AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Sam 25 Sep - 15:25

Nouvelle rencontre entre
animorphe et vampire



Kristina Wilson & Elizabeth Williams


RÉSERVE NATURELLE

Il était tard. Je n’osais pas regarder l’heure et même si je le voulais, je ne pourrais pas, puisque j’étais transformée en magnifique aigle. Je savais bien que le soleil était de plus en plus bas et bientôt, je ne verrai pas grand-chose. En bref, j’étais comme un humain, ma vue, le soir, était misérable. Cela faisait longtemps que je n’avais pas senti le vent à travers mes plumes. Mes effets personnels étaient dans un sac que j’avais caché dans un arbuste d’où je mettais transformés, il faudrait bien que je les retrouve avant d’y voir rien. Malgré cela, je savourais chaque petit moment que me réservait cette transformation. Je volais en haut de la réserve naturelle. Je choisissais mes endroits. Je ne voulais pas être vue par des curieux. Je ne voulais pas être découverte. J’étais tout de même un aigle cinq fois plus gros que la normale. Je montais par dessus des grands sapins. Le paysage était magnifique. J’aimais beaucoup me retrouver là. C’était une manière pour moi de réfléchir et aussi me sentir très libre. J’avais encore menti à ma sœur avant de quitter la maison. Cela me tuait de devoir lui mentir, mais aussi de ne pas partager ma double vie puisque moi je connaissais la sienne. J’étais plus réticente à lui dire, mais un jour ou l’autre, je vais devoir affronter sa peur et la mienne pour cesser les mensonges entre sœurs.

J’entendais des bruits, divers bruits, des animaux, mais aussi une étrange conversation. D’habitude, je me mêlais de mes affaires et je n’écoutais pas « aux portes », mais cette fois-ci, je ne pouvais pas faire demi-tour sans me préoccuper de ces deux là. C’était immonde.

— Tu n’aurais pas dû t’aventurer dans cet endroit ma jolie.

Elle frissonnait. Je pouvais ressentir sa peur tellement elle était grande. C’était une adolescente. Je scrutais les environs du haut d’où je me trouvais. Je n’hésitais plus. Elle pourrait être ma sœur. Elle était jeune et son agresseur était plutôt dans la quarantaine. Je ne sentais rien. C’était des humains. J’étais arrivée à un lieu à découvert où les arbres ne s’étaient pas rejoints. Je vis la fille, apeurée, qui ne le serait pas! Elle avait une partie du bras en sang. Il avait la lame pointée vers elle et avait un ton menaçant. Je fis un piqué et attrapa les épaules de l’agresseur avec mes pattes acérées. Je ne voulais pas le tuer… ce n’était pas mon intention, mais je voulais donner un temps de répit à la jeune fille traumatisée. Je n’étais pas restée sur mes gardes avec l’homme qui criait. Je m’occupais simplement de voir si la fille allait, c’est la que je sentis une lame entrée dans ma cuisse. C’était très douloureux. Je lâchais ma prise qui tombait au sol. Heureusement pour lui, je n’étais pas bien haut, il s’en sortirait, mais pour moi. Je volais encore un peu plus, mais… sur le coup, je me transformai en humaine. Nue comme un ver, je m’accrochais à une branche d’arbre qui craquait sous mon poids et je tombais sur le sol. Mon dos en bris un coup. Ma vue se troublait. J’eus le vertige pendant un petit moment… je regardais ma cuisse qui était en sang. J’avais une grande plaie, mais je survivrai. La vue du sang me faisait quelque chose. Je commençais à avoir peur. Ma vue était de plus en plus ombragée et je tombai inconscience, face et ventre contre terre…



H-RPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Lun 27 Sep - 22:28

Ce soir là, je me trouvais seule dans ma grande maison. Chose dont j'avais prit l'habitude durant la journée, mais pas le soir venu. La nuit, il y avait toujours au moins un membre de ma famille pour me tenir compagnie. Malheureusement pas ce 25 septembre 2010. Mon mari avait du en toute hâte retourner à l'hôpital pour une urgence plus que pressante, qui lui prendrait certainement plusieurs heures. Ma fille dormait ce soir-la chez son petit ami Sean Preston et Mael, mon fils adoptif, devait certainement traîner dans les pubs de la ville en compagnie de filles. Pour ma part, j'étais assise sur le canapé blanc du salon. Mes jambes étaient croisées, la gauche sur celle de droite. Ma main droite était posée sur mon ventre, ma seconde main tapotant le rythme sur la première. Une chanson trottait dans ma tête. Machinalement, je me mis à regarder tout autour de moi. Depuis 89 ans maintenant que j'étais devenue un vampire, j'avais apprit à vivre avec l'ennui, mais pourtant quelquefois, il était délicat de rester en place à ne rien faire. Soupirant, mes yeux se posèrent sur l'horloge du salon. Elle indiquait 19h30. Le soleil était sur le point de laisser sa place au premier croissant de la lune. Que faire à part aller chasser ? Le ménage était fait. Que pouvait bien faire d'autre un vampire dans une maison, mise à part s'ennuyer ? La télé ne m'intéressait pas vraiment. J'avais dessiné et chanté une bonne partie de l'après-midi et à cette heure-ci, les magasins étaient sur le point de fermer ou l'étaient déjà pour la plupart. Ma décision prise, je me levais et me dirigeais à l'étage, vers ma chambre, histoire de me changer, pour enfiler des vêtements que je supporterais de salir. Un sourire en coin vint se loger sur mon visage en pensant à cela. La mode et moi, tout une histoire, qui n'était pas prête de se terminer. Bref passons ! Une fois habillée pour la chasse, je redescendais au salon et me dirigeais vers la porte d'entrée, qui ouvrait directement sur la lisière de la forêt. Je sentis l'air frais de la nuit me fouetter le visage. J'inhalais et ne sentit aucune odeur proche. De toute façon, cette chasse était purement obsolète. La soif ne m'oppressait pas encore. Il s'agissait simplement de m'occuper une heure ou deux, histoire de voir passer le temps plus rapidement. Il est vrai que lorsqu'un vampire se met en chasse, il ne perçoit plus réellement le temps. Tous ses instincts vampiriques, sont tournés vers une seule chose, sa proie. Quelle soit aussi bien humaine que animale. Le vampire pouvait s'armer de patience pour arriver à ses fins. Mettre cinq minutes ou une heure pour mettre fin aux jours de sa proie, ne lui importait guère. Ce qu'il voulait, c'était réussir. Un point c'est tout.
Avec la vitesse d'un vampire, je me dirigeais vers la réserve naturelle. Lieu regorgeant d'animaux en libertés, donc, paradis pour les vampires végétariens. Une fois sur place, je me mis à marcher à allure humaine, tout en humant l'air, dans l'espoir de sentir du sang. Je senti bien du sang. Cependant, il provenait de deux êtres humains. L'un était doux et sentait les fruits.

*Surement une jeune fille.*

L'autre avait une odeur plus agressive, mais si alléchante. Cette odeur, je la connaissais par cœur. Il s'agissait d'un homme. Mon ouïe confirma ce qu'avait perçue mon odorat.

-Tu n’aurais pas dû t'aventurer dans cet endroit ma jolie.

