AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Lun 13 Sep - 12:01

"Wouf !"

Mael se tourna vers le tas de poils légèrement puant qui le suivait et se dit une nouvelle fois combien c'était une très mauvaise idée.

_ Ecoute moi bien chose, lança-t-il à voix basse à l'animal. Je veux bien t'accueillir chez moi et je pense que les autres devraient l'accepter aussi, mais avant il va falloir que tu passes par l'étape du triple bain.

"Wouf !"

Lançant un regard en arrière par crainte qu'on les surprenne, Mael se baissa pour se mettre à hauteur de l'animal et lui parla comme s'il s'adressait à une personne et comme si la conversation qu'il menait était parfaitement normale.

_ Oui, je comprends, le bain c'est pas forcément cool, mais c'est absolument nécessaire. Tu sais, nous ne sommes pas vraiment comme les autres, et une de nos étrangetés c'est qu'on a un très bon flair, comme toi en somme. Hors, excuses-moi de te dire aussi franchement, mais tu pues mon pote ! Je suis certain que même toi tu le sens !

L'animal, qui s'était assis pour écouter, poussa un profond soupir.

_ Je vois que nous sommes d'accord. D'autant plus que si Eli remarque tes puces, nous sommes morts tous les deux. Alors maintenant, on entre discrètement, on monte prendre un bon bain, et ensuite on songe à comment nous allons te présenter, ok chose ?

"Wouf wouf !"

_ Allez, tope-là mon pote !

Mael tendit la main et le chien y posa docilement sa patte. C'était à n'y rien comprendre mais le vampire avait littéralement craqué pour cet animal errant, puant, maigrichon, mais avec de grands yeux sincères. Cela avait été réciproque puisque l'animal l'avait docilement suivi, était monté dans sa voiture, et l'écoutait attentivement à présent.
Le vampire se demanda presque pourquoi il n'avait pas songé plus tôt à prendre un animal ? Certainement parce qu'il n'en avait jamais eu jusqu'à présent. Quand il avait eut l'idée d'adopter un chien, il avait aussitôt opté pour un animal de race. Après tout, il lui semblait que la classe était importante et comme l'argent ne posait aucun problème. Il avait d'abord choisi un husky, avant de remarquer les dalmatiens. Mais ces derniers étant particulièrement fragiles, il s'était rétracté pour un Terre-Neuve, avant de se souvenir qu'Eli le massacrerait probablement. En dernier lieu, il songeait à un Akita, parce que l'idée d'avoir un samouraï à la maison l'amusait plus que tout.
C'était sans compter sur "chose" et leur étrange rencontre.

_ Bon c'est parti, mais pas un bruit, ok ?

Mael posait la main sur la poignée de porte lorsque...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Lun 13 Sep - 22:09

Spoiler:
 

Mon retour entre la tour de guet et le troisième arrondissement avait été des plus banal. Aucune âme qui vive sur la route, aussi bien humaine que animal. Mon esprit et mes yeux n'avaient jamais été autant éloignés de la circulation routière que ce soir-là. De toute évidence, le trafic était nul et je connaissais la route sur le bout des doigts. J'eus donc tout à loisir d'occuper mon cerveau à tout autre chose. Durant les quelques minutes que me prit le retour, je repensais à ma conversation avec Mael. Certes, j'étais venue de mon plein gré pour voir ce qui n'allait pas. L'habitude ne m'avait pas trahi, lorsque mon fils adoptif m'annonça qu'il avait un problème de cœur, pour ne pas changer. Étant une femme et qui plus est une mère dans l'âme, j'avais désiré remonter le moral de ce grand gaillard. Là n'était pas le rôle d'une matriarche de famille ? Ne pouvant avoir d'enfant, j'excellais tout de même dans ce domaine, au point quelquefois de rendre Mael mal à l'aise. Il est vrai qu'il n'aimait guère parler de cela avec moi. Quel «adolescent» (oui à prendre avec des guillemets lorsque l'on connaissait le réel âge du vampire) n'était pas gêné face à sa mère aussi bien biologique qu'adoptive, lorsqu'il devait lui parler de ses histoires de cœur ? Et de toute évidence, ce n'était pas Mael qui échappait à la règle, d'où son revirement brutal de conversation. Cas des plus familier chez lui, cela ne me surprit guère. Ce qui me désarçonna cependant, fut le nouveau sujet de discussion qu'il choisit de démarrer. Les chiens. Et plus précisément, l'adoption d'un chien à la maison. Mon visage se transforma en grimace à la pensée de cette conversation datant de quelques minutes. Non que je n'aime pas les animaux et plus exactement les canidés, mais il fallait avouer que cette race était réputée pour ne pas être véritablement propre et il était hors de question que mon domicile soit sale. Qui plus est, ma famille avait une drôle de relation avec les animaux si vous voyez ce que je veux dire. Bref, j'en avais averti Mael, ce qu'il n'avait guère apprécié à dire vrai. Je peux tout à fait le comprendre, mais j'avais toujours préféré dire les choses comme elles étaient. Je n'avais jamais été réputée pour avoir ma langue dans ma poche. J'avais toujours étais franche, en faisant cependant, bien attention aux différents mots que j'employais. Il faut être franc, mais pas la peine de créer une émeute tout de même. Je n'aimais guère les disputes alors bon. Et puis une mère qui ne met pas certaines limites, c'est la dépravation assurée. J'allais peut-être un peu loin dans mes pensées, mais qu'importe. Je me devais de me faire respecter. Mael vivait son mon toit et devait se plier à mes règles. Il fera comme bon lui chante le jour où il aura son propre foyer. On verra s'il fait tout aussi bien que moi.

