pas longtemps puisqu'il se redressa un peu en plaquant ses mains de part et d'autre de moi. Je sentis son membre contre moi et je bougeais pour le guider. Quelques instants, délicieusement lents, plus tard, je le sentis en moi. Il commença à bouger doucement mais je n'en avais pas envie. Aussi, je me mis à bouger, mes mains redescendant vers ses épaules, et mes jambes s'enroulant autour de lui. Je tentais de lui imposer un rythme un peu plus soutenu. Peu importe si cela ne durait pas longtemps, j'étais déjà à bout.
Jamais de toute ma vie je n'avais eu aussi envie de quelqu'un, une telle pulsion irraisonnée. En cet instant, je n'existais plus que pour les sensations que mon corps découvrait en partie, ou plutôt avec une telle intensité. J'aurais voulu me maîtriser mais c'était impossible. Sans m'en rendre compte, je me mis à prononcer le nom d'Aedan, et à mesure que je le répétais, je le disais de plus en plus fort. Soudée et collais à lui, je me sentis fondre complètement et je partis dans un plaisir innattendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Jeu 10 Fév - 18:49


    Il sentait l’envie qu’elle avait mais en même temps il aimait bien la faire languir, de toute façon, si cette expérience était à refaire, ca allait surement se passer d’une toute autre façon. Il aurait pu lui sauter dessus comme un animal et même là, ce n’était pas dans ses habitudes d’allez aussi vite en affaire. Il était le genre d’homme à prendre son temps et s’attarder sur une femme, il aimait entendre leur petit soupire de plaisir ou simplement sentir leur corps devenir fébrile sous ses caresses. Le corps était ainsi constituer qu’il réagissait à chaque attention que l’on donnait, que ce soit un baiser ou une simple caresser. Le genre de manège qu’il lui jouait avant de passer à la chose sérieuse était tout à fait son genre, il avait de l’expérience en la matière, dommage qu’elle ne voulait pas qu’il s’y attarde un peu plus.

    Pourquoi garder secret et s’interdire de vivre ce genre d’expérience? Ses petits moments qui nous font trembler de désir et de plaisir mais ce n’est pas tout le monde qui pense de la même façon. On associe habituellement faire l’amour à l’amour mais ont pouvait aussi faire du sexe sans être amoureux. Pour ce qui était du cas présent c’était tout autre chose, Aedan ne considérait pas Isleen comme un aventure d’un soir et surement que don comportement envers elle allait se modifier par la suite. Mais de quel façon, c’est bien ce que nous allons voir. Il était finalement remonté après quelques minutes vers elle, il se serait bien attarder plus longtemps mais elle n’y semblait ni prête ni encline. Elle désirait tout autre chose qu’il pouvait amplement lui donner et c’est pour ca qu’après un petit moment d’attente, une caresse de plus, il entra finalement en elle dans un léger grognement de plaisir.

    Il faut croire que la demoiselle voulait allez à une vitesse supérieur, l’agrippant de ses mains elle se mit à se déhancher contre lui et il continuait son mouvement qui allait de plus en plus vite. Il adorait sentir les lèvres de la demoiselle venir se perdre dans son cou, contre son oreille et lui laissait son souffle venir se perdre contre la peau de son cou. Ses coups de bassin devenaient de plus en plus vite, il ne pouvait qu’aimer l’entendre dire son nom mélangé à ses râles de plaisir. Ca ne faisait que le motiver de plus en plus à augmenter la cadence et c’est exactement ce qui faisait émettant quelques râles de plaisir contre son cou. Ca allait à deux, plus il l’entendait aimer ce moment plus il aimait et plus il allait donner de la vigueur. Sa main restait poser dans sa chevelure tandis qu’il bougeait son visage pour venir prendre ses lèvres dans un mouvement. Ses mouvements de bassin devenaient plus fort, plus profond et beaucoup plus vigoureux plus le temps avancait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Sam 12 Fév - 20:17

Ce qu'il se passa ensuite ? Aucune idée. Un instant j'étais capable de réfléchir et l'instant d'après je perdis complètement pied. Il y eut quelques instants de battement pendant lesquels je ne saurais dire ce qui m'arriva, puis je me sentis réintégrer mon corps en une déferlante incroyable de sensations. Je me sentis trembler de tous mes membres, et surtout je m'entendis, réalisant bursquement que les bruits que j'entendais en sourdine n'étaient autres que des cris que je poussais. J'aurais pourtant eut peine à me maîtriser.
Dans une danse endiablée, mon corps se mêlait à celui d'Aedan. Je tentais de me souvenir de respirer, parce que cela pouvait m'être utile après tout. Je ne pourrais dire combien de temps nous fîmes l'amour, suffisamment en tous les cas pour que je me retrouve complètement épuisée. Quand je repris pleinement possession de mes moyens, j'étais allongée, haletante, et incapable de bouger. Je mourrais de chaud aussi, et je tremblais encore légèrement.
Interdite, il me fallut plusieurs longues minutes pour véritablement me remettre. A ce moment là, je trouvais la force de venir me blottir contre Aedan qui s'était allongé à côté de moi, reprenant lui aussi son souffle. Je me calais dans le creux de son épaules et laissais ma main se perdre en une caresse sur son ventre, avant qu'elle ne s'immobilise. Je fis aussi l'effort de relever la tête et je cherchais sa bouche à semi-tâton, pour l'embrasser.
Après un soupir de bien-être, je repris ma position initiale, et je fermais les yeux. J'aurais voulu simplement dormir, et je faillis le faire à dire vrai, mais derrière le plaisir et la fatigue, une pointe d'angoisse demeurait. Je ne réalisais pas que mon murmure serait audible lorsque je le formulais.

