AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Mar 11 Jan - 15:27

*Mais quelle sale espèce de mufle ce type !*

Cela faisait une bonne heure à présent que j'insultais mentalement ou verbalement mon cher Aedan qui devait entendre ses oreilles siffler sourdement. Tournant et retournant dans mon salon, n'importe quel observateur extérieur m'aurait prise pour une folle, ce que j'étais probablement. C'était plus fort que moi, je n'arrivais pas à me calmer.
Le pire dans l'histoire, c'est que je n'avais aucune raison de m'énerver, et que je le savais pertinemment ! Mais non, ce que j'avais vu me rongeait les sangs. Ce que j'avais vu, c'était il y a maintenant deux heures. Après avoir quitté mon travail, j'avais eut envie de passer à l'atelier d'Aedan, comme je le faisais de temps à autre depuis son départ, afin de m'assurer que tout était en ordre et que rien n'était arrivé. Il n'y avait pas grand chose de valeur là dedans, mais les éventuels cambrioleurs ne le sauraient pas avant de forcer la porte. Ce n'était pas vraiment sur ma route depuis le zoo, mais peu importait. Je n'étais pas spécialement pressée et ma soirée télé dans mon loft ne m'attirait pas au point de renoncer à un petit tour en moto. En plus, il ne pleuvait pas aujourd'hui, c'était l'idéal pour rouler, s'il n'y avait pas eut autant d'embouteillages évidemment.
Je n'avais même pas pris la peine de me garer. Au coin de la rue, j'avais eut la surprise extrême de voir qu'Aedan était de retour et l'humiliation cuisante de le trouver aux bras d'une sorte de minette rachitique qui, si elle avait des seins (elle...), n'était pas vraiment belle, tant elle était banale. Bref, une pouffe comme je déteste en voir, surtout en compagnie de l'homme que...

*De l'homme que tu quoi ? Tu ne sais pas ce que tu ressens pour lui, ce qui est la base de tous les problèmes actuels*.

J''avais accéléré et j'avais déambulé dans les rues jusqu'à ce que ma fureur me trouble au point que je manquais de provoquer un accident. Les mains tremblantes, j'étais retournée à mon loft et j'avais garé la moto dans le garage, j'avais pris l'ascenseur et puis je m'étais mise à tourner en rond tout en râlant. Cette attitude n'avait rien de productif, je le savais, mais elle me servait au moins d'expiatoire à ma colère.
J'avais du mal à déterminer ce qui m'énervait le plus : le fait qu'Aedan soit revenu sans me prévenir, ou le fait que je le trouve avec une autre femme. Fondamentalement, il avait le droit de faire ce qu'il voulait. Après tout, il ne me devait rien. Et moi-même il m'arrivait régulièrement de regarder d'autres hommes.
Je poussais un soupir de plus et me servis un verre de wisky qui était plus que généreux. Je notais au passage que je n'avais pas même ôté mon équipement de moto. Le blouson se mit brusquement à me peser sur les épaules et je l'enlevais en le jetant sur le canapé. J'allais boire mon verre quand on toqua )à ma porte.

*Décidément c'est pas ma soirée*.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Mar 11 Jan - 20:52

    Il était revenu aujourd’hui et déjà il était en train de faire du charme à une très jolie demoiselle, enfin, jolie, mais de toute façon il n’avait pas l’intention d’allez plus loin que de la noyer de belles paroles. Il était comme ça, charmeur, mais il était loin de coucher avec toutes les femmes avec qui il flirtait. Il venait d’en rencontrer une, ça ne faisait qu’un petit moment et il passait justement par son lieu de travail quand il l’avait rencontré. La demoiselle était venue pour faire affaire avec lui et il était justement en train de s’y rendre, un sourire qu’il lui avait accordé et il discutait avec elle. Quand Isleen les croisa, il avait glissé son bras autour d’elle, c’est rare qu’il fît ce genre de contact, habituellement il ne faisait que leur parler et les complimenter. Il devait bien avoir une raison à ce geste, il n’en avait pas, ça n’avait duré que quelques secondes, le temps qu’elle le remarque avec elle. Finalement, il l’a fait entrer pour lui demander ce dont elle avait besoin, en prit note et la fit quitter sans rien lui donner de plus. Il ne s’tait rien passé du tout entre ses deux personnes, comme souvent, c’est rare que lui était séduit pas une femme, mais les trouvaient belles. Elles avaient tous leurs charmes, leur petit quelque chose.

    Quand cette jeune femme fut partie, il ne manqua pas de jeter un coup d’œil à son échoppe. Il était bien content de la retrouver comme il l’avait laissé et il avait hâte de se mettre à l’œuvre. D'ailleurs, il allait déjà avoir quelque chose à faire, mais il n’allait surement pas commencer aujourd’hui, avant il devait se rendre chez Isleen pour lui dire qu’il était définitivement revenu. Aedan n’arrivait pas à retirer cette rancœur qu’il avait envers elle, c’était trop difficile d’accepter cette place dans le clan. On savait très bien qu’il avait beaucoup plus d’expérience qu’elle, même elle le savait, mais il ne lui en parlait pas, pas besoin de le dire pour comprendre. C’était un grand moteur de malaise, il ne savait pas toujours comment se comporter envers elle ni ce qu’il ressentait d’ailleurs. Il y avait quelque chose entre eux, mais sans plus. Il sortit donc de son lieu de travail pour se rendre à sa voiture, il se glisse contre le banc de cuir froid et se met en route vers son loft. Un petit moment avant que finalement il arrive à destination, ça voiture se gare et il sort donc pour se diriger vers la porte.

    Aujourd’hui, il avait opté pour quelque chose de simple, quelque chose d'ordinaire, mais de toute façon il changeait de style de vêtement tous les jours. Un simple jeans foncé et une chemise grise, des simples chaussures blanches à ses pieds. Une veste de cuir par-dessus le tout qui n’était pas attaché, il avait toujours eu quelque chose de plus que les autres hommes. Ses cheveux mi-longs n’était pas arrangé et tombait simplement autour de son visage, sa barbe était encore naissante et il la laissera surement ainsi encore quelque jours. Il avait toujours une barbe et ça lui allait très bien. Une main nonchalante se glisse dans sa chevelure pour la mettre en place pendant qu’il cogne trois petits coups de son autre main. Aedan attendait donc simplement qu’on vienne lui ouvrir la porte, il glissa une main dans sa barbe avant que la porte ne s’ouvre. Son regard toujours aussi magnifiquement bleu se pose sur Isleen qui venait tout juste d’ouvrir la porte, un sourire sur ses lèvres dévoilant des dents très blanches. Sa voix se fait donc entendre, il avait toujours une voix aussi grave et virile.

      «Bonsoir Isleen. Je peux entrer? »


    Il cesse de parler pendant un moment puisqu’elle semblait énerver, mais il haussa subtilement les épaules avant de continuer.

      «Est-ce que ça va?»



Dernière édition par Aedan McTavish le Mar 11 Jan - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Mar 11 Jan - 22:07

Les coups avaient été brefs, et puissants. Cela m'avait même fait sursauter. Je portais toujours mon pantalon de cuir de moto, spécialement renforcé et très moulant. J'avais également un simple tee-shirt. Après un récapitulatif rapide de mon état, je décidais d'aller ouvrir. Ce n'était pas comme si le prince charmant allait se pointer devant ma porte ce soir, aussi les risques étaient limités.
Je regrettais ma décision à la seconde même où j'ouvris la porte. Avec une grande surprise, je vis qu'il ne s'agissait de nul autre qu'Aedan, la cause de mon énervement et de mon état de nervosité avancée depuis près de deux heures. J'hésitais à lui claquer tout bonnement la porte au nez mais me retins de justesse. Après tout, je n'avais officiellement aucun grief contre lui. Officiellement...

_ Bonjour Isleen, je peux entrer ?