Je compris immédiatement que la fille était en danger. Sans réfléchir, je me mis à courir, jusqu'à arriver à quelques mètres des deux humains. Ils ne pouvaient me voir, mais moi oui. Je savais pertinemment qu'avec ma voix, j'arriverai à résoudre ce conflit qui risquait de très mal finir. Subitement, l'odeur fruité du sang de la jeune fille vint chatouiller mes narines. Je vis ce liquide rouge couler sur son bras blanc. A mon plus grand malheur, mes canines poussèrent et mes yeux s'injectèrent de sang, alors que des cernes apparaissaient autour de ces derniers.
Malgré mon visage transformé par l'odeur appétissante, il était de mon devoir de faire quelque chose. Je ne pouvais rester plantée là, à ne rien faire, attendant qu'un crime se déroule sous mes yeux. J'allais donc me précipiter et utiliser mon don, lorsque je vis un aigle s'abattre sur l'homme et agripper ses serres sur ses épaules. Ma surprise fut total. Premièrement je devais avouer que je n'avais ni vu, ni entendu cet animal. Il faut dire aussi que je n'avais aucunement regardé en l'air. Deuxièmement, depuis quand les aigles s'attaquent aux hommes ? Et troisièmement et point des plus importants, quelle taille faisait-il ? Je n'avais certes pas vu nombre important d'aigle dans ma vie, mais tout de même, j'étais loin d'être inculte. Ces rapaces étaient beaucoup plus petits que ça en temps normal. Mais bon quand l'on savait que les vampires et les lycans existaient, on était plus réellement surpris parce que vous offrait la vie à dire vrai.

La jeune fille ne fit ni une, ni deux. Elle s'enfuit à toutes jambes, ce qui me soulagea. L'homme, qui était maintenant dans les airs, criait à pleins poumons. Je le vis lever la tête vers l'aigle et son couteau rentra dans la chair de l'animal qui lâcha l'humain. Ce dernier heurta le sol et mon regard suivit sa chute, perdant de vue quelques secondes, l'aigle immense. Mon attention se détacha de l'homme, lorsque brutalement, une nouvelle odeur de sang humain rentra dans mes narines. D'où pouvait-elle provenir ? Je levais à nouveau la tête pour voir où étais l'aigle. Ce que je vis me surprit plus que d'ordinaire. A la place d'un aigle, je vis une femme faire une chute impressionnante du haut d'un arbre. La raison de tout ceci ? Il n'y en avait pas. Je ne comprenais strictement rien. J'avais la désagréable impression d'être une humaine face à la vue sanglante d'un vampire qui se nourrit de sang. En parlant d'être humain, je vis que l'homme s'était relevé avec de la difficulté certes, mais il regardait avec ahurissement la femme. Son couteau au dessus de la tête, je ne sais ce qu'il aurait fait si je n'étais pas intervenue immédiatement. N'écoutant plus que mes instincts, j'avais foncé droit sur l'homme. L'odeur du sang était omniprésente et il était extrêmement dur pour moi de rester lucide. Mais je tenais bon, car je savais véritablement qui je voulais être maintenant. L'homme me regarda avec des yeux ronds.

-D'où venez-vous ? Comment avez-vous fait pour venir aussi vite ? Votre...

Ses yeux s'agrandirent lorsqu'il me dévisagea.

-... Visage... !

Il se recula de moi et je fis fonctionner mon don sur lui.

-Vous allez me donner votre couteau et vous partirez en courant pour vous faire soigner. Cependant, vous ne parlerez à personne de ce que vous avez vu ce soir dans la forêt d'accord ?

L'homme m'écoutait avec grand soin. Je le vis qui me sourit. Il s'approcha délicatement de moi et me tendit le couteau que je pris. J'entrepris de casser la lame en plusieurs morceaux sans me couper. Il me regardait faire avec des yeux remplit de surprise. Soudainement, mes yeux le fixèrent intensément.

-Si j'étais vous, je suivrais ce que je vous ai dit de faire. Car voyez-vous, il sera très aisé pour ma part de vous retrouver. Et cette fois, je ne serais peut-être pas si amicale.
-Oui oui je vous le promet. S'empressa-t-il de dire avant de détaler comme un lapin en proie à un chasseur. Pour ma part, je me retournais vers la femme qui était nue. Sa cuisse saignait et je dus faire obligatoirement le rapprochement entre elle tombant du ciel et cet aigle qui venait de se faire transpercer par un couteau. Qui plus est, l'odeur du sang coulant de sa jambe et celui se trouvant sur la lame de couteau était la même. Je levais les yeux au ciel d'incrédulité.

*Après les vampires et les lycans, voilà pas qu'il y a des femmes qui se transforment en aigles. Quel monde de fous tout de même.*

Respirant un grand coup, je la retournais sur le dos et la prit dans mes bras. Rapidement, je sentis un liquide chaud arriver sur mes doigts, qui se crispèrent sur le pauvre corps inanimé. L'odeur me rendait folle, mais je devais garder la tête froide. Je décidais de ne plus respirer et me mis à courir le plus rapidement possible pour emmener cette personne chez moi avant qu'il ne soit trop tard.

*En espérant que Peter soit là. Ce serait tellement bien.*

Cependant, lorsque j'arrivais chez moi, la maison était toujours vide. Encore heureux que mon époux m'avait apprit quelques techniques médicales. Je pourrais donc toujours m'occuper de cette pauvre femme en attendant son retour. Une fois arrivée, je montais donc directement à la salle de bains où je fis couler de l'eau tiède. Je plongeais ensuite le corps humain dans l'eau et me chargeais de le nettoyer pour qu'elle ne risque aucune infection. Une fois «propre» je la sortais du bain puis la séchais, avant d'entreprendre de soigner sa cuisse toujours sanglante. Lorsque cela fut fait, je pris des vêtements à moi et lui enfilais, histoire qu'elle n'ait pas froid et qu'elle soit tout de même plus présentable. Je l'allongeais ensuite sur mon lit et attendais patiemment que cette dernière se réveille. J'étais assise sur le lit, mon visage ayant reprit ses traits humains.


Dernière édition par Elizabeth Williams le Sam 16 Oct - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Lun 27 Sep - 23:57

J’étais apeurée. Je courais dans une forêt sans fin pour échapper à un meurtrier. Je l’avais repéré. Il courait trop vite. Il était trop rapide pour moi. L’aigle ne me répondait plus, je ne pouvais pas me transformer. J’étais sûrement malade. Je courais encore un peu avant d’arriver en haut d’une colline. Il m’avait rattrapée et m’avait empoignée levant son couteau dans ma direction. Je ne savais plus quoi faire. Personne ne me viendrait en aide. Je n’avais personne à qui appeler à l’aide. J’étais dans une forêt où personne ne m’entendait. Entre moi, il y avait lui, et l’eau et les rochers. Je risquais ce dernier, je sautais par en arrière et me laissait tomber dans le ravin où l’eau me massait ma peau qui était crasseuse de sueur. J’étais blessée à la cuisse, mais je sentais que quelqu’un me soignait. J’étais inconsciente sur une couverture moelleuse. Je sentis des mains délicates qui me recouvraient d’un habit qui n’avait pas l’odeur de détergent à ma mère. Ce n’était pas mon odeur, mais une odeur que je voulais fuir encore une fois. Mes paupières étaient lourdes, je ne pouvais plus les soulever. J’étais impuissante face à cette situation. Je voulais m’enfuir, mais mes membres ne m’obéissaient plus. J’étais incontrôlable. Je sombrais, dans le noir incontrôlable.