_ Si on m'avait dit que la soirée se passerait ainsi...

Je me mis à sourir pour moi-même et j'embrassais la peau chaude qui bougeait à un rythme désomrais régulier sous moi. Un autre petit soupir et je m'étirais. Ma jambe rencontra la sienne et mon pied se moula au sien. Aussi étrange que cela puisse paraître, je ne voulais plus laisser le moindre espace vide entre nous.
C'était un de ces moments qu'il vous a peut-être été donné de connaître où l'on voudrait que le temps suspende son cours...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mer 16 Fév - 1:45

    Tout cela ne dura qu’un court moment, mais ce fut quelque chose d’intense et de particulièrement agréable. Un mélange de leurs cris de plaisir jusqu’au plaisir extrême, un mélange de son qui venait prendre fusion et une leur étreinte terminée il se laissait tomber sur le côté pour venir glisser la couverture contre leurs corps. Le jeune homme se posait sur le dos, se laissant souffler pendant un moment, il avait été d’une vitesse intense pendant un long moment, son cœur battait particulièrement fort dans sa poitrine. Son torse se gonflait et dégonflait rapidement sous sa respiration, il ne pouvait s’empêcher d’émettre quelques soupires, pas qu’il soit insatisfait, mais qu’il tentait de retrouver un peu de calme dans sa respiration. Il la laissait prendre place et passait un bras sous sa tête, lui offrant son baiser et reposait donc sa tête par la suite. Il fermait ses yeux, il se sentait assez fatigué et surtout après ce genre de moment il se sentait encore plus vide d’énergie. Il ne pouvait s’empêcher de sourire quand il entendait la réplique de la demoiselle, il aurait voulu lui répondre, mais ne trouvait rien à lui dire. Aedan était particulièrement d’accord avec ce qu’elle venait de dire, lui non plus ne s’attendait pas à ce genre de dénouement.

    Il laissait la demoiselle se placer correctement, mais il se sentait de plus en plus fatiguer et ne pouvait empêcher ses yeux de devenir de plus en plus lourd puis il sentait que la demoiselle était aussi en train de s’endormir. Le jeune homme lui offrait une caresse en guise de bonne nuit, juste pour ne pas la laisser sur un silence, pour qu’il sache qu’il l’écoutait encore et qu’il était d’accord. Puis de toute façon, il n’avait pas réellement besoin de lui dire pour qu’elle le sache, elle devait se douter qu’il était d’accord avec elle. Quelques petites minutes avant qu’il ne s’endorme complètement, il n’avait rien à faire demain matin alors pas besoin de se préoccuper de quoi que ce soit, juste profiter du moment présent et du lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mer 16 Fév - 18:21

Il y a des moments dans la vie où tout semble parfait. Ainsi couchée contre Aedan, bien au chaud sous la couette, bercée par sa respiration qui se faisait lente et régulière, on peut dire que l'instant était en effet parfait.
J'aurais voulu parler, comprendre ce qui venait de se passer, l'analyser et en déterminer les conséquences, mais je n'eus brusquement plus la moins énergie. Aedan semblait dans le même état d'ailleurs, puisqu'il ne répondit pas, pas vocalement en tous les cas. Une caresse vint se perdre sur moi, et je soupirais de bien-être en fermant les yeux pour la savourer. Je ne les ouvris plus.
En quelques secondes, sans que je ne me sente partir, je sombrais dans un profond sommeil. En général, je n'aime pas dormir avec quelqu'un, qu'il soit dans la même pièce ou pire dans le même lit. Habituée à être seule, les mouvements me surprennent et me réveillent en général. Mais étrangement, cette fois, la présence d'Aedan ne me dérangea pas le moins du monde. Je crois d'ailleurs que je n'avais jamais aussi bien dormi, pas depuis que je suis une adulte en tous les cas. Blottie sous les couvertures, réchauffée par la peau contre la mienne, j'eus un sommeil profond et je dormis d'une traite, moi qui d'ordinaire me réveille plusieurs fois par nuit.
J'étais tendrement dans les bras de Morphée, bercée par un joli rêve si stupide que je ne vous le raconterais pas, d'un romantisme que je ne me connaissais pas, quand brusquement quelque chose me dérangea. Un bruit.
Au début, il fut lointain, simplement gênant et j'essayais de le négliger comme on chasserait une mouche d'un simple mouvement de main. Mais il refusa de partir et peu à peu, à mesure que je me concentrais sur lui, il devint si gênant que je finis par émerger des brumes de mon sommeil, ronchonnant avant même de comprendre de quoi il s'agissait. J'ai horreur qu'on me réveille !
Après quelques secondes, j'identifiais le bruit comme étant celui de mon réveil, sur mon téléphone. Je cherchais l'engin de malheur du bout des doigts, par réfléxe, mais j'ouvris aussitôt grand les yeux quand je découvrais une peau nue contre la mienne.
Sursautant, réveillée pour de bon, je me redressais et quelle fut ma surprise de constater que je me trouvais dans la chambre d'Aedan, avec Aedan, et que j'étais nue ! Un léger mouvement pour tirer la couverture et je constatais que je n'étais pas la seule. Il me fallut une longue minute pour me souvenir de ce qui s'était passé. Interdite, je fus rappelée à l'ordre par mon téléphone, resté dans l'autre pièce. Volant une des couvertures, je m'enroulais dedans et allais couper la sonnerie. Mon coeur fit un nouveau bond quand je vis l'heure qu'il était. J'allais forcément être en retard au travail.
Je cherchais désespérément ce que j'étais censée faire quand j'entendis ds bruits dans l'autre pièce.
Aedan s'était réveillé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mer 9 Mar - 17:46

    La soirée avait pris une tournure inattendue. Disons que quand il était venu rendre visite à Isleen, il ne s’attendait pas du tout à cela. Surtout avec l’accueil refroidi qu’il avait eu en arrivant chez elle. Il aimait passer du temps avec elle, mais jamais ils n’étaient allez aussi loin ensemble. En fait, avant ce soir il ne s’était jamais embrassé. Il faut croire que tout avait chamboulé du jour au lendemain. Là, il s’était endormi avec la demoiselle dans les bras. Il la serrait doucement contre lui et tombait dans un profond sommeil.