Sa voix me fit frissonner, comme à chaque fois que je l'entendais. Il devait y avoir une raison génétique et hormonale à tout cela, quelque chose qui m'attirait à lui tel l'aimant que je n'étais pas. J'en étais profondément convaincue : ma condition d'animorphe me jouait des tour !
J'aurais normalement dû le détester, ou au moins laisser ma colère me dominer, au lieu de ça je me pâmait comme une midinette rien que parce que je l'avais entendu prononcer cinq pauvres mots qui plus est absolument banaux. Il y a des fois où vraiment j'avais envie de me mettre des claques.
Comme si cela ne suffisait pas, il en rajouta une couche.

_ Est-ce que ça va ?

Il jouait avec moi, j'en étais certaine. Il était parfaitement conscient d'être en train de me provoquer.

_ Tu aurais pu me dire que tu étais rentré, lançais-je sèchement.

Je me détournais de ma porte, lui laissant tout le loisir d'entrer. Je revins au plan de travail qui séparait ma cuisine de mon salon et retrouvais mon verre. Je bus une gorgée tandis qu'il me rejoignait. J'aurais pu tenter de mener la conversation, mais je n'en avais pas vraiment envie. Je ne voulais pas prendre le risque de lui avouer ce que j'avais vu, et qu'il tente de me faire avouer la raison profonde de mon énervement. C'était là un sujet dont nous ne discutions pas en général, d'un commun accord tacite imposé par ma personne. Néanmoins, Aedan était loin d'être dupe et par moment je détestais cet état de fait.

_ Ou pas après tout, c'est vrai, qui suis-je pour exiger des nouvelles, cinglais-je avec mauvaise humeur. C'était bien les Highlands ? Ce voyage t'a été profitable ?

Je feignais la conversation mais je pouvais sentir mon sang tout entier qui bouillonait. Je détestais être dans cet état. Je me sentais comme une adolescente qui laisserait ses hormones la contrôler. En temps normal, je suis quelqu'un de plutôt rationnel et bien que je n'ai pas des tonnes d'expériences, je sais mieux m'y prendre avec les hommes. Mais rien n'était plus normal quand il s'agissait d'Aedan, j'avais cessé de lutter contre cette réalité depuis un moment déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Mer 12 Jan - 3:04

    Ça avait toujours été comme ça avec Aedan, bref et précis. Il n’était pas le genre d’homme à tourner autour du pot, il allait toujours directement à la question et il était loin d’être dupe. Après tout, il la connaissait très bien cette chère Isleen et il savait quand elle allait bien ou pas, loin d’être son conjoint de cœur il la connaissait quand même assez bien. Son regard pâle était posé sur la demoiselle alors qu’elle avait ouvert la porte, elle ne semblait pas de très bonne humeur, mais ça ne semblait pas le déranger plus qu’il le fallait. Il avait un réel don pour calmer ce genre de tension alors il avait l’habitude de tomber face à face avec celle-ci. La porte se claque donc simplement une fois qu’Aedan s’est glissé à l’intérieur. Il fit quelques pas pour s’approcher d’elle, une distance toujours aussi raisonnable. Aedan n’avait pas changé d’une miette, il était toujours aussi attirant, doux, charmeur et il avait toujours cette odeur d’épice et de bois.

      «Je ne voulais pas te le dire, je voulais venir te voir. De toute façon, je suis arrivé aujourd’hui et je suis passé à mon atelier. J’avais quelques affaires à régler et ensuite je suis venu ici comme tu peux le constater.»


    Elle le savait de toute façon, c’est là qu’elle l’avait vue et c’est pour cela qu’elle était aussi en rogne, il ne lui en voulait pas et il ne le savait pas de toute façon qu’il l’avait vue avec une autre femme. Devait-il se sentir mal à cause de cela? Surement pas, il se sentait libre comme l’air même s’il qualifiait Isleen de bien plus qu’une amie. En fait, il ne savait pas vraiment comment se comporter en sa compagnie, il optait pour son attitude habituelle. Il avait toujours été indifférent, loin de se laisser charmer rapidement, c’est lui le charmeur là-dedans, mais il ne faisait que dire de jolis mots aux femmes, sans plus, enfin habituellement. Contrairement à ce qu’on pouvait penser, il n’avait pas couché avec Isleen. Ils ne s’étaient même pas échangé un baiser, c’est simplement d’une grande complexité. Il ne jouait pas avec elle parce qu’il ne savait pas encore ce qu’elle avait, il savait simplement qu’elle n’était pas de très bonne humeur puis il n’était pas du genre à jouer avec les sentiments des autres. Il vit simplement comme bon lui semble, en parfait célibataire.

    Encore un pas vers elle pour qu’il vienne prendre son avant-bras entre sa main droite, il avait toujours la peau aussi chaude et son contact était agréable. Il n’avait pas pu empêcher ses yeux de glisser le long du corps de la demoiselle, après tout ses vêtements étaient moulants. Il la tira doucement vers lui, mais garda quand même une distance raisonnable, il voulait simplement qu’elle lui fasse face. Son regard bleu se posa donc directement dans celui de la rousse. Il était plus grand qu’elle, nous parlons ici de forme humaine, et la dépassait surement d’une tête alors il la surplombait facilement.

      «Mon voyage a été agréable oui, tu sais très bien que j’adore ma ville natale et je sais que toi aussi. Si tu veux la prochaine fois tu pourras venir passer quelques jours avec moi, si l’envie y est.»


    Il prit donc une pause prenant un petit temps pour l’observer, il la sentait énerver, mais gardait toujours son calme. C’est rare qu’il s’emportait dans ce genre de situation, il était un homme très patient et d’une douceur surprenante. Il lui lâcha le bras une fois qu’elle fut fasse à lui, un contact bref, mais un contact quand même. Il la regardait de haut, il ne la dominait pas, mais il était plus grand alors il n’avait pas le choix de baisser un peu le regard. Va savoir pourquoi, il savait toujours quand il y avait une tension, il était comme ça, c’était son pressentiment. Il le savait. Un léger soupire s’extirpe de ses lippes alors qu’il se tente à poser la question, il voulait savoir après tout, mais peut-être que la réponse n’allait pas lui plaire parce qu’il allait simplement lui dire qu’ils n’étaient pas ensemble et que ça allait créer un froid. Il ne pouvait s’empêcher de la trouver attirante, il avait quelque chose qu’il l’attirait vers elle, mais quelque chose le repoussait en même temps.

      «Qu’est-ce que tu as Isleen. Je pensais que tu allais être contente de me voir. Surtout que je venais te dire que j’ai décidé de m’installer définitivement à Everstown.»

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Mer 12 Jan - 11:25

Sans surprise, Aedan me suivit et referma la porte. Je le sus parce que j'avais écouté et non parce que je l'avais regardé. D'ailleurs, je prenais grand soin de ne pas croiser son regard. Aedan avait les yeux les plus magnifiques qu'il m'ait été donné de voir. Bon je sais, ça fait encore midinette, mais franchement, placez-vous en face de lui pendant quelques minutes et vous me comprendrez.
En attendant, je vidais mon verre avec peut-être un peu trop de rapiditié, si l'on considère que je n'avais rien mangé depuis midi. Bah, peut importe, je suis robuste ! Enfin, des fois...

«Je ne voulais pas te le dire, je voulais venir te voir. De toute façon, je suis arrivé aujourd’hui et je suis passé à mon atelier. J’avais quelques affaires à régler et ensuite je suis venu ici comme tu peux le constater.»

J'eus un hoquet de rire ironique que je contins. Je ne voulais pas jeter d'huile sur le feu, je ne voulais pas lui dire oui, je voyais parfaitement de quelles affaires il parlait. Qu'il n'avait pas perdu de temps. Et que vraiment son attitude me décevait. Ne surtout pas lui dire que j'avais stupidement espérée être la première qu'il viendrait voir en revenant. Non, tout ça, je ne devais pas le dire...
Il me toucha l'avant bras et je sursautais. Il m'avait surprise. Il n'y avait rien là de déplacé, après tout il ne s'agissait que de sa main sur mon avant bras, mais cet effleurement me fit autant de bien que de mal. Il réveilla des choses en moi et me fit frémir malgrè moi. Mes résolutions partirent en fumée, surtout lorsqu'il me fit lui faire face. Là, il n'y eut plus une seule pensée cohérent dans mon esprit. Autant avouer que cela m'agaça au plus haut point... Je levais la tête pour croiser ses yeux qui me fixait avec une intensité qui me coupa un bref instant le souffle.