Poussant un soupir mêlé d'impatience et d'amusement, je me mis à chanter. Ma voix emplit soudain tout l'habitacle de la voiture. Avec moi, pas besoin d'auto-radio. Pour quoi faire ? Entendre des voix féminines et masculines retouchées par ordinateur ? Pfff pathétique. C'était là une chose qui m'énervait dans l'art musical de ce nouveau siècle. Il n'y avait plus de place pour l'authenticité. Je pouvais être fière d'avoir fait partie des voix les plus belles de toute l'Angleterre et des États-Unis tout de même. Les chevilles ? Elles vont très bien.
Je me mis à sourire et accélérais vivement l'allure, bien trop pressée de retrouver mon époux qui devait m'attendre sagement à son bureau.

J'arrivais chez moi bien trois minutes plus tard. Ce qui aurait prit pour un être humain lambda certainement dix minutes. Comme deviné, je sentis l'odeur de mon époux provenant de l'étage. Je ne sentis pas celle de ma fille. Certainement restée chez son amie ce soir-là. Deux secondes plus tard, je me trouvais dans les bras de Peter, l'embrassant amoureusement, mes mains se baladant dans le blond de ses cheveux, mes yeux perdu dans le bleu de son regard tendre.
-Où est Mael ma chérie ?
-Resté seul un petit moment à la tour de guet. Il préférait. Je l'ai laissé faire. Tu sais comment il est n'est-ce pas.
-Oui, tout autant que toi.
J'approchais mes lèvres à quelques centimètres de l'oreille droite de mon époux et lui murmurais un «je t'aime» des plus tendre. Malgré que mon don ne soit d'aucun effet sur les vampires, j'aimais à parler de cette façon à mon mari. J'avais quelquefois la sensation que cela lui procurait malgré tout un certain envoutement. Chose peut-être tout à fait normal lorsque l'on y réfléchissait bien. Entre homme et femme, époux et épouse...

En tous les cas, j'étais assise sur ses genoux, lui me tenant fermement dans ses bras.
-Que dirais-tu de chasser avec moi maintenant ?
Je souris de joie.
-Oh oui avec plaisir.
Nous nous levâmes et changions de vêtements pour des tenues plus «décontractées». Main dans la main, nous descendions à allure lente pour des vampires, les escaliers.
-Alors votre discussion s'est bien passée ? C'est bien une histoire de cœur encore ?
Un sourire en coin apparut sur mon visage.
-Hé oui, en plein dans le mille. Mais comme tu dois l'avoir deviné, la discussion a vite prit fin car il était mal à l'aise. Il m'a dit...
Nous étions maintenant face à la porte d'entrée.
-... Qu'il voulait adopter...
Peter était sur le point de poser sa main sur la poignée de la porte, lorsque cette dernière s'ouvrit sur un Mael accompagné d'un... Animal empestant le chien mouillé.
-... Un chien...
Mon visage n'exprimait que surprise et incompréhension.
-Mael ? Mais... C'est ça ton chien de race ?
Le chien qui était dressé sur ses quatre pattes, me regarda et aboya. Il se mit à me tourner autour.
-Qu'est-ce qu'il me veut ?
-Je crois qu'il aime ta voix chérie.
-Oh non hein. J'en ai déjà assez avec les êtres humains. Ne me dites pas que cela a le même effet sur les chiens.
Le chien se mit sur ses pattes de derrière et posa celles de devant sur mes habits. Je ne pu empêcher un cri de sortir de ma bouche et je regardais froidement le chien.
-Tu sais combien ça a coûté ça ?
Il se mit à me lécher la manche et je me mis à grogner. Le chien recula et s'assit derrière Mael, terrifié.
Mon attention se porta sur mon fils, quelque peu gênée.
-Désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Mar 14 Sep - 12:56

Spoiler:
 

Une catastrophe. Difficile de qualifier autrement ce qui venait de se produire. Mael n'avait rien vu venir. Il s'était tranquillement tenu dans l'entrée, s'était apprêté à ouvrir la porte, se glisser dans sa salle de bains, laver son chien et préparer son alibi.
Au lieu de cela, la porte avait bougée toute seule (enfin pas toute seule en fait, Peter l'avait ouverte mais cela le vampire ne l'avait pas immédiatement saisi), "chose" était entré, il avait naturellement été séduit par Eli et avait malencontreusement massacré sa tenue. Le tout en moins d'une minute.

*Pour une entrée, c'est une entrée ! Bravo chose, je vois que tu tiens à être adopté !*

Mais tout bascula. Mael aurait pu le voir venir, mais il était un petit trop surpris pour réfléchir. Peter l'avait fixé, un air mi amusé mi... Interdit. Il aurait dû pourtant savoir que Mael était absolument imprévisible, ce qui n'est pas forcément un mal, mais qui peut n'être pas qu'un bien.
Toujours est-il qu'Eli n'apprécia pas franchement le nouvel ami de son fils...

-Qu'est-ce qu'il me veut ?

-Je crois qu'il aime ta voix chérie.

-Oh non hein. J'en ai déjà assez avec les êtres humains. Ne me dites pas que cela a le même effet sur les chiens.

Mael tenta un petit sourire contrit et avenant, incapable pour le moment de parler, tant la situation avait échappé à son contrôle. Puis tout s'enchaîna.

-Tu sais combien ça a coûté ça ?

Eli fit ce qu'il n'aurait jamais cru qu'elle ferait : elle grogna. Elle menaça ouvertement un pauvre animal sans défense qui n'avait fait que lui témoigner un peu d'affection. Le visage de Mael se ferma totalement tandis que l'animal venait se réfugier derrière lui. Le vampire tendit le bras inconsciemment en une attitude protectrice tandis qu'Eli réalisait ce qu'elle avait fait.

-Désolée.

Mael se redressa, saisit le chien par le cou, et fit mine de monter à l'étage, vraiment froissé. En fait, il était tellement en colère qu'il ne préféra même pas répondre.
L'animal, apeuré, refusait néanmoins de bouger, et Mael se pencha pour le caresser un peu.

_ Calmes-toi vieux frère, je ne la laisserais pas te faire de mal.