Je me réveillai en sursaut.

Mes paupières étaient lourdes, mais c’était comme si je me réveillais. J’ouvris mes yeux et je regardais droit devant moi. Ce n’était pas ma chambre. Que s’était-il passé? Je regardais la table de chevet et la lampe. J’avais une drôle d’impression. Mon instinct me disait de me tenir sur mes gardes et surtout de me retourner. C’est ce que je fis. Il y avait une belle femme derrière moi, sur le lit. Je me levais d’un saut et ainsi je remarquais que je n’avais plus aucune blessure à la cuisse. Je ne tâtonnais sur ma récente blessure, aucun mal. Je croyais bien que cela aurait fait même un equimose, même pas, ma peau… c’était comme si je ne m’étais jamais eu transpercée par le couteau.

Je regardais de nouveau la femme qui était étendue sur le lit et qui s’était redressée. J’avais une certaine peur qui m’avait envahie. Je ne pouvais pas l’expliquer. C’était comme un présentiment. Je ne me sentais pas tellement bien.

-Qui… qui… qui êtes-vous?

Je ne m’étais jamais senti aussi menacer devant une autre femme. Je ne comprenais pas, mais l’expérience m’avait appris que les apparences étaient souvent trompeuses. Qui était-elle? Il y avait une situation inverse dont je me souvenais, la rencontre d’Isleen. La voir, m’avait soufflé un tel confort, mais dans situation c’était complètement l’inverse. Il y avait quelque chose que je ne pouvais pas expliquer, mais que mon aigle ressentait à ma place. Je regardais mon corps, ces vêtements, ce n’était pas les miens, elle m’avait donc trouvée. Je ne savais pas tellement quoi faire présentement que des bégayés des questions de bases.

-Où… où suis-je?

J’étais désorientée. La dernière chose que j’avais vue de mes propres yeux était la forêt et un rocher couvert de boue. D’autres personnes humaines qui auraient été dans ma situation auraient remercié la femme qui avait l’air s’y gentille devant elle. Cependant, je n’étais pas humaine et je ne comprenais rien à rien de ma situation présentement. Je savais simplement que je m’étais évanouie plus par la peur que la blessure.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Mar 28 Sep - 12:14

La jeune femme se réveilla en sursaut. Elle avait certainement du faire un cauchemar, car je l'avais entendu pousser quelques gémissements. Cette pauvre fille avait l'air d'être complètement perdue, ce qui était tout à fait logique après tout. Elle venait de se réveiller dans un endroit inconnu. Cependant sa vivacité lorsqu'elle me vit me déstabilisa.

-Faites attention. Après la chute spectaculaire que vous venez de faire, il ne serait pas surprenant que vous ayez un bras cassé ou quelque chose au dos. Restez allongée, ou assise, mais ne bougez pas trop. Mon mari est médecin, je sais de quoi je parle.

Je la vis toucher sa cuisse avec ahurissement, ce qui me fit sourire.

-Qui… Qui… Qui êtes-vous?

Un rire léger s'échappa de mes lèvres fines et rosées.

-Je vous retourne la question mademoiselle. Pour dire la vérité, je n'avais jamais vu un aigle d'une telle ampleur. Et je savais encore moins que les femmes se transformaient en rapace. Dis-je en souriant amusée. Je m'appelle Elizabeth.
-Où… Où suis-je?
-Vous vous trouvez en ce moment même chez moi. Nous sommes dans ma chambre.

Bien qu'elle n'était pas complètement humaine, elle avait toutefois pour le moment son apparence de femme. Ma voix avait donc une emprise sur elle, mais je ne cherchais pas à l'utiliser sur elle.
Je la vis regarder son corps.

-Je vous ai prêté des vêtements. Vous n'étiez pas dans une tenue adéquate lorsque je vous ai trouvée dans les bois. Lui répondis-je en devinant ses questionnements.

Je me levais et la regardais en souriant. Je savais parfaitement que cette femme n'était pas comme toutes les autres. Ça, c'était sûr. Je me décidais donc à lui faire comprendre ce que j'étais. Au plus profond de moi, je sentais que je pouvais le faire. Comme si cette dernière connaissait l'existence de ma race.

-Si vous voulez bien vous reposer quelques minutes, je vais nettoyer ma salle de bains. La boue et les herbes ont quelque peu envahit ma baignoire. Mais le plus gênant pour moi... Et le sang.

Je me retournais et me dirigeais vers la porte, lorsque je stoppais mon avancement et l'observais de nouveau.

-Désirez vous vous restaurer ou boire quelque chose ? Je pense que vous devez manquer de force. Mais je dois vous prévenir, je suis pauvre en nourriture... Humaine.

Je vis dans son regard qu'elle comprit mes sous-entendu. Ses yeux se remplirent d'une certaine haine. Apparemment j'avais sous mon toit une ennemie des vampires. C'était bien ma vaine tiens.

-Quelque chose vous dérange ?

Je fermais la porte de ma chambre et regardais longuement la femme assise sur mon lit.

-Pouvons nous êtres honnête ? Qu'êtes-vous au juste ? Vous n'êtes apparemment ni un vampire, ni un lycan. Je ne connais que ces deux races. Mais après réflexion, il en existe une troisième hors du commun. Je me trompe ?


Je vis qu'elle était sur ses gardes. Je lui sourit tendrement.

-Vous n'avez rien à craindre de moi. Je suis inoffensive. Si je me nourrissais de sang humain, vous ne seriez déjà plus de ce monde. Comme l'homme et la jeune fille dans la forêt tout à l'heure.

Je souris de plus belle, dévoilant ainsi mes dents blanches.

-Quel est votre prénom ? Au moins que je connaisse l'identité de la personne que j'ai sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Mar 28 Sep - 21:13

Un aigle! Elle m’avait donc vue et avait fait le lien autre, le rapace et moi. Elle m’avait donc trouvée. Je commençais à me sentir un peu mieux. Je n’avais aucune douleur, même si elle me disait de ne pas bouger, j’aurais pu aller courir un marathon.

« Si vous voulez bien vous reposer quelques minutes, je vais nettoyer ma salle de bains. La boue et les herbes ont quelque peu envahi ma baignoire. Mais le plus gênant pour moi... Et le sang. » « Désirez-vous vous restaurer ou boire quelque chose? Je pense que vous devez manquer de force. Mais je dois vous prévenir, je suis pauvre en nourriture... Humaine. »

Sang, sang, sang… Un vampire! C’était donc la cause de toute cette gêne que j’éprouvais en ce moment. Cette chose qui me bloquait. J’eus soudain le réflexe de reculer de plus en plus. M’éloignant un peu d’elle pour avoir un moment de répit pour pouvoir me sauver si la situation venait a empiré.

« Quelque chose vous dérange? »

Je la voyais qui fermait la porte de la chambre. Je ne faisais que la regarder, je n’osais pas parler. Je faisais que la fixer, regarder les mouvements qu’elle faisait. J’avais une sensation bizarre que j’avais déjà vécue, il y avait longtemps. Cependant, je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus.