«Mon voyage a été agréable oui, tu sais très bien que j’adore ma ville natale et je sais que toi aussi. Si tu veux la prochaine fois tu pourras venir passer quelques jours avec moi, si l’envie y est.»

Là, j'étais mouchée. Que répondre à cela ? La première chose qui me passa par la tête fut un "oui !" que je parvins à contenir.

*Il ne te demande pas en mariage banane ! Il essaie simplement de se rattrapper !*

Je me raclais la gorge et optais pour une réponse détournée.

_ Si... bafouillais-je en dépit de mes tentatives pour que ma voix soit ferme. Si on y va ensemble, tu sais ce que les gens vont croire. Nous n'aurons plus jamais la paix et nos familles risqueraient d'organiser un mariage avant qu'on ait le temps de repartir !

Je ris nerveusement. Ce que j'avais dit ne relevais pas totalement du fantasme. En effet, les clans familiaux dans les Highlands constituent une donnée à ne pas sous estimer. Et la pression qui pèse sur les jeunes célibataires est difficilement imaginable. C'est probablement pour cela que je rentrais si peu.
Mes yeux avaient du mal à rester dans les siens, mais je m'efforçais de ne pas céder, afin qu'il ne voit pas l'état dans lequel cette proximité me mettait. Je prenais probablement mes rêves pour une réalité, mais il me semblait que lui non plus n'était pas totalement insensible...

*Pourquoi s'intéresserait-il à toi, étant donné qu'il a sa pouffe qui lui réchauffe déjà son lit !*

Je me renfrognais aussitôt et il me lâcha, certainement parce qu'il avait senti ce regain d'hostilité. Il sembla hésiter pendant quelques minutes, durant lesquelles je sentais la chaleur procurée par le whisky envahir tout mon corps. Je ne tarderais pas à me détendre sous son effet, ce qui me fis regretter de l'avoir bu. Je ne voulais pas me laisser avoir aussi facilement. C'était trop facile de faire un numéro de charme et de me voir tomber dedans !
Mais ce qu'il dit ensuite ne relevait pas du charme, ou alors il était vraiment le meilleur comédien que cette Terre ait jamais porté. Plantant son regard dans le mien, il formula enfin ce qu'il avait en tête.

«Qu’est-ce que tu as Isleen ? Je pensais que tu allais être contente de me voir. Surtout que je venais te dire que j’ai décidé de m’installer définitivement à Everstown.»

*Oh le traître ! Il ne peut pas me balancer ça comme ça ! Comment est-ce que je peux l'engueuler dans ses conditions ? C'est pas juste !*

Je n'hésitais pas une seconde avant de répondre. Peut-être aurais-je mieux fait de réfléchir.

_ Oh mais je suis contente de te voir, annonçais-je. Je suis simplement un peu surprise, tu ne m'as donné aucunes nouvelles ces dernières semaines. Mais c'était probablement le temps dont tu avais besoin pour te décider. Je ne voudrais pas te forcer hein ? Après tout, si tu es mieux dans les Highlands, qui suis-je pour te faire rester ?

A nouveau cette question, preuve s'il en fallait que mon inconscient voulait le pousser à y répondre. L'instant d'après, je reculais dans ma cuisine.

_ Je te sers quelque chose à boire ? Attends je vais te dire ce que j'ai...

J'avais mon excuse pour lui tourner le dos (en regardant le contenu de mon placard) et pour mettre un peu de distance entre lui et moi. J'avais autant envie de le frapper que de l'embrasser. Ce que cela pouvait m'agacer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Mer 12 Jan - 12:48

    Quand il était entré, elle lui avait tourné le dos et son regard avait glissé le long de son corps. Après tout, elle était belle, on ne pouvait pas vraiment le nier, mais il avait tôt fait de reposer ses yeux sur son visage, il ne voulait pas non plus être indiscret. Il continuait d’observer la demoiselle et il pouvait bien voir, à la vitesse dont elle vidait son verre, qu’elle avait quelque chose. Pour sa part c’était toujours le calme plat, il savait très bien contrôler ses émotions, il était un expert dans ce domaine même. Depuis tout à l’heure qu’elle tentait de l’éviter, de faire autre chose, de garder une certaine distance et de ne pas croiser son regard. C’est rare qu’elle se comportait de la sorte, en fait, elle faisait ce genre de manège quand elle avait quelque chose. Aedan venait de l’inviter à venir avec lui dans les Highslands et elle refusa son offre, l’homme eu un bref mouvement d’épaules avant de lui répondre.

      «On aura qu’à prendre un petit appartement pendant quelques jours ou simplement s’en ficher de ce qu’ils vont penser. S’ils organisent un mariage, nous n’irons pas de toute façon. Puis enfin, c’est comme tu veux, je te le proposais simplement.»


    Aedan n’avait jamais voulu se marier de toute façon, il n’était pas d’un naturel très romantique. Ce n’est peut-être pas ça qu’elle voulait entendre, mais c’est ça qu’il voulait dire. Aedan a toujours voulu rester avec une femme parce qu’il l’aimait et non parce que ça devait être ainsi, il a toujours voulu être maître de son destin même s’il ne le pouvait pas toujours. Puis en même temps il aimait être libre comme l’air, il n’est pas aussi coureur de jupons qu’ont peu la pensée, mais il l’est d’une certaine façon. Pendant qu’elle lui faisait face, il ne faisait que la regarder droit dans les yeux, elle semblait mal à l’aise et il cherchait au plus profond de lui qu’est-ce qui pouvait la mettre dans cet état d’esprit. Après tout, la femme de cet après-midi, il ne s’en souvenait déjà plus, il ne l’avait que séduite et elle espérait le revoir. Il allait la revoir, pour faire son travail, mais sans plus, il n’y avait rien eu entre eux et n’aurait rien. Rendu à l’âge qu’il avait sa famille n’avait plus aucun pouvoir sur son mode de vie, ils le conseillaient fortement, mais sans plus. Aedan ne les .coutait pas et ne manquait pas de leur dire de cesser de le tourmenter avec les conventions, pourquoi ça devait être nécessairement Isleen, s’il n’en avait pas envie, s’il avait de la rancœur envers elle.

    Il n’avait jamais voulu se poser des questions à ce sujet, mais il n’avait pas eu le choix. Il serra un peu les dents quand il attendait la réponse de la demoiselle, parfois il se disait qu’il aurait mieux fait de rester là-bas. Oui c’est vrai, elle était qui pour exiger ce genre de chose de lui? C’était une très bonne question en fait, il ne savait pas répondre à cette question, il n’avait pas la réponse.

      «Tu savais que je partais et que j’avais besoin de temps, un tas de choses me préoccupe l’esprit et j’avais besoin de mettre de l’ordre dans mes pensées. »


    L’autre phrase qui suivit était moins forte, comme s’il se parlait pour lui et en même temps elle s’éloignait alors peut-être elle n’allait pas entendre cette réflexion.

      «Quoique je ne suis pas plus avancé que quand je suis parti.»


    C’est vrai, il ne savait pas plus où il en était, il ne le pensait pas en revenant ici voir Isleen, tout était redevenu comme avant sauf qu’elle avait quelque chose, qui la tracassait et il ne savait pas quoi. Aedan ne voulait pas répondre à la question qu’elle avait lancée deux fois depuis le début de leur conversation, il avait entendu et il savait pourquoi elle demandait ce genre de chose, mais il ne voulait pas y répondre. Son regard restait sur elle, enfin, sur son dos, elle lui tournait le dos après tout alors qu’il fit un geste de la main pour dire de laisser tomber, quelque chose qu’elle ne vit pas, mais qu’il faisait quand même.

      «Je n’ai pas soif Isleen, merci quand même.»