C'était pousser le bouchon un peu loin comme ne manquerait certainement pas de le lui reprocher Peter, mais peu importait. Blessé, Mael était également déçu.

_ On peut monter ou tu vas encore monter les crocs ? Tout ça pour des vêtements... Le pire c'est que vous sortiez chasser, ce truc aurait été sali de toute façon.

La fureur perçait dans sa voix et le vampire avait les mains qui tremblaient légèrement.

_ Je nettoierais la maison, et si tu refuses qu'il reste ici eh bien je chercherais un autre endroit, peu m'importe !

Mael et le dramatique, une longue histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Sam 18 Sep - 21:04

Pour une surprise, c'était une surprise. Cela faisait peut-être une vingtaine de minutes que j'avais quitté mon fils adoptif après notre conversation concernant de multiples sujets dont l'amour et l'adoption des chiens et voilà pas que je l'avais en face de moi, un chien errant à ses côtés. Pour sûr, il l'avait certainement croisé sur le chemin du retour. Il n'était pas rare de voir des animaux abandonnés près de la forêt, le soir à une heure si tardive.

Je devais avouer que mon comportement avait était quelque peu impulsif et agressif envers un être qui ne m'avait seulement gratifié que son amour dira-t-on. Qui plus est, mon emportement n'était du qu'à de pauvres vêtements. Le problème avec moi, c'était que le shopping, c'était devenue toute ma vie. Depuis ma plus jeune enfance ou du moins le plus loin dont je m'en rappelle, mes parents m'avaient toujours offerts de magnifiques robes et lorsque j'étais devenue une chanteuse et qui plus est, à l'opéra et que la gloire était au rendez-vous, les belles tenues, qui étaient également les plus chères, devaient être vues sur moi. Donc j'avais pris vite goût à cela, chose qui resta à jamais gravé en moi. Surtout que maintenant, le salaire de mon époux me permettait amplement de m'offrir les plus grandes marques du stylisme.

Pour ce qui était de ma voix, pour tout dire, cela ne me dérangeait pas que ce chien en soit tombé «amoureux», mais en fait c'était un don tout de même lourd à porter. Voilà pourquoi cela m'embêtait quelque peu. Je n'appréciais pas réellement d'être toujours regardée avec émerveillement, lorsque je discutais avec un être humain. Alors si maintenant les chiens s'y mettaient.

Lorsque j'aperçus le chien s'éloigner de moi et retourner derrière son nouveau maître, mes yeux ne purent échapper au regard de Mael. Je vis que ce dernier était loin d'être fière de moi et je le comprenais parfaitement. Je venais de grogner, chose que je ne faisais que très rarement, lorsqu'il fallait que je me défende ou que j'étais réellement énervée, pour une affaire qui en valait la peine. Là, c'était tout le contraire. J'avais bêtement montré les crocs à un pauvre animal sans défense qui n'avait témoigné aucun signe d'agressivité, bien au contraire. C'est pour cette raison que je repris rapidement mes esprits et m'excusait auprès du vampire.

-Mael je... Je ne voulais pas me comporter de cette manière, tu le sais parfaitement je...

-Calmes-toi vieux frère, je ne la laisserais pas te faire de mal.
Les paroles de mon fils me brisèrent le cœur. Je conçois tout à fait qu'il avait purement raison et que mon comportement avait été celui d'un monstre inhumain. Toutefois, le « je ne la laisserais pas te faire de mal», me fit souffrir. Je respirais un grand coup et baissais mes yeux, n'osant plus regarder Mael et son chien.

-On peut monter ou tu vas encore montrer les crocs ?
J'allais justement répliquer, mais le jeune homme ne m'en laissa pas le temps.
-Tout ça pour des vêtements... Le pire c'est que vous sortiez chasser, ce truc aurait été sali de toute façon. Me dit-il, le son de sa voix remplir de fureur.
-Je sais je...
-Je nettoierais la maison, et si tu refuses qu'il reste ici eh bien je chercherais un autre endroit, peu m'importe !
J'avais l'impression que les rôles s'étaient inversés. Mael avait celui de la mère et moi celui de la petite fille qui se faisait redresser les côtes en long.
Je n'osais même plus regarder Peter, de peur de voir de la déception sur son visage. Il du certainement ressentir mes peurs, car je sentis sa main se poser délicatement sur le haut de mon dos. Cependant, je ne le regardais toujours pas.
-Mael je...
Malheureusement, il ne me laissa pas le temps de m'expliquer et surtout de m'excuser platement, car il était déjà rentré dans la maison avec le chien à ses côtés pour le nettoyer.
La tristesse se lisait sur mes traits et même le baiser que venait de me faire mon époux ne m'aida pas à aller mieux.

-Tu veux tout de même aller chasser Elizabeth ?
Je soupirais.
-Oui il vaut mieux que j'y aille tout de même. On ne sait jamais. Mon comportement a été des plus étranges, je ne me reconnais pas là.

Nous nous enfonçâmes ensemble dans le cœur de la forêt et la chasse put commencer. Cependant, le cœur n'y était pas. Je me nourrissais juste par besoin et non par plaisir dira-t-on, ce qui se fit également ressentir chez mon mari. Nous étions de retour chez nous deux heures plus tard. Peter était resté dehors pour me laisser seule avec Mael qui était apparemment dans sa chambre avec le chien, vu les odeurs que je sentais. Toutefois, le chien n'avait plus la même fragrance et il sentait bon. Je montais délicatement à l'étage et frappa à la porte de mon fils, espérant grandement qu'il accepte d'écouter mes excuses les plus sincères.

-Mael ? Puis-je rentrer ? Demandais-je fébrilement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Sam 25 Sep - 13:32

La terreur.
S'il était une chose que Mael avait en horreur c'était voir une créature dans un tel état. Le pauvre chien avait littéralement la queue entre les jambes et il n'avait pas fière allure. Il geignait, collé aux jambes du vampire, et cherchait visiblement un endroit où se terrer. Il avait néanmoins trop peur pour bouger.