    Le soleil se levait lentement, heureusement pour lui, il n’avait rien à faire ce matin. C’était l’avantage d’avoir son propre commerce, on pouvait faire ses horaires comme il le souhait. Puis bon, il venait tout juste de revenir donc il n’allait pas se mettre tout de suite au travail. Pour l’instant, il aimait amplement mieux dormir avec la demoiselle dans les bras. Un son désagréable venait se faire entendre et ça venait lentement le tirer du sommeil. Un mouvement dans le lit, une couverture qui filait simplement et une qui restait. Il la tirait contre son corps pour ne pas se retrouver nu comme un ver sur le lit. Il n’eut pas le temps de réaliser que la demoiselle se levait pour allez dans l’autre chambre. Il était encore bien trop dans les vapes. Ça lui prit un bon moment avant de finir par se lever, d’enfiler un boxer puis son pantalon de lin blanc qu’il avait hier soir avant qu’elle ne vienne le rejoindre dans la chambre. Une main se glissait dans ses cheveux qui étaient en bataille alors qu’il sortait de la pièce pour se diriger vers l’autre où serait probablement la demoiselle. La porte s’ouvre pour poser son regard sur la demoiselle.

      «Bon matin. »


    Sa voix était encore enroué de sommeil, ses yeux tout petits et il restait simplement planté là à regarder la demoiselle. Elle semblait surprise de s’être retrouvé dans le lit d’Aedan ce matin et il ne voulait pas la mettre encore plus mal à l’aise. Aedan frottait son visage d’un de ses mains pour se réveiller parce qu’il serait bien resté couché plus longtemps, il avait particulièrement bien dormis cette nuit. Sa main passait dans ses cheveux une nouvelle fois alors qu’il s’appuyait dans le cadre de la porte, ses bras se croisant contre son torse laissant son regard observer la demoiselle.

      «Tu veux un café ou quelque chose? Il faut que tu partes? Je peux allez te porter si tu veux.»


    Aedan était Aedan. Il l’avait amené ici et il voulait simplement rendre service à Isleen. Il n’allait quand même pas la laisser toute seule dans sa maison. Il allait se lever pour lui donner un coup de main et peut-être lui faire un café parce qu’il allait probablement s’en faire un, question de se réveiller un peu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Jeu 10 Mar - 12:50

Ca c'était une situation inédite pour moi !
D'ordinaire, quand je passais la nuit avec un homme, je me réveillais bien avant le matin, et je rentrais chez moi me préparer avant d'arriver au travail sans que rien ne me trahisse. Douchée, maquillée (ou plutôt camouflée, surtout les cernes), habillée normalement, je passais complètement inaperçu. J'avais toujours été très discrète sur ma vie sociale de toute façon. J'en discutais rarement avec les collègues, me contentant de sujets généraux, comme le cinéma ou la politique, mais jamais trop de choses personnelles, ou alors dans le passé. Là où j'avais grandi, ou mes habitudes à Edimbourg quand j'étais encore étudiante, mais très peu d'indices sur ce que je fais actuellement. Prudence, timidité, un peu des deux.
Les gens qui vous sont proches sont ceux qui sont le plus à même de détecter les anomalies de votre emploi du temps et je souhaitais à tous prix préserver mon sercret. Aussi, oui, je n'avais jamais fait de vagues, je n'étais jamais arrivée en retard, je ne m'étais jamais faite remarquer pour autre chose que mon travail irréprochable. Aujourd'hui toutefois, je voyais mal comment faire autrement...
Plus immédiatement, je voyais mal comment éviter le malaise de la situation, étant donné que c'était Aedan qui m'avait conduite ici la veille, et que je n'avais donc pas de moyens de locomotion. J'étais en train de songer qu'un taxi pourrait me sauver la mise, tout en calculant le temps que tout cela me prendrait quand j'entendis une voix derrière moi me souhaiter le bonjour.
Je sursautais et me retournais, comme prise en faute. Pourtant, je n'étais coupable de rien et Aedan ne devait pas être bien étonné de me trouver ici, mais je n'y pouvais rien ce fut ma réaction.

_ Salut, lançais-je d'un ton étrangement normal alors que rien ne l'était. Euh, désolée de t'avoir réveillé. Je suis en retard !

J'aurais dû me concentrer sur le trajet à faire, les possibilités qui s'offraient à moi, étudier la meilleure option, j'aurais dû, mais quand je le fis, je me sentis fondre complètement. Mon dieu qu'il était beau ! On n'a pas idée de l'être à ce point. J'eus brusquement des papillons dans le ventre, et une bouffée de chaleur me prit quand je repensais à l'autre nuit. Un léger soupir me trahit.
Avec tout le calme du monde, Aedan s'appuya contre le montant de la porte et croisa les bras. Il était nécessairement mal rasé et encore plus mal réveillé. Ses yeux étaient rouges, ses cheveux en bataille, mais je le trouvais plus beau que jamais.