    Un mouvement rapide alors que cette fois il ne s’approche pas d’elle, mais il s’éloigne, il vient se pose sur le canapé qui était dans le salon. Son corps en biais, il posait encore une fois son regard sur elle, il attendait toujours sa réponse qu’il n’aurait pas de si tôt. Ses doigts vinrent se glisser dans sa barbe, le genre de mouvement qu’il faisait quand il était en train de penser.



Dernière édition par Aedan McTavish le Jeu 13 Jan - 2:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Mer 12 Jan - 13:26

«On aura qu’à prendre un petit appartement pendant quelques jours ou simplement s’en ficher de ce qu’ils vont penser. S’ils organisent un mariage, nous n’irons pas de toute façon. Puis enfin, c’est comme tu veux, je te le proposais simplement.»

J'avais souri à ces mots parce qu'ils n'étaient pas surprenants venant de sa bouche. Aedan était un homme libre, et j'admirais cette façon qu'il avait de laisser glisser sur lui les préjugés et les attentes extérieures. J'aurais aimé en faire autant moi qui était au contraire perméable à toutes les influences extérieures. Je me trouvais trop ceci, pas assez cela. Le fait que je fasse de la moto accentuait mon manque chronique de féminité, que je camouflais soigneusement derrière mon casque. J'eus un petit sourire à la pensée qu'en ce moment, il me manquait cruellement mon cher casque...

«Tu savais que je partais et que j’avais besoin de temps, un tas de choses me préoccupe l’esprit et j’avais besoin de mettre de l’ordre dans mes pensées. »

C'était parfaitement vrai et je savais également que j'étais la cause de tous ses problèmes. Sans moi et notre condition d'animorphe, il serait resté dans les Highlands et moi j'aurais été libre d'accepter n'importe quel poste. J'aurais pu voyager comme j'avais toujours rêver de faire et j'aurais pu, pourquoi pas, aller en France histoire de visiter le pays. Ensuite, j'aurais pu parcourir l'Europe et le monde, histoire de voir les animaux dont je m'occupais dans leur milieu naturel. Au lieu de cela je m'étais installée ici, parce que la population de vampires était anormalement importante, et il m'avait suivi. Cet exil forcé avait fait naître des tensions que ma condition d'Alpha n'avait pas aidé à apaise. Dans le fond, je n'y étais pour rien si j'étais prédestinée à diriger le cla. Je m'efforçais d'âtre la plus efficace possible mais parfois... Souvent en fait. Oui souvent je me disais que tout aurait été plus simple si je n'avais pas été l'Alpha. Surtout étant donné qu'Aedan en ferait, j'en étais certaine, un excellent. A défaut de pouvoir changer les choses, je tentais d'arrondir les angles tout en cachant furieusement mes faiblesses et mes peurs.

«Quoique je ne suis pas plus avancé que quand je suis parti.»

Ca, je pouvais le comprendre étant donné que moi aussi j'étais complètement perdue. Son retour me perturbait au plus haut point et bien plus que je n'aurais voulu. Je m'étais préparée à le revoir, mais ce que j'avais vu plus tôt dans la journée avait mis à mal toutes les tactiques que j'avais prévu dans ma tête. Au fond, il ne sert à rien de tout planifier mentalement étant donné que jamais rien ne se déroule comme on peut le prévoir, malgrè le nombre inqualifiable d'alternatives qu'on envisage...
A défaut de casque en cet instant, j'avais opté pour un masque, celui des bonnes manières qui veut qu'on offre à boire à des invités, même lorsque ceux-ci ne l'ont pas été officiellement et qu'ils passent à l'improviste. J'avais été élevé dans les règles de l'art et la politesse, je connais. Elle me donnait cette fois-ci une excellente excuse qui n'aurait pas été ruinée si Aedan avait accepté que je le lui serve quelque chose, mais non. Tandis que je sentais son regard dans mon dos, je l'entendis répondre :

«Je n’ai pas soif Isleen, merci quand même.»

Et je l'entendis partir s'installer dans mon canapé. Cela ne me dérangeait pas le moins du monde parce que j'aimais le fait qu'il se sente chez lui ici. Néanmoins, cette position allait me contraindre à venir le rejoindre, et donc à m'asseoir près de lui.

*Je suis certaine qu'il l'a fait exprès !*

J'eus un léger soupir et abandonnais l'idée de me reservir un verre. Après tout, j'aurais besoin d'avoir les idées claires pour la suite des évènements.
N'ayant d'autres choix, je vins le rejoindre, usant de l'excuse de devoir ranger mon blouson de moto que j'avais lancé là un peu plus tôt, je pus gagner une ou deux minutes en allant le suspendre dans l'entrée. Après quoi, à court d'options, je vins m'assoeir à ses côtés. J'eus un frisson lorsque mon genou effleura le sien par accident.

*J'aurais vraiment dû acheter un canapé plus grand !*

Puis il y eut un léger silence qui me mit ml à l'aise. Il semblait pensif, et surtout on aurait dit qu'il attendait quelque chose. Je n'eus d'autre choix que de faire le premier pas et reprendre la conversation.

_ Je suis désolée, concédais-je. Je n'avais pas à parler comme ça alors que tu arrives à peine c'est juste que...

*C'est juste que je t'ai vu avec une pouffe bimbo et que ça me déçoit de constater que tu n'es qu'un homme qui se laisse guider par ses instincts à la con plutôt que de voir au-delà du physique ! Je sais parfaitement que je ne fais pas le poids par rapport à des con*a*ses comme ça, mais bon je pensais que tu étais spécial, un peu mieux que les autres. Mais aptès tout, pourquoi tu le serais ? Et surtout pourquoi pour moi ? Je sais que je ne suis qu'une gamine chiante à tes yeux...*

Son air interrogateur me rappela qu'il fallait formuler une fin de phrase que j'expédiais par un pittoyable.

_ C'est juste que je suis crevée en ce moment. Entre le zoo et les patrouilles, je n'ai pas eu une minute à moi depuis que tu es parti.

*Non, là tu sous-entends que sa présence te dérange et qu'en plus il a été égoïste de partir ! Oh m****e !*

Je choisis donc de me taire jugeant que j'en avais déjà trop dit. Finalement, je me dis que j'aurais mieux fait de garder mon casque de moto sur la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Mer 12 Jan - 22:50

    C’est vrai que s’était rare qu’il se préoccupe de ce que les autres pensaient, même si c’était sa famille, ses amis ou n’importe qui d’autre. Par contre, il prenait toujours tout en considération et il était très pensif comme en ce moment. Il vit un sourire poindre sur les lèvres de la demoiselle, elle était beaucoup plus belle ainsi qu’avec cet air fâché qu’elle abordait depuis le début de leur conversation. Aedan trouvait Isleen très belle, justement parce qu’elle avait quelque chose de différent des autres femmes. Les femmes sont belles, mais il ne tomberait jamais amoureux d’une femme comme celle avec qui il avait bavardé un moment plus tôt. Par contre, Isleen c’était différent, mais il était loin d’être amoureux de qui que ce soit. L’amour n’était pas sa priorité, même qu’il n’y croyait pas plus qu’il le fallait, mais il ne pouvait pas définir ce qu’il ressentait envers cette femme. Le fait qu’elle faisait de la moto était autre chose, il aimait ça, quoique lui préférait les voitures, mais ce n’était pas important. Il était certain que si elle enfilait une robe elle pourrait être des plus féminine et séduisante, faudrait juste qu’elle le fasse. Puis de toute façon, elle était bien comme elle était, elle était loin de ressembler à un garçon manqué.

    C’est vrai qu’une des causes de son départ avait été cette demoiselle ici présente, mais il ne lui en voulait pas, enfin, pas vraiment. C’était plus fort que lui la rancœur qu’il avait envers elle, mais avec le temps elle commençait à partir, ce n’était pas vraiment de sa faute après tout. Son voyage vers sa ville natale l’avait aidé à accepter un peu plus ce fait, au début c’était insupportable et maintenant ça le dérange de moins en moins. Surtout qu’il savait qu’Isleen avait besoin de son aide et il ne voulait pas non plus la laisser tomber. Il était venu ici par choix, c’était comme ça, mais lui aussi avait une grande envie de voir le monde, ce n’était pas encore une idée qu’il avait repoussée, il allait finir par le faire. Il ne pouvait pas rester au même endroit toute sa vie à ne rien faire, c’était impossible. Aedan à toujours été un être avec un grand goût d’aventure.