_ Du calme vieux frère, murmura Mael en prenant soin de nuancer sa voix. Elle s'est laissée surprendre et moi je ne l'aurais pas laissé te faire du mal. Allez, ressaisis-toi chose.

Le vampire passa dix bonnes minutes à caresser l'animal ainsi qu'à lui parler à voix basse. Au terme de ce délai, il décida de reprendre les choses en main, et de se changer les idéer.

_ Bon mon coco, on va prendre un bain, enfin surtout toi.

Mael se leva et passa dans la salle de bains, aussitôt suivi par son nouvel animal de compagnie. La baignoire était insérée dans le sol, on y accèdait par quelques marches. En fait, il s'agissait d'un véritable ensemble SPA, avec un hammam inséré dans une douche adjacente.
Non pas que Mael fut véritablement coquet, puisque cette salle d'eau était la sienne, mais il aimait à se prélasser dans de l'eau bien chaude. Le hammam... En fait, cela avait été pour une expérience à l'origine, mais les vampires ne transpirent pas. Finalement, il avait garder cet élément parce qu'il aimait la chaleur.

_ Allez vieux frère, descend là dedans.

L'animal resta fermement assis là où il était.

_ Je te jure que ce n'est pas dangereux. Chose..., insista Mael d'un ton suffisamment persuasif pour que l'animal cède. Ok, dis moi si la température te convient...

Mael mit l'eau en marche, au plus grand désespoir du chien qui tenta vainement de soritr, mais le vampire lui bloquait la voie. S'en suivi une longue séance d'éclaboussures, de lutte amicale, puis une franche partie de rire. "Chose" finit par s'accoutumer à l'eau et sembla apprécier sa propreté nouvelle. A l'inverse, Mael fut presqu'immédiatement saisi par l'odeur nauséanbonde qu'ont les chiens lorsqu'ils sont mouillés.

*Heureusement qu'il a les poils courts !*

Ils en étaient arrivés à l'étape du séchage commun lorsqu'une voix vint briser ce moment touchant de complicité vampiro-canine.

-Mael ? Puis-je rentrer ?

Le vampire sursauta et "chose" se fourra immédiatement derrière lui, à couvert. Mael se releva lentement avant de faire face à Eli. Il s'était calmé depuis le temps, mais il n'en restait pas pour autant froissé par l'incident intervenu plus tôt.

_ Va-y, lança-t-il tout aussi doucement. Mais n'approche pas trop, il n'est pas rassuré.

La pièce ressemblait à un caphanaüm et jamais la maison n'avait connu un tel état depuis qu'ils y habitaient. Craignant sans doute une remarque, le vampire prit soin de préciser.

_ Ne t'inquiète pas du désordre, je nettoyerais tout ça dès que "chose" sera sec. Disons que les choses ont... Un peu dérapées.

Il haussa les épaules, prudent mais nettement moins hostile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Mar 5 Oct - 21:12

Quelques secondes plus tard, Mael se tenait face à moi, droit comme la justice. La colère ne se lisait pas sur son visage, mais je me doutais que ce dernier m'en voulait encore.

-Vas-y. Mais n'approche pas trop, il n'est pas rassuré. Me dit-il doucement.

Je fis ce que mon fils adoptif me conseilla. Je restais à bonne distance du chien, pour lui montrer que je ne lui voulais aucun mal. Nul signe d'agressivité sur mon visage, bien au contraire. Mes yeux scrutèrent le moindre recoin de la pièce. Un inconnu qui rentrait pour la première fois dans la maison aurai prit cet endroit pour le cagibi plutôt que pour une salle de bains. Et encore ! Un cagibi devait être mieux rangé. Cependant, je ne voulais faire aucun reproche. Ce n'était pas le moment. Si je voulais me faire pardonner, rien ne servait d'en remettre une couche bien épaisse.

-Ne t'inquiète pas du désordre, je nettoierais tout ça dès que "chose" sera sec. Disons que les choses ont... Un peu déparé.

Le vampire haussa les épaules et je prenais la parole.

-Oh ne t'en fais pas pour ça. Ce n'est pas le plus important. Mael je... Je voulais m'excuser pour tout à l'heure. Je ne sais pas réellement quelle mouche m'a piqué. Tu sais que j'ai tendance, voire trop, à être portée sur la mode, les vêtements de valeur et j'avoue que de voir ce chien sale, poser ses pattes sur moi, ma mise hors de moi. Mais loin de moi l'idée de lui en vouloir. J'ai réfléchi et je conçois tout à fait que mon comportement a été ridicule. Alors je tenais à m'excuser auprès de toi et de ton chien. Surtout que je t'ai dis tout à l'heure que j'acceptais de voir un chien à la maison. Tant que tu en prend l'entière responsabilité, cela me va amplement. J'apprendrais à vivre avec lui. Ne t'en fais pas. Je sais éperdument que ce n'est que du tissu, que je peux le remplacer et que nous sommes loin d'être à la rue. Mais j'étais tellement surprise de te voir arriver si vite avec un chien. Qui plus est, tu m'as certifié vouloir un chien de race. Alors je n'ai pas tout compris et j'étais un peu perdue à vrai dire.

Tout en parlant, je m'étais légèrement approchée. Tout doucement, pour que le chien se fasse à moi. Je me mis à le regarder dans les yeux et lui sourit. Je devais avouer qu'une telle situation était quelque peu comique, voire étrange. Mais bon. Que ne ferais-je pas pour Mael ?
Me rappelant que ma voix avait l'air d'avoir un effet sur le chien, je me permis d'utiliser mon don sur ce dernier.

-Et toi ? Acceptes-tu mes excuses ? Je sais parfaitement que je n'ai pas été très correcte avec toi et j'aimerai me racheter.

Quelle histoire tout de même. S'excuser auprès d'un chien. J'approchais délicatement ma main vers lui. Je désirais qu'il sente mon odeur et qu'il s'y habitue.