« Pouvons-nous être honnêtes? Qu'êtes-vous au juste? Vous n'êtes apparemment ni un vampire, ni un lycan. Je ne connais que ces deux races. Mais après réflexion, il en existe une troisième hors du commun. Je me trompe? »

Elle semblait sincère. Un sourire qui n’était pas celui d’un ennemi. Cependant, c’était peut-être une ruse. Je ne savais pas… je ne lui faisais pas confiance. C’est alors que je me souvins où cette impression m’était encore apparue. Quand j’avais vu Millie pour la première fois. J’étais animorphe à ce temps-là et elle lycan. Cela m’avait dérangée jusqu'à tant que je me dise que je contrôlais l’aigle et que j’agissais avec mon cœur et non avec cet instinct de chasse.

« Vous n'avez rien à craindre de moi. Je suis inoffensive. Si je me nourrissais de sang humain, vous ne seriez déjà plus de ce monde. Comme l'homme et la jeune fille dans la forêt tout à l'heure. » « Quel est votre prénom? Au moins que je connaisse l'identité de la personne que j'ai sauvée. »

J’hésitais… et puis à quoi bon… Je me lançais. Elle ne présentait pas de risque… pour le moment.

— Je m’appelle Kristina. Je suis ce qu’on appelle un animorphe.

C’était un bon début, mais je ne voulais pas m’emballer pour le moment. Je ne dévoilerai pas tout d’un coup. J’étais prudente. Je voulais lui faire confiance, mais déjà qu’elle m’a proposé de manger un peu, cela m’aidait à prendre conscience, tranquillement, que ce n’était peut-être pas une menace pour vrai.

— Je ressens… les races… comme toi et les lycans. Il m’est difficile de faire confiance à votre race et ne le prenez pas mal, surtout. J’ai besoin de temps.

Je tapotais mon ancienne blessure.

— Et en croire ma blessure que je n’ai plus d’ailleurs. Je guéris très vite. Je crois bien que ce n’est pas la blessure qui m’a plongée dans cette inconscience, mais une peur.

Et puis à quoi bon résister s’était plus fort que moi. La gentillesse me tuera un de ces jours, mais ce n’était pas aujourd’hui. Mes parents avaient fait un bon travail sur moi. S’ils étaient là, ils seraient sûrement fiers de moi de me voir aussi respectueuse en face de la femme qui m’a sauvée.

— Et merci de m’avoir amenée ici. Je crois que je suis plus contente que ce soit un vampire « gentil » qui m’ait trouvée qu’un humain.

Je ne riais pas. C’était la vérité. Je lui fis un sourire dans un coin et je me rendis compte que mon ventre criait famine. J’avais que très peu mangé ce midi et là, il faisait noir à l’extérieur, sombre. Je ne voyais rien. Je me sentais un peu mal à l’aise de le demander, mais bon…

— Eee Désolé... Vous m’avez dit que vous aviez de la nourriture. Est-ce que je peux voir ce que vous avez?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Mar 28 Sep - 22:08

A mon plus grand regret, je la vis se reculer sur le lit, pour pouvoir de ce fait, s'éloigner de ma personne. Toutefois, je la comprenais. J'étais un vampire, un être redoutable et mortel, démuni de toutes morales normalement. Cependant, j'avais tout fait et maintenant encore pour rester humaine. En apparence tout du moins. Car je n'étais pas idiote. Je savais parfaitement que mon humanité s'était envolée pour toujours. Pour essayer de la calmer, j'utilisais donc des mots rassurants et sincères au sujet de moi-même. Apparemment mon acte fut couronné de succès, car cette dernière me répondit.

-Je m’appelle Kristina. Je suis ce qu’on appelle un animorphe.
-Enchantée Kristina. Dis-je en fronçant tout de même les sourcils. Il faut dire que le mot animorphe était inconnu chez moi. La logique voulu qu'un animorphe soit une femme se transformant en aigle. Mais ça, c'était d'après la scène dont j'avais était la témoin.

-Je ressens… Les races… Comme toi et les lycans. Il m’est difficile de faire confiance à votre race et ne le prenez pas mal, surtout. J’ai besoin de temps.

Je me mis légèrement à rire.

-Que je le prenne mal ? Impossible. Comment faire confiance à un vampire ? Même-moi qui en suis un, je le dis et le pense alors. Je crois être assez lucide pour comprendre votre point de vue et votre position. Ne vous inquiétez pas, je ne le prend pas mal du tout. Bien au contraire. Je préfère que les gens soient sur la défensive avec moi. Bien que je ne sois pas dangereuse. Au moins, je m'aperçois qu'ils savent à qui ils ont à faire. Avec un vampire, même comme moi, on ne sait jamais réellement ce qu'il peut se produire vous savez. Je crois que c'est la même chose pour toutes les races après tout.
-Et merci de m’avoir amené ici. Je crois que je suis plus contente que ce soit un vampire "gentil" qui m’ait trouvé qu’un humain.

Je souris de joie. D'un sourire franc et sincère.

-Ce n'est rien. Vous étiez en piteuse état. Il était de mon devoir de vous porter secours. Bien qu'un vampire sanguinaire ne l'aurait pas fait. Je dois l'avouer. Pour l'être humain je comprend. Cela aurait posé quelques petites difficultés. Pour ce qui est du vampire gentil, je suis plus exactement un vampire végétarien. C'est à dire que je me nourris exclusivement de sang animal. Pour être tout à fait franche avec vous, c'est un mode de vie bien difficile à adopter et à tenir, mais maintenant à ma plus grande joie, j'y arrive. Mais c'est un combat quotidien contre mes instincts vampiriques et l'odeur du sang humain.

Je me mis à soupirer.

-Mais bon que voulez-vous ? J'essaye de me racheter et d'être bonne maintenant. Je pense qu'essayer de faire le bien autour de moi pour l'éternité est un bon moyen de purger ma peine. Qu'en pensez-vous ?

Je la vis sourire en coin et mon ouïe entendit son ventre gargouiller, ce qui ne me surprit pas. C'était un bruit et surtout une sensation que je n'avais plus éprouvé depuis des années maintenant.

-Heu... Désolée... Vous m’avez dit que vous aviez de la nourriture. Est-ce que je peux voir ce que vous avez?

Je souris amusée.

-Bien entendu. Suivez-moi à la cuisine. Avez-vous besoin d'aide pour vous relever ?

Je m'approchais d'elle pour la prendre, lorsque je la vis se lever d'elle-même, sans éprouver la moindre gêne. Cependant, ses traits tirés, étaient signe de grande fatigue. Une fois debout devant moi, je pus l'observer à ma guise et de la tête aux pieds. Elle était bien plus grande que moi et pourtant, elle ne pourrait se défendre face à ma force vampirique. Un léger sourire se dessina sur mon visage.

-J'espère que l'odeur de mes vêtements ne vous incommode pas trop. J'en suis désolée si c'est le cas. Enfin je ne sais pas si vous sentez l'odeur des vampires sous votre aspect humain. Bref ! Si vous voulez bien me suivre.