    Leur relation était des plus complexe, s’il pouvait la classer il le ferait, mais il ne le pouvait pas. Peut-être que s’ils n’étaient pas dans le même clan ils seraient déjà ensemble, Isleen était son genre de femme à long terme. C’est surtout le fait qu’il soit presque obligé d’être avec elle qui mettait un très grand frein à ses envies et peut-être aussi parce qu’il était un grand séducteur, ça, elle le savait très bien. Une fois poser sur le canapé il attendait bel et bien qu’elle vienne le rejoindre, un bras se posa sur le dossier pendant que l’autre était simplement le long de son corps. Aedan attendait qu’elle vienne se poser après les nombreux efforts pour ne pas le faire, elle finit par s’asseoir. Un léger contact entre eux, presque rien, mais de toute façon elle savait aussi qu’il était quelqu’un de très tactile. Il créait toujours des contacts, une main sur son bras, sur sa jambe ou quelque chose dans le genre. Une fois qu’elle prit place, son regard bleu se posa une nouvelle fois dans le sien, un sourire en coin contre ses lèvres. Il écoutait simplement ce qu’elle avait à lui dire, va savoir pourquoi il ne la croyait pas plus que cela, mais il allait faire avec cette réponse, qui devait avoir un peu de vérité.

      «Je sais, je suis parti un bon moment, mais je n’avais pas le choix. J’aurai peut-être dû raccourcir mon séjour, mais disons que ça m’a fait du bien de retourner là-bas. Tu sais que je n’aime pas rester trop longtemps à la même place, je finis par devenir las. Toi aussi tu aimes voir du pays alors, je sais très bien, que tu me comprends.»


    Une glissa une main distraite dans ses cheveux alors qu’il la quittait du regard un moment, il était pensif et c’était même à se demander ce qui se passait dans sa tête. Il ne fallait pas qu’il se pose trop de questions sur sa vie, ça devenait trop complexe quand il y pensait trop. Un léger soupire alors qu’il repose son regard bleu dans le sien, un léger mouvement et il s’approcher d’elle. Isleen était quand même à l’autre bout du canapé, la distance était toujours raisonnable, mais il était un peu plus près d’elle, donc son odeur de faisait plus forte. Sa jambe venait aussi distraitement se poser contre le sienne dans un simple contact inconscient. Il était moins charmeur avec elle, plus réserver, moins entreprenant, c'était différent, tout coulait simplement de source. Aedan n'était pas le genre d'homme à sortir des phrases tout fait, son charme était plutôt dans la discrétion et dans son regard, qui était des plus profonds.

      «Bien, tu vas pouvoir te reposer maintenant que je suis revenu.»

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Jeu 13 Jan - 11:13

«Je sais, je suis parti un bon moment, mais je n’avais pas le choix. J’aurai peut-être dû raccourcir mon séjour, mais disons que ça m’a fait du bien de retourner là-bas. Tu sais que je n’aime pas rester trop longtemps à la même place, je finis par devenir las. Toi aussi tu aimes voir du pays alors, je sais très bien, que tu me comprends.»

Je regrettais les mots à la seconde même où je les avais prononcé mais plus encore en entendant la réponse d'Aedan. C'est pourquoi je m'efforçais de rattraper les dégâts.

_ Non, tu as eu raison. Tu en avais besoin. Et je peux parfaitement comprendre que tu préfères les vallées des Highlands à la pollution de la ville, surtout quand tu te promènes dans ta poubelle.

J'eus un sourire à la provocation que je venais de faire. Aedan connaissait parfaitement mon goût pour les deux roues et c'était devenue un sujet de plaisanterie habituel entre nous. Sa voiture n'était pas plus laide qu'une autre mais rien ne valait ma moto à mes yeux.

_ Il faut vraiment que je montre ce que c'est de rouler un jour, si toutefois tu oses monter sur ma ninja...

J'avais lancé cela sans réfléchir et quand je le fis je réalisais qu'il serait obligé de se coller à moi le cas échéant. Avec un léger frisson d'anticipation, je conclus que c'était loin d'être la pire chose au monde et qu'au contraire cela pourrait même s'avérer agréable. Après tout, Aedan était un homme séduisant et je m'étais demandé plus d'une fois ce que cela me ferait d'être dans ses bras.
Comme s'il était sur la même longueur d'onde que moi, Aedan s'approcha de moi. Il ne se colla pas à moi d'une façon déplacée, il suivit simplement son instinct qui avait dû lui dicter qu'il y avait trop de distance entre nous. C'était un fait surprenant mais avéré, depuis ma première transformation, un lien s'était tissé entre nous et le simple fait de le voir m'apaisait.
Aedan était un homme tactile. J'étais souvent surprise lorsqu'il provoquait des contacts et ne parvenais pas à m'empêcher de sursauter. Dans ma famille, nous n'étions pas très câlins. La tendresse physique, je n'en avais pas trop l'habitude, c'était probablement un des raisons du trouble que je ressentais en présence d'Aedan. Il reprit la parole et me tira de mes pensées.

«Bien, tu vas pouvoir te reposer maintenant que je suis revenu.»

Je le fixais droit dans les yeux et m'attachais à réparer de nouveau les dégâts.

_ Oh, si je reste trop longtemps en place je m'ennuie, lançais-je en incarnant à merveille le paradoxe féminin. Et puis, j'aime bien patrouiller avec toi, je ne suis pas très efficace quand je suis seule.

Il est de toute façon plus agréable de voler à deux, et encore plus avec lui.

*Tu redeviens gnian-gnian, Isleen, attention !*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Jeu 13 Jan - 15:13

    Il s’était senti un peu mal à l’aise quand elle lui avait dit qu’elle avait eu de la difficulté parce qu’elle était seule. Il était venu ici en partie pour elle, pour l’aider et la soutenir dans son statut de chef de clan même s’il avait voulu éperdument cette place. À un moment, on se rend compte qu’on doit passer à autre chose, après tout, lui en vouloir n’allait rien changer du tout. C’est à ça qu’il avait pensé quand il était retourné chez lui.

      «Qu’est-ce que tu as contre ma voiture? Je l’adore, c’est mon petit bijou. Tu dis ça parce que tu n’as pas vu ma vraie voiture que j’ai ramené des Highlands. »

    Un petit ton moqueur qu’il venait de lui lancer, elle n’avait pas souvent mis les pieds dans sa voiture et en plus il ne la prenait que l’été. Il avait une BMW décapotable sport, totalement magnifique et c’était bien le seul luxe qu’il s’était payé en trente-deux ans de vie. Son appartement non plus n’était pas mal, on pouvait dire que ses affaires tournaient assez bien, mais c’est vrai qu’il ne l’avait jamais amené faire un tour da sa voiture. Il en avait deux, une autre assez banale qui lui servait lors de mauvais jours. Il aimait la conduire, l’ouvrir pour avoir le vent dans les cheveux. Isleen était rarement venu chez lui aussi. Va savoir pourquoi, il n’était pas friand de la visite.

      «Nous aurons surement l’occasion d’en faire, de toute façon je compte rester ici encore un bon petit moment. En échange, tu vas venir faire un tour dans ma voiture et pas celle que tu penses.»


    Ce qui le dérangeait le plus là-dedans c’est qu’il avait l’air d’un con, derrière une femme qui conduit une moto. Il avait toujours eu l’habitude de mener le bal et avait eu de la difficulté à se faire mener par une femme, pas qu’il soit macho, mais juste parce que c’était comme ça. Puis ils pourront bien en faire à un moment ou un autre, ça ne le dérangeait pas, il voudrait bien tenter cela. Un sourire amusé sur le visage du jeune homme alors qu’il s’était approché d’elle, il se trouvait trop loin. Il ne voulait pas discuter quand il était à l’autre bout du canapé. Aedan était loin d’être câlins, il était tactile, il aimait le contact humain, le contact des gens, mais à chaque fois qu’il faisait ça avec elle, elle semblait surprise et ça ne faisait que l’amuser. Il sourit encore une fois quand il l’entend parler, elle veut bouger alors soi, ils allaient bouger. Aedan se lève donc de son canapé pour allez enfiler sa veste de cuir qu’il avait déposé près de l’entrée.