-J'espère que notre odeur ne t'incommode pas. On ne sent pas comme les êtres humains n'est-ce pas ?

«Chose» s'approcha peureusement et renifla ma main. Voyant que je ne faisais rien, il se rapprocha un peu plus et dans son élan, de l'eau gicla sur mes vêtements. Je sentis les regards inquiets d'un vampire et d'un chien en proie à la panique totale. Néanmoins, je n'en fis rien, continuant toujours de sourire.

-Le chien n'est-il pas le meilleur ami de l'Homme ? Bon je n'en suis pas un, mais ça, il ne faut pas le dire.

Ma main se posa sur la tête du canidé pour le caresser. Ce dernier aboya et me lécha le poignet.

-Alors tu n'as toujours pas de nom ? Est-ce raisonnable ?

Je fis les gros yeux à Mael en rigolant et lui demandais.

-Alors ? Des idées ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Mer 6 Oct - 16:23

Eli s'excusa. C'était la chose la plus logique à faire, mais elle le fit avec une telle sincérité que le vampire n'eut pas le coeur à lui en vouloir plus avant. Ce devait être en partie grâce à son don, mais à chaque fois qu'elle lui demandait quelque chose, il peinait à le lui refuser. Ca avait toujours été ainsi, depuis qu'il était arrivé.
Dans les premiers temps, il s'était senti tellement redevable qu'il aurait tout fait pour elle, ou pour Peter. Il n'était pas tant redevable de lui avoir sauvé sauvé que d'avoir secouru sa famille dans la misère. Il leur avait également été gré de leur charité, leur patience, et de leur amour, qu'il avait mis longtemps à accepter. Ou plutôt le temps qu'il avait mis à accepter qu'il le méritait.
Le temps n'avait rien changé, il ne résistait jamais à Eli. Parfois, il se demandait si c'était en partie pour cela que Peter était tombé amoureux d'elle, mais cela ne le regardait pas après tout. En tous les cas, la voix d'Eli apaisa la situation, autant que sa rancoeur, dont il oublia presque comment et pourquoi elle lui était venue.


-Oh ne t'en fais pas pour ça. Ce n'est pas le plus important. Mael je... Je voulais m'excuser pour tout à l'heure. Je ne sais pas réellement quelle mouche m'a piqué. Tu sais que j'ai tendance, voire trop, à être portée sur la mode, les vêtements de valeur et j'avoue que de voir ce chien sale, poser ses pattes sur moi, ma mise hors de moi. Mais loin de moi l'idée de lui en vouloir. J'ai réfléchi et je conçois tout à fait que mon comportement a été ridicule. Alors je tenais à m'excuser auprès de toi et de ton chien. Surtout que je t'ai dis tout à l'heure que j'acceptais de voir un chien à la maison. Tant que tu en prend l'entière responsabilité, cela me va amplement. J'apprendrais à vivre avec lui. Ne t'en fais pas. Je sais éperdument que ce n'est que du tissu, que je peux le remplacer et que nous sommes loin d'être à la rue. Mais j'étais tellement surprise de te voir arriver si vite avec un chien. Qui plus est, tu m'as certifié vouloir un chien de race. Alors je n'ai pas tout compris et j'étais un peu perdue à vrai dire.

Mael sourit et caressa "chose" qui demeurait tendu.

_ A dire vrai je ne saurais pas t'expliquer moi-même. Je l'ai croisé en repartant et... Je n'ai pas eut le coeur à l'abandonné dans les rues, comme ça, tout seul. Tant pis si c'est un brave bâtard, je n'ai pas de sang noble moi non plus après tout !

"Chose" fixa son sauveur comme s'il comprenait tout ce qui se disait. Le fait que Mael venait de se comparer à un chien ne lui effleura pas l'esprit une seule seconde.

_ Et puis, je suis sûr que lorsqu'il puera moins tu comprendras. Il est adorable.

Ah Mael et sa logique ! Allez le comprendre... Eli s'adressa directement à l'animal. Pour bien des gens, cela aurait semblé le summum de l'idiotie, mais lorsqu'on considère que les animaux sont doués de sentiments, d'âmes en quelque sorte, il est logique de leur parler. D'autant plus que, contrairement à ce que certains pensent, ils comprennent bien des choses.

*Un peu comme les bébés en somme !*

-Et toi ? Acceptes-tu mes excuses ? Je sais parfaitement que je n'ai pas été très correcte avec toi et j'aimerai me racheter. J'espère que notre odeur ne t'incommode pas. On ne sent pas comme les êtres humains n'est-ce pas ?

Mael sourit, fier de ce chien qui n'était "le sien" que depuis quelques heures, et il lança fièrement.

_ Il est très intelligent. Il a tout de suite compris que je n'étais pas humain, mais il n'a pas eut peur un seul instant. Je crois que quelque part il sait que nous ne sommes pas malfaisants.

Le vampire avait un air un peu trop fier pour l'occasion. Pardonnez la métaphore, mais on aurait presque cru un jeune père parlant de son nouveau-né, lui attribuant des capacités exagérées ou fictives. Mael continua de caresser l'animal qui semblait se réconcilier à Eli.

-Le chien n'est-il pas le meilleur ami de l'Homme ? Bon je n'en suis pas un, mais ça, il ne faut pas le dire.

_ Tu vaux milles fois mieux que la plupart des hommes Eli, lança Mael en bon fils aimant.

Puis la discution vrilla sur un tout autre problème auquen il faudrait bientôt s'atteler.

-Alors tu n'as toujours pas de nom ? Est-ce raisonnable ?

Mael soupira, en se disant qu'elle avait parfaitement raison.

-Alors ? Des idées ?

Le vampire s'assit plus confortablement, laissant l'animal, désormais rassuré, proche d'Eli.

_ J'y ais pensé pendant que je lui donnais un bain à dire vrai. Mais j'ai vraiment du mal à me dire que je vais décider pour lui. Si j'opte pour quelque chose qui ne lui plaît pas...