«Tu veux un café ou quelque chose? Il faut que tu partes? Je peux allez te porter si tu veux.»

La logique aurait voulu que j'accepte un café rapide, que je réponde par l'affirmative puis que je le remercie de son offre. Au lieu de cela, mon téléphone m'interrompit. En fait, ce que j'avais pris pour mon réveil était un appel, du zoo naturellement. Le réveil, je ne l'avais pas entendu du tout. Ils avaient déjà appelé deux fois. Je décrochais en faisant signe à Aedan d'attendre quelques instants, puis je me tournais pour répondre, parce que le voir m'aurait trop perturbée. Resserrant le drap contre mon corps nu, je tâchais d'avoir une voix à peu près normal.

_ Allo ? ... Oui, je sais, je suis vraiment désolée, j'ai... Eu un soucis avec ma moto... Non, non, ce n'est pas grave, mais il me faudra un peu plus de temps pour arriver du coup... Oui, en plus j'avais oublié mon téléphone à mon appartement... Hein ? Ah ! Oui, euh... Le garagiste m'a gentimment ramené à la maison, comme ça je repose mes affaires de moto et je prend le bus... Oui... Oui... Oui, ça m'arrangerait. De toute façon, toute la nourriture est étiquettée par cage et par jour tu ne peux pas te tromper. Oui... Oui... C'est vraiment gentil... Je me dépêche... Bah si quand même ! Mais vraiment c'est du pas de bol là... Oui... Quoi ? Euh... Il est si tard que ça ?

L'horloge murale m'indiqua en effet qu'il était 10h25. C'était vrai que le temps d'arriver il serait midi, alors pourquoi ne pas...

_ Oui, on va faire comme ça, ça sera plus simple à ratrapper. C'est super sympa Mike, je te le revaudrais.... Oui c'est vrai, bon bah on sera quittes alors... J'arriverais pour 14h alors. Oui. Oui... Ok, merci beaucoup. Bye !

Jamais je n'aurais pensé qu'il était aussi simple de sécher une demie-journée de travail ! A dire vrai, il ne m'était jamais venu à l'idée de le faire, mais à présent. Avec un léger haussement d'épaule, je me retournais vers Aedan qui n'avait pas bougé mais avait le regard ancré sur moi. Je me souvins que je n'étais pas très habillée et je rougis un peu. Me forçant à sourire histoire de me dérider un peu, je répondis en retard à ses questions précédentes.

_ J'ai un collègue qui va s'occuper des félins pour moi ce matin. Je leur ais dis que j'avais un soucis de moto. Il a tout gobé, c'est dingue hein ?

*Mais pourquoi tu lui dis ça, espèce de cruche ? Il t'a entendu le dire !*

_ Du coup, euh... Oui, je veux bien un café. Ca m'aidera à me réveiller un peu. Et ensuite, j'appelerais un taxi, tu as surement des choses à faire aujourd'hui, alors...

Voilà que je me jetais moi-même, en live. Vraiment il y a des fois où je mériterais des claques. Souvent quand je suis en présence d'Aedan d'ailleurs. Cette pensée me fit sourire. C'est en souriant que j'hésitais une demie-seconde puis que je m'avançais un peu timidement vers lui. J'espérais que le désir insatiable que j'avais pour lui ne pouvait pas se lire sur mon visage. Arrivée en face de lui, je fondis sur ses lèvres pour ne plus hésiter. J'avais envie de le sentir contre moi. Le reste n'importait pas. Et tant pis s'il se disait que j'étais la pire des sangsues. Je l'embrassais longuement, un peu trop peut-être, tandis que mon traître de corps se collait au sien, une main cependant solidement accrochée au drap qui me couvrait.
Mon dieu, mais comment faisait-il pour être aussi beau ? !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Ven 11 Mar - 0:16

    Pour sa part, il avait toujours été galant avec les femmes qu’il ramenait chez lui, mais quand il allait ailleurs, il avait tôt fait se s’éclipser le matin pour retourner chez lui. Aedan n’était pas un salaud, il n’aimait pas laisser les femmes sans rien, sans un merci ou un bonjour. Il savait se comporter, simplement. Isleen ce n’était pas pareil, il n’allait quand même pas la laisser se balader toute seule dans sa maison pendant qu’il se prélassait simplement dans le lit. Il allait simplement se lever pour venir voir comment elle se sentait et puis il avait envie de la voir. La porte se poussait alors qu’il croisait ses bras pour prendre appuie dans le cadre de la porte, il l’observait un sourire en coin posé contre son visage.

      «Pas de problème Isleen, il faut bien que je finisse par me lever à un moment ou un autre.»


    Il l’observait simplement, glissant une main dans ses cheveux qu’il tentait de remettre en place sans pour autant y arriver même que sa main venait frotter vigoureusement son visage pour se réveiller un peu. Il na l’a quittait pas du regard depuis qu’il était venu la rejoindre, son téléphone sonnait et il attendait simplement qu’elle mette fin à l’appel pour savoir s’il devait lui faire du café ou non. Il la quittait du regard pour la laisser parler, mais il attendait toujours dans le cadre de la porte. Un sourire de sa part alors qu’il reposait son regard sur elle quand elle lui parlait.

      «L’avantage quand on à notre propre commerce, c’est qu’on à pas d’horaire particulier. Je vais allez te porter à ton travail ou chez toi pour que tu prennes ta moto. Comme tu veux. Pas besoin d’appeler un taxi, je pensais juste prendre le temps de défaire mes valises. Sans plus. Je n’ai pas une journée si chargé que ça.»