Nous sortîmes de la chambre et descendîmes jusqu'à la cuisine.

-Quelque chose vous plairait-il de manger ? Dites-moi et je verrai si j'ai les aliments pour réaliser ce plat. Je verrai également si j'ai la capacité de le faire. Avec les années, ne plus cuisiner ne m'a pas aidé à conserver le talent culinaire.

J'avais bien évidemment des tas de questions à lui poser sur les animorphes. Mais je ne voulais pas la submerger immédiatement sous les questionnements. Cela attendra quelques minutes. Le temps qu'elle se mette à son aise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Mer 29 Sep - 0:00

J’étais bien heureuse au fil des phrases qu’elle me disait. Elle me consolait en quelque sorte et ma confiance en elle montait un petit peu. Un vampire végétarien, c’était la première fois que j’entendais cela, mais c’était possible. Je ne disais pas le contraire. Toutes les créatures qui existaient maintenant, je pouvais le croire. Elle semblait sincère après tout.

« J'espère que l'odeur de mes vêtements ne vous incommode pas trop. J'en suis désolée si c'est le cas. Enfin, je ne sais pas si vous sentez l'odeur des vampires sous votre aspect humain. Bref! Si vous voulez bien me suivre. »

— Ne vous inquiéter pas, c’est supportable. Je m’habitue assez vite aux nouvelles odeurs, je n’ai pas trop eu le choix…

Là je pensais à Millie, mais je suivais mon hôte dans la cuisine.

« Quelque chose vous plairait-il de manger? Dites-moi et je verrai si j'ai les aliments pour réaliser ce plat. Je verrai également si j'ai la capacité de le faire. Avec les années, ne plus cuisiner ne m'a pas aidée à conserver le talent culinaire.»

— Rien de compliquer. Simplement deux tranches de pain grillé avec un fruit ou légume me suffiront amplement. Je ne veux pas vous faire de soucis avec la cuisine.

Je lui souriais. Je n’étais vraiment pas du genre à m’imposer. Je ne le voulais pas. Je n’étais pas chez moi et en plus elle venait de me dire qu’elle avait perdu ces facultés de cuisines et qu’elle avait très peu de nourriture humaine. Je ne voulais pas en demander avec ma faim.

Je m’assis sur une chaise de la cuisine pour attendre un peu. Je me sentais bien, je voulais juste me reposer un peu les jambes et surtout, j’étais curieuse d’un mot qu’elle avait prononcé un peu plus tôt.

— Vous avez dit des années? Je sais que c’est mal poli de demander l’âge d’une personne, mais je suis curieuse de savoir depuis quand vous êtes un vampire.

Je souriais un tantinet un peu idiote de cette question qui était selon moi une folie de le demander.

— Laisser tomber. Je suis désolée de vous l’avoir demandé. Je me sens mal à présent.

Honteuse, coupable et pour finir rouge comme une tomate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Mer 29 Sep - 20:54

Alors que je m'affairais dans le réfrigérateur pour dénicher de quoi manger à mon hôte, cette dernière répondit à ma question.

-Rien de compliquer. Simplement deux tranches de pain grillé avec un fruit ou légume me suffiront amplement. Je ne veux pas vous faire de soucis avec la cuisine.

Je fis de grands yeux. Ce n'est pas avec ça qu'elle allait se remplir le ventre après une chute pareille.

-Tut tut ! Ne vous fiez pas à ce que je vous ai dit. Cela n'a point d'importance. Vous devez vous remplir le ventre. Je ne me rappelle plus réellement l'effet que procure la faim, mais je crois me souvenir que cela peut-être dur à supporter lorsque l'on est affamé. Et votre ventre vous trahi. Fis-je en me retournant vers elle et en lui offrant mon plus beau sourire. Je levais mes sourcils.

-Laissez-moi donc faire. Je connais tout de même les bases rudimentaires. Sinon ma fille adoptive ne pourrait se régaler de son plat préféré.

Je sortis du réfrigérateur des brocolis, avec de la béchamel et des lardons fumés que je posais sur le plan de travail. Après avoir nettoyés les brocolis frais, je mis une casserole sur le feu que j'allumais par la suite.

-Vous avez dit des années? Je sais que c’est mal poli de demander l’âge d’une personne, mais je suis curieuse de savoir depuis quand vous êtes un vampire.

Je me mis à rire. Elle se trouvait en face de moi, assise sur une chaise haute, accoudée au bar attenant à la cuisine.

-Laisser tomber. Je suis désolée de vous l’avoir demandé. Je me sens mal à présent.
-Oh ne vous en faites pas, je ne suis point outrée. Loin de moi cette pensée.

Je fis couler la béchamel dans la casserole qui commençait à chauffer.

-Alors pour vous raconter ma petite vie, je vis le jour aux États-Unis en 1895. Je suis arrivée à Everstown en 1915 et c'est en 1921 que mon époux m'a transformé en vampire pour ne pas que je meurt. J'ai donc 115 ans et depuis 89 ans je suis un vampire. Mais je resterais éternellement figée dans mes 26 ans. Vieille n'est-ce pas ?

Je souris en voyant ses pommettes devenir rouge.

-Sans vous commander, calmez vous. Ce n'est rien vraiment. Et puis pour être tout à fait honnête avec vous, le fait de rougir attise le vampire qui est en moi. L'odeur de votre sang est bien plus forte. Mais pas de soucis à se faire. Je sais parfaitement me contrôler. Je ne vous sauterai pas à la gorge. Cela me répugne maintenant que de devoir tuer un être humain.


Instantanément, je vis son visage blanchir. Certainement du un peu à la peur.

-Veuillez m'excuser si j'ai été quelque peu brutale dans l'emploi de mes mots, mais j'ai trouvé bon de vous dire la vérité comme je la ressentais.

Tout en tournant la béchamel, je mis les lardons dans la préparation pour que le liquide prenne plus de goût. Pour un humain, l'odeur qui s'en dégageait devait être onctueuse. Pour ma part, cela était loin de me donner l'eau à la bouche. Bien au contraire. Cela me laissait de marbre.

-Si je puis me permettre, j'aurais deux ou trois questions à vous poser sur votre espèce. Si cela ne vous gêne pas.

Je la vis me sourire. Je conclus donc que je pouvais me lancer dans mon questionnement.

-Il n'y a que les femmes qui se transforment en aigle ? Demandais-je tout en ajoutant les brocolis à la préparation. Et y a-t-il d'autres personnes qui se transforment différemment ? J'entends par là, un autre animal. Il va falloir tout me raconter, je suis très curieuse.


Dernière édition par Elizabeth Williams le Jeu 30 Sep - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Jeu 30 Sep - 0:09

« Alors pour vous raconter ma petite vie, je vis le jour aux États-Unis en 1895. Je suis arrivée à Everstown en 1915 et c'est en 1921 que mon époux m'a transformée en vampire pour ne pas que je meurt. J'ai donc 115 ans et depuis 89 ans je suis un vampire. Mais je resterais éternellement figée dans mes 26 ans. Vieille n'est-ce pas? »

— Non, je dirais que vous avez de l’expérience, parce que vous paraissez toute jeune encore.

115 ans!!! Je n’en revenais pas. Vivre depuis 110 ans. Je ne sais pas si j’aurais la force de vivre aussi longtemps.