Le visage du vampire s'illumina d'un sourire alors qu'une vérité transcendentale s'imposait à lui.

_ Mais tu me le feras savoir si ça ne te va pas, hein chose ?

Le chien aboya aussitôt.

_ Alors, alors... J'avais pensé à des trucs marrants, du style... Bubulle. Oui, j'imagine assez Bubulle le chien !

L'animal gémit en baissant la tête. S'il avait soupiré, le tableau aurait été complet.

_ Bon ok, moi aussi j'aurais l'air idiot si je l'appelais Bubulle. Alors... Je refuse un nom trop conventionnel du style Rex. De toute façon, ça ne serait pas crédible, il n'a pas l'air vraiment féroce. J'avais pensé à Pustule, mais je crois qu'il le prendrait mal.

Le chien lui répondit par le dédain le plus profond.

_ Ou sinon un prénom, du style... Gontrand. Ou non ! Georges ! Georges le chien... Ah non ça c'est dans une pub, et c'est un Yéti. Hum... Procédons autrement. C'est un bâtard, il est brun, et il a l'air plus idiot que méchant...

L'animal grogna sans réellement se montrer menaçant.

_ Ne te vexe pas, chose ! Sinon je reviens à Bubulle !

Mael sourit de toute ses dents avant de regarder à nouveau Eli.
Toute tension était à présent évaporée, c'était souvent ainsi avec Mael, un peu comme les enfants, son esprit sautait d'une chose à l'autre.

_ Tu n'aurais pas quelques idées toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Mar 12 Oct - 16:35

-Tu vaux milles fois mieux que la plupart des hommes Eli.

Je regardais tendrement mon fils adoptif. Cette remarque m'avait énormément fait plaisir. En cet instant précis, il n'aurait pu me faire plus plaisir. Je lui souris chaleureusement.

-Merci beaucoup Mael. Tu sais parfaitement bien à quel point cela me touche ce que tu viens de me dire.

Je vis le vampire s'assoir confortablement tout en réfléchissant à un nom de chien.

-Alors, alors... J'avais pensé à des trucs marrants, du style... Bubulle. Oui, j'imagine assez Bubulle le chien !

Je haussais les sourcils de surprise. Non pas que ce nom ne me plaise pas, mais n'était-ce pas un peu exagéré pour un chien ? Qui plus est, je voyais mal mon fils appeler le chien par ce prénom, dans une rue pleine de passants.

-En es-tu sûr ?

Ce ne fut pas Mael qui me donna la réponse, mais le chien, qui gémit en baissant la tête.

-Bon ok, moi aussi j'aurais l'air idiot si je l'appelais Bubulle. Alors... Je refuse un nom trop conventionnel du style Rex. De toute façon, ça ne serait pas crédible, il n'a pas l'air vraiment féroce. J'avais pensé à Pustule, mais je crois qu'il le prendrait mal.
-Je pense que pustule est du même gabarit que Bubulle. Et puis on ne pas dire franchement que c'est un joli nom à porter. Même pour un chien.
-Ou sinon un prénom, du style... Gontrand. Ou non ! Georges ! Georges le chien... Ah non ça c'est dans une pub, et c'est un Yéti.

Je regardais le jeune vampire avec de grands yeux. Je ne savais pas qu'il pouvait avoir de drôles d'idées. Certes, Mael était assez comique dans son genre lorsqu'il le voulait. Mais là, il avait l'air parfaitement sérieux et nul trace d'humour se profilait sur son visage.

-Tu n'aurais pas quelques idées toi ?

C'était peut-être son chien, mais j'étais bien soulagée qu'il se tourne vers moi pour me demander conseils.

-Pongo ? Bon ce n'est pas un dalmatien, mais ce n'est pas grave. Demandais-je en haussant les épaules.

J'observais le chien et mon fils.

-Je ne sais pas. Prend un nom de chien qui se trouve dans un film ou un dessin animé. Cherche sur Internet...

L'odeur de mon époux se fit de plus en plus présente. Nous le vîmes arriver dans la salle de bain, un sourire dessiné sur ses lèvres fines.

-Alors j'entends que l'on cherche un nom ? Dit-il amusé.

Je souris amoureusement et me levais pour atterrir dans ses bras tendres. Il embrassa mes cheveux et me caressa le dos.

-Tu n'as pas une idée toi ?
-Oh non ma chérie. J'avoue être comme vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Ven 15 Oct - 7:56

-Pongo ? Bon ce n'est pas un dalmatien, mais ce n'est pas grave.

Mael ouvrit de grands yeux puis afficha un air dégoûté qui exprima son opinion avant qu'il ne la formule.

_ Pongo ? Pourquoi pas pédale tant qu'on y est ! Non, Eli, je t'ai dit un nom que je puisse prononcer en public ! Si je l'appelle Pongo, on croira que c'est ma petite soeur de trois ans qui a choisi ce nom !

Réalisant ce qu'il disait, il ajouta.

_ Sans vouloir t'offenser bien-sur...

Ah Mael, le tact, la diplomatie...

-Je ne sais pas. Prend un nom de chien qui se trouve dans un film ou un dessin animé. Cherche sur Internet...

Internet... Mael n'aimait pas ce mot, quoi qu'il utilise la réalité (virtuelle) se dissimulant derrière très régulièrement. Vieu jeu probablement, le vampire n'appréciait pas qu'à l'heure actuelle des ordinateurs se substituent aux cerveaux. Lorsqu'on cherche quelque chose à présent, Internet réponds pour vous, mais alors qui de l'Homme ou de la machine dirige l'autre ?

*Ok, assez philosophé pour le moment...*

Peter, qui arriva, mit fin à sa réprimande mentale. Le patriarche s'inquiétait probablement de la réconcialiation entre sa femme et son fils, ce qui semblait logique quoi qu'un peu inutile. Mael s'emportait souvent, mais il réfléchissait toujours ensuite, et les choses s'arrangeaient d'elles-mêmes en général Bien que cette fois-ci, fait rare et exceptionnel, il n'ait pas été à l'origine de la dispute.