    Il allait partir pour se diriger vers la cuisine pour préparer le café, mais elle venait vers lui. Sa main venait doucement se glisser dans le bas de son dos pour l’attirer contre lui. Aedan posait ses lèvres contre les siennes pour prolonger le baiser alors qu’il glissait son autre main dans ses cheveux. Le baiser durait pendant un petit moment jusqu’à ce qu’il retire ses lèvres des siennes. Un sourire de sa part, sa main qui se retirait de ses cheveux et il se reculait doucement.

      «Habille-toi. Je vais allez préparer du café. J’ai pas grande chose à manger parce que ça ne fait pas très longtemps que je suis revenue.»


    Il glissait sa main le long de son bras, un nouveau sourire et il la quittait pour se diriger vers les escaliers pour se rendre à la cuisine qui s’harmonisait parfaitement avec le reste de la maison. Il sortit donc la machine à café qui était assez moderne et qui faisait de très bons cafés. Il préparait donc deux cafés en attendant qu’Isleen vienne le rejoindre, il se réveillait lentement mais surement. Il remplit deux tasses de café et quand la demoiselle vint le rejoindre il prendra la sienne et lui tendra, tout en prenant une longue gorgée de la sienne. Café noir.

      «Je ne sais pas ce que tu mets dedans, mais je t’ai sorti du lait et du sucre alors, fais comme chez toi.»

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Ven 11 Mar - 9:29

«Pas de problème Isleen, il faut bien que je finisse par me lever à un moment ou un autre.»

*Mais qu'il est galant ! En plus d'être trop beau, il est sympa, décidément c'est la perle rare... Comme si je ne le savais pas déjà !!*

«L’avantage quand on à notre propre commerce, c’est qu’on à pas d’horaire particulier. Je vais allez te porter à ton travail ou chez toi pour que tu prennes ta moto. Comme tu veux. Pas besoin d’appeler un taxi, je pensais juste prendre le temps de défaire mes valises. Sans plus. Je n’ai pas une journée si chargé que ça.»

*Vu comme ça, en effet, ça dérange moins... Poli, en plus du reste !*

Le baiser eut au moins l'avantage de me rassurer.

*On n'embrasse pas ainsi quelqu'un à qui on ne tient pas.... *

Comme si j'avais besoin d'une confirmation. Je savais pertinamment qu'Aedan tenait à moi. Et je savais aussi qu'il m'avait toujours désiré comme je l'avais moi-même désiré. Tout ceci aurait pu être très différent si nous ne nous étions pas entêtés à lutter. Enfin, surtout moi.

*T'es vraiment un cas ma fille*

Je n'y pouvais rien, c'était plus fort que moi. J'avais toujours eut peur de l'engagement, surtout depuis que j'étais devenu ce que je suis. En un sens, avec Aedan s'était plus simple parce que je n'avais pas besoin de mentir. Mais en même temps, vivre avec lui impliquait un risque que j'avais du mal à gérer : celui de le perdre à chaque patrouille, simplement parce qu'il est ce qu'il est. Pour me rassurer, j'aurais pu me dire qu'Aedan est un homme prudent, plus posé, et moins téméraire que moi, mais ça ne servait pas à grand-chose. Après tout, on ne sait jamais.
Tout le monde risque de mourir, nous sommes d'accord. Mais quand on mène une vie comme la nôtre, les risques sont plus grands...

*On peut savoir pourquoi tu te plombes le moral comme ça dès le réveil ? Je te rappelle que tu as passé une super nuit et que tu n'as pas encore quitté ton homme...*

Ma voix mentale avait raison, il fallait que je me ressaisisse.

«Habille-toi. Je vais allez préparer du café. J’ai pas grande chose à manger parce que ça ne fait pas très longtemps que je suis revenu.»

Sur un sourire je le regardais s'en aller, sans pouvoir empêcher mes yeux d'accrocher ses fesses musclées moulées par le pantalon de lin qui décidément me plaisait bien ! Me retournant vers le lit, je retrouvais ce qu'il restait de mes vêtements à savoir un tas éparse, froissé, et un peu humide encore. Avec quelques grimaces, je passais mes sous-vêtements froids qui, je l'espérais, allaient bientôt se réchauffer et finir de sécher.

*J'aurais VRAIMENT dû penser à les étendre... En même temps j'avais autre chose à faire...*

Sur le sourire béat et un peu idiot des gens amoureux, j'enfilais ma robe qui avait nettement moins de classe en étant froissée, mais bon je n'allais pas descendre en petite tenue. Quoi que, l'idée n'était pas si mauvaise... Mais je n'osais pas. Je ne suis pas une femme provoquante, ni le genre à trop exprimer ses envies, surtout sur ce plan là. Je ne dirais pas que jamais je ne prends l'initiative mais j'ai plutôt tendance à être suggestive qu'offensive.
Sur cette pensée, je descendis rejoindre Aedan, gagnée par un léger frisson quand je passais à côté du lit aux draps froissés de sa chambre. Quand j'arrivais dans la cuisine, une délicieuse odeur de café flottait dans l'air. J'aime le bon café, c'est mon petit plaisir du matin. Au boulot, il m'arrive de voire le liquide horrible qu'ils prétendent éponyme, mais c'est quand je suis en état de le supporter. Aussi, c'est encore plus heureuse que jamais que je le rejoignis alors qu'il me tendait la tasse.