« Si je puis me permettre, j'aurais deux ou trois questions à vous poser sur votre espèce. Si cela ne vous gêne pas. » « Il n'y a que les femmes qui se transforment en aigle? » « Et y a-t-il d'autres personnes qui se transforment différemment? J'entends par là, un autre animal. Il va falloir tout me raconter, je suis très curieuse. »

— Non, il n’y a pas que les femmes. Les vampires et les lycans peuvent être ce qu’ils sont simplement par une morsure. Les animorphes doivent avoir le gêne et à l’âge de la maturité lorsque nous avons une émotion intense, nous découvrons que nous sommes animorphe et nous arrêtons de grandir.

Je pris une petite pause. L’odeur était délicieuse ce qui fut que mon ventre criait un peu plus.

— Pour ma part, je me suis transformée à 20 ans. Il y a 3 ans. Ensuite, ma grand-mère m’a tout appris sur eux. Ma mère n’a pas eu le gêne. Donc, ma grand-mère m’a informée. Je ne connais pas beaucoup d’aigles. Il y a que récemment que j’ai rencontré une autre femme-aigle. Avant, j’étais seule.

Pour les autres…, je n’en savais rien. Je venais à peine de découvrir que je n’étais pas seule de ma race, donc ce n’est pas moi qui lui dirais.

— Pour ce qui est des autres animorphes, je ne pourrais pas vous dire puisque je n’ai jamais rencontré d’autre. Ma grand-mère m’a simplement parlé des aigles.

Devais-je le dire ou non ? J’étais lancé sur les créatures qui vivaient dans ce monde au moins qu’elle soit fixée par rapport aux animorphes. Plus nous discutions, plus je la croyais sincère et franche avec moi. Une personne en particulier aurait pu me donner une taloche en arrière de la tête pour me ramener à la raison de discuter avec un vampire. Elle avait été sincère avec moi concernant mon sang, je devais en faire de même. Je ne voudrais pas qu’elle s’approche d’un autre aigle. Peut-être que ce dernier n’aura pas la même tolérance que moi.

— Je dois être franche avec vous. Il y a quelque chose que vous devez savoir des animorphe. Mais avant de vous affoler. Je dois vous dire que je choisis ce que je fais de ma vie. Mon cœur décide pour bien des choses et les autres devraient faire ainsi.

Je pris une petite pause. Je voulais qu’elle me regarde. C’était compliqué avouer cela. Dire que ma race en tuait une autre. Après une grande respiration, je me lançais.

— Notre race chasse les vampires et les lycans pour protéger les humains. Il vient de là, le malaise que je ressens face à vous. Cependant, comme je vous l’aie dit, je choisis qui j’attaque et pour vous rassurer depuis que je suis animorphe, je n’ai pas attaqué personne, à part cet homme répugnant…

Je venais tout juste de m’en rendre compte et je n’avais aucun remords de l’avoir fait. S’il n’avait pas planté son couteau dans ma cuisse, cela aurait été dans une autre personne.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Jeu 30 Sep - 21:38

-Non, je dirais que vous avez de l’expérience, parce que vous paraissez toute jeune encore.

Je souris amusée.

-Merci c'est gentil. Mais je resterais ainsi pour l'éternité.

Alors que j'étais en train de tourner la mixture qui se trouvait dans la casserole, Kristina répondit à mes questions sur sa race.

-Non, il n’y a pas que les femmes. Les animorphes doivent avoir le gêne et à l’âge de la maturité lorsque nous avons une émotion intense, nous découvrons que nous sommes animorphe et nous arrêtons de grandir.

Les émotions fortes altéraient également les vampires. C'était grâce à cela que leur visage se transformait et n'était plus humain. Je fronçais les sourcils après avoir entendu ses dernières paroles.

-Cela veut dire que vous-êtes éternelle comme moi ? Vous n'allez jamais mourir ?

J'entendis son ventre hurlait de faim. Je me dépêchais donc pour lui faire son repas. Alors que le feu cuisait ce qui se trouvait à l'intérieur de ma casserole, je lui coupait quelques tranches de pains, que je lui fis griller. Je sortis une petite assiette et déposais les tranches dessus.

-Pour ma part, je me suis transformée à vingt ans. Il y a trois ans. Ensuite, ma grand-mère m’a tout appris sur eux. Ma mère n’a pas eu le gêne. Donc, ma grand-mère m’a informé. Je ne connais pas beaucoup d’aigles. Il y a que récemment que j’ai rencontré une autre femme-aigle. Avant, j’étais seule.
-Est-ce que cela est douloureux lorsque vous vous transformez ?

Tout en l'écoutant, je lui tournais le dos pour lui sortir la bouteille d'eau du réfrigérateur. Je lui pris également un verre que je remplit du liquide transparent et lui tendis.

-Je dois être franche avec vous.
-Oui ?
-Il y a quelque chose que vous devez savoir des animorphes. Mais avant de vous affoler, je dois vous dire que je choisis ce que je fais de ma vie. Mon cœur décide pour bien des choses et les autres devraient faire ainsi.

Je fronçais les sourcils, ne comprenant vraiment pas où elle voulait en venir. Alors que ma tête était baissais sur le feu et la préparation qui cuisait, je sentis une certaine gêne. Elle laissa un silence s'installer, ce qui eu le don de me faire lever les yeux vers elle. Je la regardais fixement.

-Qu'y à-t-il ?
-Notre race chasse les vampires et les lycans pour protéger les humains. Il vient de là, le malaise que je ressens face à vous. Cependant, comme je vous l’ai dit, je choisis qui j’attaque et pour vous rassurer, depuis que je suis animorphe, je n’ai attaqué personne, à part cet homme répugnant…

Tout mon être se figea. Mes instincts vampiriques se réveillèrent brusquement. L'humaine que je désirais être n'avait plus le contrôle de la situation. Toute trace de bonté se dissipa de mon visage et notamment de mon regard. Je ressemblais à une statue de cire. Je ne clignais plus des yeux et avais cessé de respirer. Inévitablement, je pensais aux membres de ma famille. Étant une mère et une épouse aimante, il était de mon devoir de les protéger. Même si les animorphes protégeaient les êtres humains, ce que je trouvais honorable, si l'un d'entre-eux osaient toucher à un seul des cheveux de mes enfants ou de mon époux, je risquais fort de montrer les crocs et de grogner. Sans m'en rendre véritablement compte, je déposais sur le bar la petite assiette remplit de pains grillés. Je lui donnais une serviette et des couverts, puis je remplissait une assiette de brocolis que je déposais devant sa personne.

-Bonne appétit. Dis-je en reprenant subitement mon «humanité» et en souriant aimablement.

Tout en nettoyant les ustensiles sales, je lui posais une question.

-Comment faites-vous pour nous détruire ? Êtes-vous aussi rapide que nous ? Aussi fort ? Demandais-je, le ton de ma voix étant quelque peu froid. Non que je lui en voulait à elle tout particulièrement, mais cette nouvelle venait d'énerver le vampire qui sommeillait en moi. A mon plus grand regret, je ne pouvais contrôler tout le temps ce monstre assoiffé de sang. De temps en temps, il était bien plus fort que la pauvre humaine qu'avait été Elizabeth.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Sam 2 Oct - 13:49

« Cela veut dire que vous êtes éternelle comme moi? Vous n'allez jamais mourir? »

— D’après ce que ma grand-mère m’a expliqué. On peut redevenir humain si nous contrôlons parfaitement l’animal et que nous transformons plus. Elle a réussi de la faire. Je n’ai jamais osé lui demander son âge, finis-je par un simple sourire.