_ Alors j'entends que l'on cherche un nom ?

-Tu n'as pas une idée toi ?

-Oh non ma chérie. J'avoue être comme vous.

Mael, pendant ce temps, réfléchissait toujours, assis au milieu de l'eau sale et des poils en vrac. "Chose" qui était jusque là resté collé à Eli s'approcha prudemment de Peter qui resta totalement immobile le temps que l'animal ne s'habitue à lui. Une fois "chose" rassuré, le vampire ose une caresse tout aussi prudente, plus formelle que réelle. Mael réalisa que le chien mouillé est une odeur véritablement horrible, surtout lorsqu'on a un flair redoutable !

_ Hum... Non, on va lui donner un nom intelligent mais pas pédant. C'est un bâtard, mais il va porter un grand nom ! décréta Mael avec tout le sérieux du monde, un peu comme s'il pronoçait un discours au siège des Nations-Unies. Alors... Cicéron, ça ne va pas. Aristote, Socrate ou Platon c'est pas génial. De toute façon, on ne va pas prendre un philosophe, ils ne sont pas très utiles ces gens-là... Alors un auteur utile, un auteur utile...

D'un coup, la révélation s'imposa à lui ! Arborant un grand sourire, Mael se tourna vers ses interlocuteurs et annonça tout aussi fièrement.

_ Ovide ! Ovide est un auteur utile ! C'est avec son manuel de drague que j'ai appris les bases !

Ledit manuel était en fait Les Amours, livre écrit par Ovide pour en effet guider les amours des jeunes gens, bourré de conseils pratiques pour approcher ou séduire une femme. Quoi que totalement passé de mode à l'heure actuelle (essayez d'aller draguer pendant un combat de gladiateurs de nos jours...), il avait en effet été à la base de l'éducation amoureuse de Mael, une sorte de déclic qui lui avait donné envie de séduire et d'être séduit.
Satisfait, Mael guetta les réactions. "Chose" n'en avait eu aucune et semblait s'en remettre dubitativement aux deux autres vampires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Dim 17 Oct - 14:15

Spoiler:
 

-Pongo ? Pourquoi pas pédale tant qu'on y est ! Non, Eli, je t'ai dit un nom que je puisse prononcer en public ! Si je l'appelle Pongo, on croira que c'est ma petite sœur de trois ans qui a choisi ce nom !
-Ah oui parce que c'est vrai que Bubulle ou Georges c'est de suite mieux. Dis-je en souriant amusée. Je ne suis pas la seule à avoir de drôles d'idées hein !

Là était toute la contradiction de mon fils adoptif. Cela m'amusait terriblement et je n'en étais pas surprise, bien au contraire.

-Sans vouloir t'offenser bien-sur...
-Ne t'inquiètes pas. Le rassurais-je en souriant de plus belle. Je ne vais pas prendre la mouche pour si peu voyons. Je ne suis pas comme ça. Chacun ses goûts après tout non ? Il faut de tout pour faire un monde. Encore heureux. Sinon ce dernier serait bien ennuyeux.

Alors que Peter nous avait rejoint à l'étage et que je mettais immédiatement levée pour atterrir dans ses bras, le chien encore puant à cause de l'eau, se joignit à nous avec délicatesse pour sentir mon époux et s'habituer à lui. Mael pour sa part, était toujours assis et cherchait désespérément un grand nom d'après ses dires.

-Alors... Cicéron, ça ne va pas. Aristote, Socrate ou Platon c'est pas génial. De toute façon, on ne va pas prendre un philosophe, ils ne sont pas très utiles ces gens-là... Alors un auteur utile, un auteur utile...

A l'écoute des noms prononcés, mes yeux s'agrandissaient de plus en plus. Mon mari lui, affichait un large sourire amusé de part la situation. Sans prévenir guard, le jeune vampire se tourna vers nous avec un large sourire satisfait.

-Ovide ! Ovide est un auteur utile ! C'est avec son manuel de drague que j'ai appris les bases !
-Oh ! Le contraire m'aurait étonné. Voilà pas que nous allons avoir un chien qui va nous ramener des tas de petits avec ce nom. J'en suis certaine.

Peter eut un léger rire.

-Le nom en lui même est plaisant. Au moins il est original. Rare doivent être les canidés portant ce nom peu commun. Mais je sens qu'il va devenir un véritable spectacle ce chien. Au moins il ressemblera parfaitement à son maître.

Mon regard se porta sur le chien et je lui dis tout en souriant chaleureusement.

-Ovide ?

Le chien se mit à aboyer en me regardant et je me baissais pour le caresser. Certainement un peu trop vite à son goût, car il me regarda avec de grands yeux. Il ne devait s'attendre à pareille vitesse.

-Excuse-moi. J'espère ne pas t'avoir fait peur. Prononçais-je tout en le caressant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Lun 25 Oct - 12:28

Spoiler:
 

Mael était en pleine concentration. N'ayant jamais eut d'animaux, et encore moins d'enfants, il n'avait jamais eu à choisir un nom. Certes, il s'agissait dans le cas présent d'un chien, mais il prenait toute cette affaire avec un sérieux défiant toute concurrence. On aurait presque cru qu'il était roi de Grande Bretagne et qu'il allait planifier la troisième guerre mondiale.

-Oh ! Le contraire m'aurait étonné. Voilà pas que nous allons avoir un chien qui va nous ramener des tas de petits avec ce nom. J'en suis certaine.

Mael considéra "chose" sous un angle nouveau et se prit à rire avant de regarder Eli à nouveau, moqueur qu'il était.

_ Ce qui fera de moi un grand-père et de vous deux arrière-grand-mère et arrière-grand-père ! Ca vous tenterait les ancêtres ?