«Je ne sais pas ce que tu mets dedans, mais je t’ai sorti du lait et du sucre alors, fais comme chez toi.»

Je picorais un morceau de sucre juste à côté en le remerciant droit dans les yeux. L'instant d'après, j'approchais le liquide tant convoité de mon visage, bien qu'il profita d'abord à mes narines, étant donné qu'il était trop chaud pour mes papilles à l'heure actuelle. Après un moment à souffler doucement dessus, je bus lentement. Ce léger silence ne me dérangea pas. Il semblait que nous avions tous les deux besoins d'un petit temps de battement pour nous réveiller. Le matin, je suis plutôt rapide personnellement, mais je n'ai rien contre le calme avant la tempête.
Finalement, après un léger soupir de bien-être, je reposais la tasse et fixais Aedan droit dans les yeux, toujours troublée par sa présence, mais dans le bon sens du terme.

_ Je n'arrive toujours pas à comprendre ce qu'il s'est vraiment passé hier, murmurais-je dans un sourire. Je vais me répéter mais si on m'avait dit que ça finirait comme ça...

Je n'avais pas réalisé que ma phrase était en suspens, mais le visage en face de moi attendait une suite que je lançais sans réfléchir.

_... Je crois que je t'aurais sauté dessus tout de suite ! Même si ce n'est pas vraiment mon style en général.

Un léger rougissement et une tête qui se baisse quelques instants... Je repris ma tasse, bus une gorgée et le regardais à nouveau.

_ Tu en penses quoi toi de tout cela ?

*Mais bordel Isleen, pourquoi tu fous la merde comme ça ? Tu peux pas juste profiter, non, faut que tu creuses ! C'est pas possible !*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Sam 12 Mar - 14:29

    Il l’avait simplement laissé venir vers lui pour l’embrasser et il se reculait doucement une fois le baiser prolonger, il ne s’attendait pas à ce qu’elle l’embrasse se matin. Il se demandait bien ce qu’elle pouvait penser de tout ça maintenant, il avait peur qu’elle prenne tout ça au trop sérieux. Pas que ce ne l’était pas, juste qu’il n’avait pas envie de se prendre la tête avec ça, pas tout de suite. Surtout qu’il n’avait pas envie que les gens se mettent à parler s’ils les voyaient ensemble et tout ce qui va avec, surtout sa famille et la sienne. Peu importe, il lui souriait pour ensuite se diriger vers la cuisine. Il buvait simplement son café en attendant qu’elle vienne le rejoindre.

    Aedan s’appuyait contre le comptoir pour continuer à boire tranquillement sa tasse alors que la demoiselle était venue le rejoindre dans la cuisine. Il e doutait qu’elle allait finir par parler d’hier, c’était une évidente et il savait comment elle se comportait. Elle avait besoin de se faire rassurer parce qu’elle n’avait pas confiance, parce qu’elle ne savait pas trop où ça pouvait mener. Vivre au jour le jour, c’était sa façon de faire, pas envie de se poser des questions sur ce qui va se passer dans une semaine ou trois. Il prenait une longue gorgée de son café, il aimait sentir la chaleur descendre le long de son corps. Comme il pensait, elle abordait le sujet d’hier, mais en même temps, il ne pouvait pas lui en vouloir, c’était normal et elle était comme ça. Il ne put empêcher un sourire de naître sur son visage alors qu’il écoutait la demoiselle parler, il n’avait pas prévu non plus que ça finirait de la sorte, mais il n’allait pas s’en plaindre. Une autre gorgée de son café alors qu’il ne la quittait simplement pas du regard.

      «Je n’avais pas prévu que ça finisse de la sorte moi non plus.»


    Un haussement d’épaules. Depuis le temps qu’il cherchait à éviter d’avoir tout rapprochement avec elle, juste parce qu’il ne voulait pas faire ce qu’il devait faire et un tas d’autres choses qui l’empêchait de faire les premiers pas. Il attendait la prochaine question. Il savait qu’elle allait venir et il ne pourrait pas l’éviter, parce qu’elle voulait savoir. Les femmes voulaient toujours savoir ce qu’il en était et il n’allait pas dire à Isleen qu’elle était un coup d’un soir parce que ce n’était pas le cas, mais il n’allait pas non plus lui dire qu’ils étaient officiellement ensemble parce qu’il n’était pas près à ça non plus. Il tenait à elle, mais c’était délicat. Il n’avait pas de réponse toute faite à lui offrir. Il prenait une autre gorgée de son café alors qu’il faisait un pas vers elle pour venir glisser sa main contre sa nuque et déposer un simple baiser sur son front et une nouvelle fois il s’éclipsait pour se diriger vers son réfrigérateur pour se prendre une pomme.

      «Je pense qu’il vivre au jour le jour et voir comment ça se passe. Vaut mieux ne pas tout presser.»


    C’était son avis, elle pouvait ne pas être en accord avec lui, mais elle lui demandait alors, il répondait, la vérité. Ca servait à quoi de tout chambouler, de risque que ça se brise encore plus vite. Il fallait prendre le temps de vivre et voir comment tout cela se passait. Une bouchée de sa pomme alors qu’il reposait une nouvelle fois son regard sur elle. Il commençait à se réveiller de plus en plus.

      «Tu veux manger quelque chose? Je n’ai pas grand-chose.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Dim 13 Mar - 11:01

Ma question provoqua un petit sourire et je m'en inquiétais pendant une demie-seconde. Alors quoi ? Etais-je si prévisible ? Parce qu'il ne semblait pas surpris le moins du monde par ma remarque.

«Je n’avais pas prévu que ça finisse de la sorte moi non plus.»