« Est-ce que cela est douloureux lorsque vous vous transformez? »

— Généralement ça prend un peu de temps pour moi. J’aime mieux me concentrer et ensuite me transformer. J’ai déjà essayé puisque j’étais pressée, mais j’ai eu un mal de crâne alors je prends mon temps, maintenant.

Ce fut ensuite le moment où j’avais le plus gros malaise de ma vie. Je savais ce qui m’avait passée par la tête contrairement à ce que je vous en penser. Cependant, ce n’était pas mon intention de lui faire mal. Je voulais simplement lui dire la vérité pour qu’elle soit fixée sur moi. C’était déjà assez compliqué gérer le fait que nous avions une ennemie devant nous. Simplement pour moi ne pas lui dire égalait lui mentir et ce n’était pas comme cela que débutait une amitié. Elle était sincère avec moi et je devais l’être avec elle et mieux lui valait de l’apprendre par moi qui était pacifique que par un animorphe qui se serait attaqué à elle.

« Bon appétit. » Disait-elle en me souriant faiblement.

Je la voyais réfléchir donc je ne disais rien. Je faisais simplement attendre avant de manger. Je l'observais. J'observais sa façon d'être, ses mouvements, ses traits faciales.

« Comment faites-vous pour nous détruire? Êtes-vous aussi rapide que nous? Aussi fort? »

À bien y réfléchir, je n’en savais rien. Je n’étais la combattante de service et à en croire par ce que ma grand-mère m’avait appris, elle n’ont plus. Nous étions toutes les deux pacifiques et je voulais que cela dure. L’air froid qui se dégageait de mon hôte me surprit un peu, mais j’essayais de cacher mon malaise, avec un peu de mal, mais maintenant je comprenais plus pourquoi elle aimait mieux que je reste sur mes gardes.

— Écouter Elizabeth, si je jugeais que vous n’êtes pas digne de confiance, je ne serais pas ici à vous raconter mes secrets. Je devais vous le dire la base des animorphes et comme je vous aie dit je n’ai jamais attaqué quelqu’un et je ne vais pas commencer avec vous. Vous m’avez accueillie chez vous et vous m’avec aider dans la forêt et maintenant vous me faites la cuisine. Je sais que c’est un choc et je suis toujours sur mes gardes parce que j’ai un instinct tout comme vous présentement quand vous avez su qui j’étais réellement, mais je n’ai pas l’intention de me fondre sur vous.

Je prenais mon temps en pensée à mes mots avant de lui dire. Cette histoire… je me demandais si je la vivrais avec Millie quand elle saura pour moi.

— Je suis votre premier animorphe et vous, vous êtes mon premier vampire. C’est pour cela que je voulais que vous sachiez à quoi vous en tenir avec moi. Un vampire végétarien protège les humains dans un sens, donc pour moi vous n’êtes pas une menace ainsi que votre famille.

C’était la première fois que je déboulais aussi vite ce que je ressentais. Était-ce l’instinct qui m’aidait à m’exprimer où c’était simplement le fait que je voulais calmer le vampire en face de moi? Je ne saurai le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Sam 16 Oct - 20:11

Spoiler:
 

-Écoutez Elizabeth, si je jugeais que vous n’êtes pas digne de confiance, je ne serais pas ici à vous raconter mes secrets. Je devais vous dire la base des animorphes. Je sais que c’est un choc et je suis toujours sur mes gardes parce que j’ai un instinct tout comme vous présentement quand vous avez su qui j’étais réellement, mais je n’ai pas l’intention de me fondre sur vous.

Grâce à ses paroles remplient de sincérités, je pus maitriser le vampire qui se trouvait en moi et reprendre mes esprits humains. Je lui sourit calmement.

-C'est gentil de votre part d'être sincère avec moi.

Cependant, je fronçais les sourcils.

-Vous prétendez dire que votre race protège les êtres humains des créatures néfastes à l'homme. Toute la gloire vous revient. Néanmoins, pourquoi pour votre part, êtes-vous pacifiste ? Je veux dire, il y a des vampires qui ne méritent pas l'éternité. Qu'auriez-vous fait, si j'étais l'un d'eux ? M'auriez-vous tué ? Ou auriez-vous passé votre chemin sans rien faire, tout en sachant au plus profond de vous que vous accepté de laisser la vie sauve à un être qui n'a aucun remord à tuer des gens pour se nourrir de leur sang frais ?

Depuis que je lui avait servie son assiette, elle n'y avait pas encore goûté.

-Vous ne mangez donc pas ? N'ayez crainte, je n'ai rien mit dedans qui pourrait vous enlever la vie. Je n'ai pas besoin de cela.

Je la regardais intensément dans les yeux tout en lui souriant.

-Au fait au passage. Je pense que ce que je vais vous dire est complètement inutile car vous devez certainement le savoir, mais je préfère le prononcer de vive voix. Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit. Mon mari étant chirurgien à l'hôpital d'Everstown, une telle histoire sur sa véritable identité ne doit être révélée. Cela serait un choc extrême pour tous ses patients et nous nous verrions dans l'obligation de quitter la ville, ce que nous ne désirons pas. Je vous fait entièrement confiance Kristina.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Lun 25 Oct - 23:09

« Vous prétendez dire que votre race protège les êtres humains des créatures néfastes à l'homme. Toute la gloire vous revient. Néanmoins, pourquoi pour votre part, êtes-vous pacifiste? »

J’y avais déjà pensé. Pourquoi étais-je aussi douce avec les autres que je côtoyais? Pourquoi n’étais-je pas faite pour chasser les vampires et les lycans dangereux pour les humains? La seule réponse que j’obtenais de moi c’était que je n’étais pas faite pour cela. Si j’étais dans un film de chevalier, j’étais celle qui partait en éclaireur et qui revenait informer les guerriers. Je ne suis pas faite pour les combats, mais les reconnaissances.

« Je veux dire, il y a des vampires qui ne méritent pas l'éternité. Qu'auriez-vous fait, si j'étais l'un d'eux? M'auriez-vous tuée? Ou auriez-vous passé votre chemin sans rien faire, tout en sachant au plus profond de vous que vous accepté de laisser la vie sauve à un être qui n'a aucun remord à tuer des gens pour se nourrir de leur sang frais? »

Je ne sais pas ce que je ferais en fait. Étant une jeune animorphe, je ne me connaissais pas autant en temps que personne et aussi comment je pouvais être forte en ma force animale.

« Vous ne mangez donc pas? N'ayez crainte, je n'ai rien mis dedans qui pourrait vous enlever la vie. Je n'ai pas besoin de cela. »

— Désolée, j’ai de la difficulté à parler et manger en même temps, dis-je avant de prendre une bouchée…

Elle reprenait de parler et moi tout en mangeant le délicieux repas, je l’écoutais et je me rendais compte que même si nous étions de races différentes, nous avions toutes deux le même problème sur la confidentialité. Nous étions pris avec notre identité secrète et de nos proches qui savaient la vérité. J’avais sa totale confiance, ainsi donc ma confiance soudaine envers Elizabeth était réciproque. Je n’avais jamais été aussi proche d’une inconnue qu’avec elle.