Là il s'attendait presque à une attaque d'Eli et il fit mine de se cacher avant de recevoir un quelconque coup. A la place, Eli répliqua avec un répondant qui lui était propre :

-Le nom en lui même est plaisant. Au moins il est original. Rare doivent être les canidés portant ce nom peu commun. Mais je sens qu'il va devenir un véritable spectacle ce chien. Au moins il ressemblera parfaitement à son maître.

Le vampire hésita sur la manière dont il devait prendre ladite remarque. Finalement, il conclut que c'était de bonne guerre et d'un bond rejoignit son chien qu'il grattifia de quelques tapes dont la force était savamment mesurée.

- Bien sûr qu'il sera comme son maître ! Nous nous sommes bien trouvés, n'est-ce pas vieux frère ? Nous serons comme les deux doigts de la main !

Tout le monde, Mael et "chose" y compris eut un temps doute. Deux doigts de la main ? Pourquoi pas après tout, ça existe !

_ Enfin bref, il fallait bien qu'il soit aussi cinglé que moi pour que ça colle, non ?

Le chien aboya pour acquiescer ou infirmer, à chacun de juger. Revenant au nom, la décision sembla se prendre d'elle-même.

-Ovide ? Excuse-moi. J'espère ne pas t'avoir fait peur.

Le vampire resta acroupi pensivement. Cette position aurait gêné plus d'un humain, mais la question ne se posait pas pour Mael. En fait, il continuait de prendre très au sérieux son rôle de maître.

_ Vous pensez que je devrais l'emmener chez le vétérinaire demain ? Il traînait dans les rues, si ça se trouve il a quelque maladie.

Un voile d'inquiétude passa dans le regard de Mael, qu'il posa sur Ovide.

_ Ou alors je devrais appeler en urgence dès ce soir ? Tu n'as pas l'air malade, mais ça ne se verrait pas forcément, je veux dire, il y a des maladies qui n'ont pas de symptômes et quand bien même il ne pourrait pas nous le dire !

Cette fois, Mael parlait à ses "parents". Il avait véritablement besoin de conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Mer 10 Nov - 22:37

Mon fils adoptif se mit à rire à ma remarque sur le nom choisit pour le chien errant. Il se retourna ensuite vers moi, avec un air moqueur que je ne comprenais pas réellement.

-Ce qui fera de moi un grand-père et de vous deux arrière-grand-mère et arrière-grand-père ! Ça vous tenterait les ancêtres ?

Dès la fin de sa tirade, je compris cet air moqueur qui nous était destiné à mon époux et à moi. Pour rire, je montrais les crocs à Mael, qui fit mine de se cacher avant de recevoir une quelconque attaque. Cependant je n'en fis rien, car je savais pertinemment que ce dernier plaisantait. Je n'allais tout de même pas l'attaquer pour cela. Surtout lorsque l'on savait qu'il n'avait pas forcement tort. Je commençais à avoir un bel âge. 110 ans, ce n'est pas rien. Et ne parlons pas de Peter. Je souris amusée tout en continuant de parler. Tout en m'écoutant, Mael alla rejoindre son nouveau chien pour lui donner quelques tapes amicales.

-Bien sûr qu'il sera comme son maître ! Nous nous sommes bien trouvés, n'est-ce pas vieux frère ? Nous serons comme les deux doigts de la main !

En entendant les derniers mots du jeune vampire, je me mis à froncer les sourcils. Cependant, je ne fus pas la seule car aussi bien Peter que Mael eurent un doute sur les paroles prononcées.

-Tu es sûr de cela Mael ? Demandais-je amusée.
-Enfin bref, il fallait bien qu'il soit aussi cinglé que moi pour que ça colle, non ?
-Oh bin ça, oui ! Dis-je en rigolant. Mon rire fut accompagnée par les aboiements du nouveau chien de la maison et de ceux du patriarche de la famille Williams.

-Vous pensez que je devrais l'emmener chez le vétérinaire demain ? Il traînait dans les rues, si ça se trouve il a quelque maladie. Demanda un Mael songeur.
-Je pense que se serait là une bonne initiative Mael oui.
-Je ne suis pas vétérinaire certes, mais on ne sait jamais. Mieux vaut prévenir que guérir. Me rejoignit mon mari. J'aperçus dans le regard de mon fils un voile d'inquiétude.

-Ou alors je devrais appeler en urgence dès ce soir ? Tu n'as pas l'air malade, mais ça ne se verrait pas forcément, je veux dire, il y a des maladies qui n'ont pas de symptômes et quand bien même il ne pourrait pas nous le dire !

Une fois bien face à lui et à Ovide, je m'accroupissais et posais délicatement, bien que cela ne fut guère d'utilité, mes mains fines sur ses épaules massives.

-Ne t'en fais pas Mael. Il n'a pas l'air en mauvaise santé. Il passera la nuit sans aucun problème. Il a passé des nuits dans le froid. Là il sera au chaud dans une maison et tu prendras soin de lui. Ne te fais pas de soucis pour cela.

Je posais mon regard sur le canidé.

-N'est-ce pas Ovide que ça va aller ?

Le chien s'approcha de moi et me lécha les mains comme pour affirmer mes dires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Lun 20 Déc - 12:30

HRPG : Désolée, j'ai complètement zappé ce rp...
Je propose de le clore en disant simplement que le lendemain je suis allé chez le véto et je te propose de faire précisément cette suite. Ca te tente ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Lun 20 Déc - 13:18

Ne t'en fais pas, ce n'est rien lol.

C'est à dire ? Faire la suite en rp ? Si oui, ça ne te dérange pas d'attendre un peu. J'ai d'autres rps en cours sur d'autres forums et je voudrais "souffler" un peu lol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   Lun 20 Déc - 14:30

HRPG : okidoki sans soucis !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« Les apparences . . . »

MessageSujet: Re: Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour, surprise et laisse... PV Elizabeth Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Across™ - RPG :: All good things come to an end... :: Corbeille :: Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com
Forum Gratuit