Là ce fut à moi de sourire. Pas de grande surprise là dedans, quoi que... Depuis le temps qu'on se tournait autour.. Après que j'eus posé ma stupide question, il prit un moment avant de répondre, comme s'il hésitait ou qu'il cherchait quoi dire. Après tout, c'est vrai que je ne l'aidais pas vraiment en posant une interrogation si vague et pourtant si cruciale. Je lui offrais la possibilité de se défiler, de répondre à côté, mais il ne le fit pas. Après tout, Aedan est le genre d'homme qui assume ses responsabilités, tant mieux !

«Je pense qu’il vivre au jour le jour et voir comment ça se passe. Vaut mieux ne pas tout presser.»

Ma première réaction fut de conclure qu'il n'en avait rien à faire et que tout ceci n'avait été qu'une passade. Ensuite, je me ressaisis et empêchais ma bouche de formuler tout ce qui me passait par l'esprit. Je pris un peu de recul et je réfléchis. Aedan avait été très clair hier, et je ne pouvais lui reprocher d'être du même avis ce matin : il ne voulait pas de relation sérieuse. Et après tout, coucher avec quelqu'un n'est pas le ciment d'un engagement à vie. Je n'attendais pas non plus qu'il me demande en mariage. Et puis, qu'attendais-je au juste ? Qu'il me dise que nous sommes un couple ? Un couple ça se construit, ça ne se décrète pas !
Aussi, je repris le contrôle de moi-même et évitais la catastrophe de mon impulsion première. Ce n'était ni une rupture, ni une réponse négative, c'était simplement l'attitude normale pour Aedan. Il n'y avait rien contre moi, il fallait que je me le mette dans le crâne !
J'allais répondre quelque chose (mais je cherchais encore quoi) quand il me proposa de manger quelque chose. Là ma première réaction fut stupide : je manquais de répondre "toi, ici, là" mais suite à une claque mentale très appuyée je me ressaisis. Tentant d'apparaître normale et détachée (ce que j'étais loin d'être), je répondis tranquillement.

_ Eh bien dis-moi ce que tu as. Mais c'est pas bien grave de toute façon...

*Je n'ai pas faim de nourriture avant tout... Oh mais bon sang ! Ressaisis-toi Isleen !*

Niant ma politique anti-pot-de-comme, je m'avançais vers lui et ne pus m'empêcher de l'embrasser à nouveau. Sa bouche avec l'amertume du café et je trouvais ça encore meilleur que précédemment. Je sais que j'aurais dû me maîtriser, mais j'avais trop envie d'être contre lui. Restait à voir ce qu'il allait en penser. Finalement je me reculais et mis plusieurs mètres entre nous, comme une distance de sécurité.

_Excuses-moi ! Je vis me calmer... Je ne sais pas ce qui me prend... Le manque de sommeil probablement !

*Le manque de sommeil... T'aurais pas pu trouver une excuse potable ????*

HRPG : Sorry j'étais pas inspirée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mar 15 Mar - 2:11

    Ça faisait un bon moment qu’ils se côtoyaient tous les deux et il commençait la connaître mieux que personne. Il savait très bien qu’Isleen n’était pas la femme qui avait le plus de confiance en elle et qu’elle avait besoin d’être rassurée sur certains points. Comme celui d’hier et de qu’est-ce qui allait se passer entre eux. Il ne pouvait pas répondre. Ça allait changer quoiqu’il lui dise qu’il voulait être en couple maintenant? Rien. Bien sûr qu’il tenait à elle et il n’allait pas la jeter comme une vulgaire chaussette. Il voulait simplement qu’ils prennent leur temps, qu’il continue de se voir et qu’ils observent comment les choses se déroulent. Pas besoin de monter tout de suite sur les grands chevaux et se faire des histoires, ce n’est pas ce qu’il voulait de toute façon. Il préférait y allez lentement. Il ne voulait pas passer à autre chose, il voulait être certain de ce qu’il faisait pour ne pas lui faire de faux espoirs ou de la peine. Aedan avait toujours été honnête et sa réponse n’avait rien de négatif, il n’était pas en train de lui dire que cette soirée n’avait rimé à rien et qu’il n’avait rien à faire d’elle. Loin de là. Aedan n’a jamais été non plus l’homme le plus affectueux du monde, ne se manifestant que très rarement dans des élans d’affection en public et il était indépendant. Il était comme ça et elle devaient aussi se faire à cette idée, ce n’est pas parce qu’il ne l’aimait pas, mais parce qu’il était ainsi constitué. C’est souvent les femmes qui étaient douées pour l’affection et la tendresse, lui l’était au moment voulu. Un sourire se posait sur le visage du jeune homme alors qu’il remarquait la réponse de la demoiselle, si elle n’avait pas faim il n’allait pas non plus la forcer à manger. Lui croquait une nouvelle fois dans sa pomme.

      «Tu n’as qu’à faire comme chez toi et jeter un coup d’œil. Si tu as faim bien sûr. Sinon à quelle heure déjà il faut que tu sois au travail. Je suppose que tu vas devoir passer chez toi avant question de te changer, tu n’iras surement pas là en robe. Je ne pense pas que ce soit réellement approprié.»