      «On vient à peine de s’asseoir. Tu vas sortir avec ton pantalon de cuir? Les hommes vont de regarder.»


    C’est-ce qu’il lui dit une nouvelle fois sur un ton totalement moqueur encore une fois, mais en même temps il avait envie d’allez dehors alors il ne faisait que la taquiner. Ben quoi? Son pantalon était plus que moulant, même lui s’était laissé prendre au jeu. Aedan aimait la taquiner, il était comme ça, en même temps il la provoquait. L’homme était donc vers la porte en attendant que la demoiselle vienne vers lui pour sortir. La voilà donc dans le pas de la porte. Ses bras se croiser contre son torse alors qu’il s’appuyait contre le mur en attendant la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Jeu 13 Jan - 16:13

«Qu’est-ce que tu as contre ma voiture? Je l’adore, c’est mon petit bijou. Tu dis ça parce que tu n’as pas vu ma vraie voiture que j’ai ramené des Highlands. »

Ca y est, c'était parti ! Les taquineries allaient fuser jusqu'à ce que l'un de nous soit à court ou se fatigue. Connaissant l'esprit et l'humour d'Aedan, ce n'était pas près d'arriver, dotant plus que sans me vanter je me débrouillais plutôt bien dans les jeux d'esprits. C'était là quelque chose que j'adorais avec lui : nous nous cherchiions en permanence, ce qui promettait des discussions farfelues, intéressantes, et totalement imprévisibles. Il est des gens avec qui vous abordez sans cesse les mêmes types de sujet, voire même les mêmes sujets. Les collègues de travail par exemple, ou son postier, ou des tas d'autres personnes en fait quand on y réfléchit. Moi, j'avais la chance d'avoir Aedan, et d'être sur la même longueur d'onde que lui.

_ Ah oui ? Tu as investi dans une voiture qui parvient à dépasser les 60 km/h en montée ? lançais-je, décidément motivée ce soir.

Il n'apprécia qu'à demi mais passa rapidement sur ma remarque. J'aurais pu faire nettement pire si j'avais voulu, il aurait dû s'estimer heureux. La discussion s'orienta sur ma moto et je me dis avec un temps de retard que décidément le fait de pratiquer le deux roues ne jouait pas en ma faveur avec les hommes. Bah oui, autant l'avouer, ça impressionne toujours un peu, sauf peut-être les autres motards, enfin ceux qui sont meilleurs que vous. Avec Jared, par exemple, je n'avais jamais eus ce genre de problème.

*Oui, mais il ne t'a jamais vraiment regardé non plus, peut-être parce que tu ne ressembles pas assez à une fille...*

L'heure n'était pas à me laisser envahir par les doutes existenciels comme Aedan me le rappela en poursuivant.

«Nous aurons surement l’occasion d’en faire, de toute façon je compte rester ici encore un bon petit moment. En échange, tu vas venir faire un tour dans ma voiture et pas celle que tu penses.»

J'eus un sourire curieux. Deux allusions en deux phrases. Aedan n'avait pourtant pas l'habitude de se répéter, j'en conclus que la surprise allait être de taille.

_ Je ne sais pas si je veux prendre le risque, j'ai déjà vu comment tu conduisais, taquinais-je. Quoique, étant donné la vitesse à laquelle tu roules, je ne dois pas risquer grand chose...

C'était un sujet récurrent pour une fois : la vitesse à laquelle je conduisais. Aedan m'avait plusieurs fois des remarques parce qu'il était vrai que je n'étais pas très prudente, mais c'était plus fort que moi. Depuis que je pouvais voler, j'aimais par dessus tout la vitesse, je n'y pouvais rien ! Et puis, à ma décharge, je n'avais encore jamais eut d'accidents, même si ce n'était pas passé loin à deux ou trois occasions, mais Aedan n'avait pas besoin de savoir cela.
Il y eut ensuite un quiproquo quand je parlais des patrouilles et du fait de ne pas tenir en place. Quelle ne fut pas ma surprise de voir Aedan se lever et prendre sa veste tout en me rétorquant :

«On vient à peine de s’asseoir. Tu vas sortir avec ton pantalon de cuir? Les hommes vont de regarder.»

La remarque me prit complètement au dépourvu. Déjà parce que je saisis qu'il m'avait mal comprise, mais surtout pour ce qu'il avait dit en finissant sa phrase. Le sous-entendu était limpide et me fit rougir malgré moi. Je savais pertinemment que mon pantalon de cuir était moulant, mais de là à l'entendre et à dire que c'était presque indécent... Je me levais d'un bond et hésitais pendant une demie-seconde, le temps de me reprendre.

_ Euh... Oui, si tu veux, mais je parlais... Laisse tomber. On prend ton bolide surprise alors ? Ok, laisse moi juste le temps de me changer, c'est vrai que je ne ressemble pas à grand chose dans ma tenue de motarde.

Vexée ? Un peu. Piquée surtout. Je passais dans ma chambre et fermais soigneusement la porte avant de prendre une profonde inspiration. J'étais décidément une vraie girouette puisque je sentis l'énervement revenir d'un coup.

*Non mais oh, pour qui se prend-t-il ? Je ne lui ais jamais fait remarquer quand ces fringues étaient pourries moi !*

Bon c'était un peu exagéré étant donné qu'Aedan avait la plupart du temps bon goût. Mais tout de même, je le trouvais gonflé.

*Bon il veut du class ? Je vais lui en donner moi tiens !*

Par chance pour moi, les soldes étaient tombées quelques semaines auparavant. N'ayant pas le moral, j'avais trompé mon ennui et mon désarroi par toute une série d'achats que je n'avais pas encore eut le temps de rentabiliser. Ouvrant mon armoire, je me mis à hésiter.

*Alors... Celle-là, ça fait un peu trop soirée quand même... Celle-là elle est trop simple. Hum... Trop courte.... Trop longue. Trop... Jaune ! Mais qu'est-ce qui m'a pris de l'acheter tiens ? Même en solde, la couleur ne m'ira jamais ! Je suis vraiment co**e parfois moi ! Hum... Si tu restes là pendant des heures, il va commencer à s'inquiéter Isleen, tu sais ? Ouais bah il va attendre un peu ça lui fera les pieds tiens !*

Finalement, je trouvais mon bonheur et passait la robe après avoir changé de sous-vêtements. Précaution inutile, mais bon, ce fut un réflexe. Ensuite, je passais mentalement en revue mes chaussures, qui étaient dans un meuble à l'entrée, afin de déterminer quelle paire allait coller avec cette robe. Je dus rapidement conclure que je n'avais de toute façon pas 36 000 options. Je n'aime pas les talons et toutes les choses horribles qui vous déforment les pieds et vous font mal. Pour moi, le but premier d'une chaussure c'est de permettre de marcher, or certaines paires rendent la tâche particulièrement difficile. Des botines noires feraient parfaitement l'affaire.
Me regardant dans la glace, je dus me résoudre à corriger un peu mon maquillage, ce que je fis en deux minutes chrono, puis je me passais un coup de brosse dans les cheveux avant de conclure que j'avais suffisamment fait attendre Aedan.
Aussi, je revins dans le salon où il était sagement. Lorsque j'apparus, pieds nus, il eut un temps d'arrêt qui se prolongea suffisamment pour me mettre profondément mal à l'aise. Je le savais, je n'aurais jamais dû choisir la bleue ! Mais qu'est-ce qu'il m'avait pris de vouloir ainsi être jolie ? C'était une simple soirée entre amis, pas un rencard ! Je venais de commettre un impair horrible et il ne me restait que deux options : continuer malgré tout ou retourner me changer. Aucune des deux n'étaient satisfaisantes pour mon égo qui s'auto-flagelait depuis que j'avais passé la porte du salon.