— Ne vous en faites pas, Elizabeth. Je sais garder un secret. Et je crois qu’il est inutile de vous dire que le mien devrait être gardé aussi. Je ne veux pas être vue comme une bête de cirque.

Je pris plusieurs autres bouchés, c’était succulent.

— Comment vous faites pour faire de la s’y bonne nourriture quand vous n’en manger pas vous-même?

Je repensais à ce qu’elle avait demandé plutôt. Le mot « pacifiste » me revenait dans la tête comme un boomerang.

— Pour en revenir à ce que vous me disiez…, le plus simple est de vous l’expliquer ainsi. Je ne suis pas la « guerrière », celle qui chasse sans relâche le vampire ou lycan. Premièrement, la nuit notre vu est aussi lamentable que celle de l’humain et deuxièmement, je dirais que je ne suis pas faite pas cela. Je suis celle qui fait des reconnaissances. Je guette et les autres agissent. J’ai toujours été ainsi dans ma vie d’humaine et cela va continuer encore.

Je pris une petite pause pour me permettre de manger. La nourriture commençait à refroidir, mais je ne m’en plaignais pas, ce n’était pas la fin de monde et c’était tout aussi délicieux. Je finis mes dernières bouchés avant de mettre mes ustensiles dans l’assiette pour ensuite prendre un gorgé d’eau.

-Un énorme merci pour la nourriture. J’en avais besoin… finis-je en lui souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Jeu 28 Oct - 21:28

Spoiler:
 

-Ne vous en faites pas, Elizabeth. Je sais garder un secret. Et je crois qu’il est inutile de vous dire que le mien devrait être gardé aussi. Je ne veux pas être vue comme une bête de cirque.

Je souris chaleureusement à Kristina.

-Merci bien Kristina. C'est gentil de votre part vous savez. Oh ne vous inquiétez pas, je suis dans le même cas que vous, donc je comprends tout à fait votre position quelque peu délicate.
-Comment vous faites pour faire de la s’y bonne nourriture quand vous n’en manger pas vous-même?

Je me mis à rire.

-C'est une très bonne question à dire vrai. Tout d'abord, je pense que les bases de la cuisine ne s'oublient pas. Notamment chez elles femmes. Un peu comme le vélo en fait. Ensuite, ma fille est une hybride.

Au vu de son expression surprise, il me sembla qu'elle ne connaissait pas les hybrides.

-Vous n'avez jamais entendu parler de cette race ? Il s'agit en fait d'un être mi humain, mi vampire, qui nait après l'accouplement d'un vampire et d'une humaine. Leur croissance est bien plus rapide que celle d'un être humain normal et au bout d'un certain âge, ils arrêtent de vieillir. Ils peuvent donc se nourrir de sang ou de nourriture humaine. Et de temps en temps, je cuisine pour ma fille adoptive Jessica. Donc je renouvelle toujours un peu ma cuisine et je dois dire que même si je ne goutte pas mes plats, car je n'en ai pas la moindre envie
(dis-je avec un sourire en coin à l'intention de l'animorphe), mon ouïe très développée m'aide à remplacer le goût.
-Pour en revenir à ce que vous me disiez…, le plus simple est de vous l’expliquer ainsi. Je ne suis pas la « guerrière », celle qui chasse sans relâche le vampire ou lycan. Premièrement, la nuit notre vu est aussi lamentable que celle de l’humain et deuxièmement, je dirais que je ne suis pas faite pas cela. Je suis celle qui fait des reconnaissances. Je guette et les autres agissent. J’ai toujours été ainsi dans ma vie d’humaine et cela va continuer encore.


Je souris de plus belle en regardant Kristina droit dans les yeux.

-Vous savez, j'ai l'impression de ma retrouver en vous. Mise à part quelques détails qui différent par rapport à notre race, nous avons de nombreux points en communs, notamment dans le caractère.
-Un énorme merci pour la nourriture. J’en avais besoin…
-C'est tout à fait normal voyons. Vous n'avez pas à me remercier.

Je m'approchais d'elle pour lui prendre l'assiette vide et les couverts que je mis au lave-vaisselle. Oui, vous avez tout à fait compris. Un lave-vaisselle. Ironique n'est-ce pas pour une famille de vampire qui ne mange jamais. Mais bon Peter avait la ferme intention de paraître le plus humain possible et cela dans les moindres détails.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   Mer 3 Nov - 16:27

J’étais intriguée pour la nouvelle race que je venais de découvrir avec Elizabeth. J’étais curieuse. Je ne savais pas que cela pouvait exister. Elle venait de m’en apprendre une. Au moins, je savais que Jessica serait bien encadré avec sa mère adoptive. Les humains seraient à l’abri de cette nouvelle race. J’avais au moins ça de certains. Je regardais l’heure. Il était presque une heure du matin. J’étais fatiguée certes, mais je ne voulais pas abuser de l’hospitalité d’Elizabeth. Je commençais à bâiller et mon plan d’évasion avait échoué. Elle me fit signe de la suivre et m’emmena dans une autre pièce où il y avait un lit, c’était le même lit où je m’étais réveillée. Avant de fermé les paupières, je lui demandais me réveiller avant le lever du soleil, vers 5 h.

Je ne dormis pas longtemps, mais juste assez pour reprendre un peu de force. Elle ne semblait pas dans la maison lorsque je me réveillais de moi-même. Je sortis de la maison. Le soleil était presque là et je pus voir où je pouvais aller. Je sortis à l’extérieur. Dévêtit les habits qu’Elizabeth m’avait prêtés et les pliais et les mis sur une branche d’un sapin. Je me concentrais et tranquillement mes bras s’étiraient et mes bouts de doigts devenaient des plumes, ma bouche s’étira pour former un bec jaune, mais jambes rapetissèrent et s’accroupit. J’émis un hurlement de bonheur d’être dans cette forme qui me faisait que tu bien. Je constatais que ma cuisse était complètement guérie. Je fis donc Elizabeth sortir de la maison et être devant moi… elle respectait une distance. Je la regardais d’un œil. Ses yeux, je pouvais les lire, curiosité et méfiance, mais son sourire la trahissait. J’émis des petits cris sympathiques. J’ouvris mes ailes et lui fit la révérence avant de me retourner et de m’envoler vers la montagne en quête de mon sac de linge qui était rester sur mon lieu d’accident, ensuite, je rentrerais à la maison pour me reposer sur une autre journée de congé que j’avais en me rappelant… la merveilleuse et curieuse rencontre que je venais de faire… J’étais devenue amie avec un vampire… quelle soirée!

Post terminée !
Merci Elizabeth !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« Les apparences . . . »

MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvelle rencontre entre animorphe et vampire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fanfiction Vampire Knight & Black Butler
» Fiction , qui na rien a avoir avec Vampire Knight.
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Across™ - RPG :: All good things come to an end... :: Corbeille :: Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit
Forum Gratuit