    Un tas de questions en si peu de temps, il devait être environ onze heures et si elle voulait calculer son temps il ne fallait pas qu’elle se prenne à la dernière minute. Pas qu’il ait envie qu’elle parte, mais il ne voulait pas non plus lui faire manquer trop de travail. Le jeune homme finit par reposer sa tasse de café sur le comptoir et jeter sa pomme dans la poubelle avant d’accueillir une nouvelle fois la femme dans ses bras. Il posait ses lèvres une nouvelle fois contre les siennes et la laissait reculer une fois qu’elle avait eu sa dose d’affection. Une main se glissait dans ses cheveux alors qu’il posait une fois de plus son regard sur la demoiselle, un sourire en coin qui ne quittait pas son visage. Encore une fois elle s’inquiétait et il ne put faire autrement que de se diriger vers elle et d’attraper son visage entre ses mains. Son regard se posait directement dans le sien, surement qu’il voulait qu’elle prenne au sérieux ce qu’il allait lui dire à l’instant.

      «Isleen tu vas arrête de t’inquiéter pour rien. Ok? Si tu me dérangeais, je ne t’aurais pas ramené ici et je t’aurais gentiment repoussé, comme je sais bien le faire. Maintenant, tu arrêtes de te poser des questions inutiles et ont vis au jour le jour ensemble, d’accord? On voit comme ça se passe et ont profite des moments qu’on passe ensemble, comme ont à toujours fais.»


    Il finit par lâcher son visage quand il eut la confirmation de ce qu’il venait de lui dire. Elle devait arrêter de se sentir mal pour aussi peu et de se poser autant de questions chaque seconde. Il avait dit ensemble. Ce n’est surement pas parce qu’il avait envie de la jeter bêtement. Il lui tournait le dos pendant un moment rinçant sa tasse pour la mettre dans le lave-vaisselle. L’odeur du café flottait dans la pièce et Aedan se comportait tout à fait normalement, comme il le ferait toujours. La situation n’était pas anormale, il ne regrettait pas ce qu’il avait fait hier. Il finit par se retourner pour poser son regard dans le sien.

      «Donc. Tu veux manger un truc, ou tu veux prendre une douche? Tu veux faire quelque chose ou tu préfères faire tout ça chez toi. Sinon je vais devoir allez te porter plus tôt. Et je n’ai pas oublié que tu me dois des leçons de moto si tu veux conduire avec ma nouvelle voiture.»


HRP : T'inquiète. Ca me va ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   Mer 16 Mar - 20:36

«Tu n’as qu’à faire comme chez toi et jeter un coup d’œil. Si tu as faim bien sûr. Sinon à quelle heure déjà il faut que tu sois au travail. Je suppose que tu vas devoir passer chez toi avant question de te changer, tu n’iras surement pas là en robe. Je ne pense pas que ce soit réellement approprié.»

J'eus un sourire. Faire comme chez moi alors que je suis chez lui ? Hum j'aimais l'idée ! Je me visualisais bien ici, prenant le petit-déjeuner en sa compagnie. Pourquoi pas tous les matins ! Je souriais aussi pour sa remarque.

_ C'est sûr que je me vois mal m'occuper des fêlins dans cette tenue ! Quoi que, certains visiteurs trouveraient peut-être le spectacle intéressant, mais très peu pour moi ! Hum alors je dois être au boulot pour 14h et oui j'aimerais passer chez moi.

L'instant d'après, il venait m'embrasser et plantais ses yeux droit dans les miens. J'en eus un frisson.

«Isleen tu vas arrête de t’inquiéter pour rien. Ok? Si tu me dérangeais, je ne t’aurais pas ramené ici et je t’aurais gentiment repoussé, comme je sais bien le faire. Maintenant, tu arrêtes de te poser des questions inutiles et ont vis au jour le jour ensemble, d’accord? On voit comme ça se passe et ont profite des moments qu’on passe ensemble, comme ont à toujours fais.»

Deux fois "ensemble" dans la même tirade. Si ce n'était pas la déclaration romantique que toute femme espère, c'était déjà beaucoup, surtout venant d'un homme qui n'a pas envie de s'engager. Venant d'Aedan, ça signifiait tout. J'eus à nouveau un sourire et je pris une bonne résolution, quoi que nous n'étions pas à noël.

_ D'accord, je te promets d'essayer d'arrêter de psychotter sur tout et rien, dis-je solennellement en me blottisant contre lui.

Après un moment, je le relâchais et il finit par ranger sa tasse dans le lave-vaisselle. Je le regardais faire en méditant sur ma récente résolution et les moyens que j'aurais de la mettre en pratique à l'avenir quand il me parla à nouveau.

«Donc. Tu veux manger un truc, ou tu veux prendre une douche? Tu veux faire quelque chose ou tu préfères faire tout ça chez toi. Sinon je vais devoir allez te porter plus tôt. Et je n’ai pas oublié que tu me dois des leçons de moto si tu veux conduire avec ma nouvelle voiture.»

Là, il me prit au dépourvu. S'il n'avait pas oublié, moi ça m'était complètement sorti de la tête ! Mais maintenant qu'il en parlait...

_ Pour la douche, je crois que je préfèrerais chez moi, histoire d'avoir mon sèche-cheveux et mon shampoing, mais merci de l'offre. Après, comme j'ai dis, je ne reprends qu'à 14h alors ce que je te propose c'est que tu prennes tranquillement ton temps ici, ensuite on va chez moi, je prends une douche vite fait bien fait et je te cuisine un petit plat avant d'aller bosser. Quant au cour de moto, tu devras attendre un peu, là je n'aurais pas le temps, mais une autre fois quand tu veux !

Restait à voir ce qu'il en penserait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« Les apparences . . . »

MessageSujet: Re: Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et la soirée continue [Pv Isleen][18 ans et +]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Across™ - RPG :: All good things come to an end... :: Corbeille :: Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit
Forum Gratuit