*Ce que je peux être stupide !*

Il était néanmoins trop tard pour reculer...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Jeu 13 Jan - 17:02

    C’est vrai en même temps que son autre voiture n’avait rien de bien spécial, elle était simple et même un peu rouillée, mais il savait quelle voiture il voulait acheter alors il ne voulait pas faire de dépense inutile. Il attendait une aubaine qui n’arriverait surement jamais et en allant dans sa ville natale il se décida, à l’acheter, bien que ce ne fut pas l’idéal pour voyager, car il n’avait pas beaucoup de place pour mettre ses bagages, il s’en foutait. Il adorait déjà le son qu’elle faisait quand il roulait avec elle, l’odeur du cuir neuf et la carrosserie luisante. On pouvait presque croire qu’il en était dingue, mais c’était peut-être un peu le cas, après tout elle avait de belles courbes, sa voiture hen.

    Sa remarque, il la chassa d’un simple sourire en coin alors qu’elle continuait d’observer la demoiselle d’un air amusé. C’est certain qu’avec sa veille voiture il ne pouvait pas réellement rouler à toute vitesse, elle n’était pas de top qualité, mais en même temps il le savait. Il ne pouvait que penser que les remarques d’Isleen étaient vraies. Par contre, avec sa nouvelle voiture, il se surprenait à rouler beaucoup trop vite tellement elle aiderait bien à la route, il avait l’impression de flotter. Malgré la vitesse fulgurante à laquelle il avait roulé pour revenir, il n’avait rien à dire sur sa façon de conduire. Aeadan à toujours été très prudent et on n’avait rien à redire sur sa façon de conduire, il adorait conduire, il ferait le tour du monde avec sa nouvelle voiture.

      «C’est vrai que moi je conduis de façon beaucoup plus prudente que toi. C’est certain que je ne peux pas me faufiler entre les voitures avec mon bolide, mais toi avec ta moto..»


    C’était à son tour de la taquiner et en même temps lui dire de faire plus attention quand elle conduisait, il est surpris qu’elle n’ait encore aucun accident à son actif. Il ne put empêcher un rire quand il vu le visage d’Isleen face à la remarque de son pantalon, pas qu’elle en sache pas s’habiller c’est qu’on pouvait parfaitement voir ses formes là-dedans. En même temps, si elle voulait se faire regarder c’était son choix, elle était assez grande pour savoir ce qu’elle avait à faire. Il était appuyé sur la porte, son manteau de cuir contre ses épaules. Il n’ajouta rien la laissant le loisir d’allez se changer, au fond peu importe de quoi elle avait l’air, elle était toujours la même, sa chef. Parfois, il ne se comportait pas du tout comme ils e devait avec elle, mais il s’en fichait complètement. Il était direct, il aimait la taquiner, mais ne disait pas tout ce qui lui passait par la tête, il était un homme très réfléchit quand même, mais quand il était question de la taquiner c’était autre chose.

    Aedan attendra bien patiemment dans la même pause que quand elle l’a quitté, il se demandait bien ce qu’elle était en train de trafiquer dans sa chambre. Elle ne savait pas quoi mettre? Peu importe, elle pouvait mettre un jeans et un t-shirt. S’il ne s’attendait pas à la voir vêtue d’une robe, il ne pouvait quand être surpris. Il avait envie de la taquiner, en même temps il se disait que ce n’était peut-être pas la bonne chose à faire, il ne voulait pas non plus la gêner. Un petit moment de silence alors qu’il bouge pour ouvrir la porte, son regard se pose une nouvelle fois sur elle. Ce genre d’accoutrement lui faisait bien, elle était vraiment jolie, mais il l’aimait bien aussi vêtue d’un simple jeans. Ça, c’était différent et très féminin, il n’avait rien à redire là-dessus.

      «Tu es certaine de vouloir allez patrouiller, si tu veux on peut allez prendre un verre. En tout cas, ta robe te fait très bien.»


    Un simple haussement d’épaules alors qu’il sort du loft de la demoiselle, tenant toujours la porte pour qu’elle sorte à son tour quand elle aura enfilé quelque chose dans ses pieds. Il avait dit cela sur un ton des plus normaux, c’était sa façon de lui dire qu’il la trouvait jolie. Une fois qu’elle sera sortie, il la laissera barrer la porte et se dirigera vers sa nouvelle voiture. Il se disait bien qu’elle n’allait pas s’attendre à quelque chose du genre. Il se dirige donc vers une BMW couleur bronze rouge, qui était sport et particulièrement belle. On pouvait penser que ce n’était pas la sienne, mais si parce qu’il venait de déverrouiller les portes dans un petit coup de klaxon bref.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Jeu 13 Jan - 17:32

«Tu es certaine de vouloir allez patrouiller, si tu veux on peut allez prendre un verre. En tout cas, ta robe te fait très bien.»

*Mais qu'est-ce qu'il a voulu dire par là bord*l ?*

Après un temps d'arrêt bien trop long c'était là tout ce qu'Aedan avait trouvé à dire. Décidément, je n'avais rien suivi à la conversation, étant donné que je n'avais pas compris qu'on allait patrouiller mais bien qu'on allait faire un tour en voiture. Je n'aurais jamais passé ce genre d'acoutrement si'l avait été question de patrouiller !

*Encore que, cela ne change pas grand chose, étant donné que c'est sous ton autre forme que tu patrouille, donc les fringues...*

Certes, mais tout de même cela ne faisait pas bien sérieux. En tous les cas, j'aurais apprécié une remarque plus explicite. Alors je sais, il ne faut pas trop en demander aux hommes, mais quand même ! Un effort de clarté une fois de temps à autre ce n'était pas abusé !

_ Merci, lançais-je sans rien trouver d'autre. Euh, oui, si tu veux.

Je m'avançais vers l'entrée et allait me pencher pour saisir mes chaussures. Je me souvins in extremis que j'étais en robe et que, bien que la longueur soit respectable, cela ne se faisait pas trop. Aussi, telle une vraie femme, je m'accroupis pour saisir des petites botines qui se mariaient bien avec la robe, avant d'enfiler un long manteau noir bien chaud que je boutonnais machinalement en cherchant un sac à main du regard. J'étais plutôt adepte des sacs dans bandoulières, mais bon, j'optais pour un sac de fille noir, qui s'accordait à mon manteau, ce qui tombait bien puisque c'était le seul que j'avais qui allait avec une robe !
Je le remplis rapidement avec le principal soit mon porte-feuille, ma carte de crédit, mon téléphone et un paquet de mouchoir. Au moins, on ne pourrait pas me dire qu'il y avait du bordel dans mon sac ! Aedan me tint galamment la porte, je n'en attendais pas moins de lui (eh oui, il est des moments où les femmes oublient l'égalité des sexes et apprécient la galanteries !). Nous prîmes l'ascenseur et j'aurais voulu le taquiner sur sa voiture, mais j'étais encore un peu trop troublée par ma gaffe vestimentaire. Une voix résonnait encore dans ma tête pour me demander ce qui m'avait pris....
Nous quittâmes l'immeuble et je le suivis à quelques pas de là. Quand il stoppa devant une splendide voiture de sport, je ne pus que rire.

_ Genre, lançais-je. Comme si j'allais croire que...

Mais il dévérouilla ladite voiture d'un clique et je dus bien avaler qu'il s'agissait là de son bolide. En effet, je ne pouvais rien dire pour critiquer cette fois. Cela n'avait aucune commune mesure avec sa précédente poubelle...

_ Ah quand même ! m'écriais-je, profondément surprise. Je... Alors là j'avoue que je ne sais pas quoi dire, tu me prends complètement au dépourvu.

En fait, j'avais toujours vu Aedan comme un homme plutôt discret et tranquille, le genre à ne pas attirer l'attention sur lui. Le genre à travailler tranquillement dans son atelier, et à n'en sortir que rarement. Bref, le genre de personne qui n'achèterait jamais cela ! Sans parler bien sûr de la somme que ce bijou avait dû coûter.

*Put*in, je savais que la menuiserie d'art ça rapportait pas mal mais à ce point !*

Je considérais l'homme sous un jour totalement nouveau et absolument inattendu. Battant des paupières un instant, je finis par monter comme il m'en faisais signe. Une fois à l'intérieur, l'odeur du cuir me saisit et le confort de ce bijou luxueux ne pouvait me laisser indifférente, même si je n'avais jamais été particulièrement vaniteuse ou matérialiste. Il est des choses qui font craquer n'importe qui...
Toujours interdite, j'écoutais avec attention le bruit du moteur lorsqu'Aedan démarra. J'en frissonnais de plaisir par avance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Jeu 13 Jan - 18:02

    Aedan n’était pas pareil quand il était question d’Isleen, s’il voulait, il pourrait la complimenter pendant des heures, c’est ce qu’il faisait avec les autres. Elle devrait être contente qu’il se comporte de la sorte avec elle, s’il voulait qu’elle tombe sous son charme il serait déjà en train de la draguer, enfin plus explicitement, car il ne pouvait pas réellement s’empêcher de le faire. La génétique, elle, son comportement et comment elle était différente. C’est vrai que la conversation s’était emmêlée, elle avait parlé de patrouiller et il avait pensé qu’elle voulait faire ça maintenant, mais ils s’étaient simplement mal compris. Il ne put empêcher un rire de s’extirper de ses lippes quand ils voyaient qu’ils s’étaient si mal compris, il avait un peu la tête ailleurs, mais à ce point.

      «Je crois qu’on s’est mal compris. Je t’amène faire un tour de voiture et on va prendre un verre. Ça te va comme ça?»


    Pas besoin de lui dire qu’elle était belle et ta robe te va très bien était assez clair, ça voulait dire qu’il la trouvait simplement jolie. Il marchait doucement les mains dans les poches jusqu’à ce qu’ils arrivent devant sa voiture. C’est vrai qu’habituellement il était assez discret, calme, posé, mais quand il était question de voiture il ne pouvait pas se contenir. Ça fait tellement longtemps qu’il voulait une voiture de la sorte, il aimait la route, entendre le bruit de la voiture et rouler pendant des heures, des jours et même des semaines. Comme tout le monde, il avait un petit vice, bon deux, les femmes et les voitures. C’était un peu cliché, mais c’était comme ça, n’empêcher qu’il n’était pas comme tous les hommes. Quand elle parle, il pose son regard sur elle et ouvre les portes pour qu’elle comprenne.

      «C’est pour ça que j’ai enduré une poubelle ambulante pendant si longtemps. »


    Il n’était pas riche, ni pauvre, mais il savait comment économiser. Aedan avait pris un long moment avant de pouvoir s’acheter une voiture de la sorte, de plus il n’est pas le genre de personne qui dépense sur n’importe quoi. Il attend, pense et fait l’achat. Celui-ci est un peu hors de l’ordinaire, c’est vrai que ce n’est pas le genre de chose qu’il achète.

      «Je sais, ça fait étrange à moi aussi, mais ça fait longtemps que j’en rêvais.»

    Il voyait bien à quel point elle ne savait pas quoi dire. La porte s’ouvre par en haut, elle glisse vers le haut pour la laisser entrer et se referme simplement. Lui, il prend place sur son siège à ses côtés. L’odeur du cuir neuf était encore présente, c’était confortable et la voiture et assez près du sol qu’on avait l’impression d’y être presque assis. La voiture était manuelle et assez petite, il ne fallait pas qu’elle ait trop d’espace pour qu’elle soit aussi jolie.

      «Donc, qu’est-ce que tu as envie de faire? Je t’amène où tu veux. Soit ont va prendre un verre, soit on va faire un tour dans la nature ou sois-tu choisi. C’est comme tu le sens. »


    Il démarre donc le moteur qui fait un bruit simplement magnifique et se met en route. Elle peut voir pourquoi il a acheté cette voiture, elle semble flotter tellement elle glisse bien contre le sol. Si elle savait conduire Manuelle, il pourrait lui montrer et lui fait conduire sa voiture. Il sait qu’elle aime conduire alors le faire avec ce petit bijou de voiture ne pouvait qu’être agréable. Il roule, pour le moment vers nulle part et la vitesse monte rapidement, mais il conduit toujours aussi bien, que ce soit lentement ou rapidement. Il tourne à droite, puis à gauche, puis il va tout droit pendant un petit moment, il attend donc une réponse de la part d’Isleen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Jeu 13 Jan - 18:19

Les diverses remarques que fis Aedan me confirmèrent que pour lui aussi cette voiture était sinon une surprise du moins une étrangeté. Je me mis à rire en bouclant ma ceinture.

_ Ma foi, je dois avouer que ce vice caché n'est pas le pire que je t'avais imaginé, lançais-je, amusée. J'irais même jusqu'à dire que c'est un but louable. De toute façon, je ne me permettrais pas de te faire la moindre remarque, moi qui investis sans compter dans ma moto.

J'avais le sourire presque malgré moi, tant la situation était incongrue. J'aime ces petites surprises de la vies, ces choses qui vous arrivent sans que vous ne vous y attendiez. Une visite, une voiture neuve géniallissime, tout quoi !

«Donc, qu’est-ce que tu as envie de faire? Je t’amène où tu veux. Soit ont va prendre un verre, soit on va faire un tour dans la nature ou sois-tu choisi. C’est comme tu le sens. »

J'hésitais plusieurs secondes à formuler ou non ce que j'avais en tête à savoir : lui demander si je pourrais essayer la voiture, mais je me retins, jugeant que c'était un peu déplacé comme requête, surtout qu'il se sentirait probablement obligé de dire oui, et je ne voulais pas le contraindre.

*Je pourrais toujours utiliser mon pouvoir d'Alpha pour l'obliger à accepter* ma rappelais-je sans y songer sérieusement une seule seconde.

C'était une chose qui me dérangeait un peu dans le fait d'être l'Alpha : ce pouvoir de contrôle sur les gens. Etant née dans un Etat de droit, j'étais respectueuse du libre arbitre ainsi que des libertés individuelle. Il me semblait abbérant que la Nature m'ait doté d'une telle capacité et pourtant... Je me refusais à l'utiliser consciemment, tant que je n'y serais pas formellement contrainte. En attendant, je préférais le dialogue.

*Tout homme qui a du pouvoir est tenté d'en abuser*

Laissant Montesquieu là où il était, je finis donc par répondre, alors qu'Aedan démarrait.

_ Allons boire un verre ! Je crois bien que c'est là quelque chose qu'on a encore jamais fait ! Il y a un endroit branché dont on m'a parlé, le Factory Club. Je ne sais pas ce que ça vaut mais une de mes collègues n'a pas arrêté de me rabacher les oreilles avec ça. Au moins, j'aurais quelque chose à lui répondre la prochaine fois. Enfin, si ça te va naturellement.

Je refusais à tel point de le commander que je lui demandais presque tout le temps son avis, parfois à outrance. Mais c'était plus fort que moi, je ne voulais pour rien au monde que nos conditions d'Animorphes ne dictent nos rapports quand on était humains.
Et puis, j'avais beau être une femme moderne, libérée, indépéndante et tout le tralala, je n'en rêvais pas moins d'un homme galant et attentionné. Traîtrise envers le féminisme ? Non, simplement l'envie qu'on me prenne un peu en mains, pour qu'une fois je n'ais pas à le faire.

_ Je n'imagine même pas la tête des gens quand on va arriver. Tu ferais bien de garer ta voiture dans un endroit sûr histoire de ne pas te la faire voler cette petite merveille !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   Jeu 13 Jan - 18:55

La suite ici --> ICI
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« Les apparences . . . »

MessageSujet: Re: Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retour attendu mais un accueil refroidi [Pv Aedan McTavish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]
» LE RETOUR DE L'ARMÉE HAITIENNE EN HAITI N'EST PAS UNE OPTION MAIS UNE OBLIGATION
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Retour aux bercailles [Qui veut]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Across™ - RPG :: All good things come to an end... :: Corbeille :: Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit
Forum Gratuit