AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i will survive - alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: i will survive - alexander   Lun 4 Juil - 8:50


JESSALYN WITH ALEXANDER
    Je roulais, à une vitesse trop grande pour la majorité des gens. J'aimais la vitesse, j'aimais la façon dont le décors changeait selon l'angle de vue et selon la vitesse qui dans mon cas accelerais toujours. Je n'avais aucune envie de prendre mon temps, j'allais passer seulement quelque secondes à ma destination. Je n'avais pas le droit de m'attarder, ce droit avait été perdu lorsque mon père et ma mère était décédé. Oh bien sur, je pouvais m'acheter bon nombres de choses et prendre mon temps dans les magasins. Mais en aucun cas, je ne devais m'attarder ici, devant mon ancienne maison. J'avançais, les bandes blanches défilant sous mes yeux d'humaine. Le monde avait connu un changement considérable ses dernières années, même bien avant ma naissance. Les vampires, les lycans. Ces créatures sorties tout droit des films, dans le cas des lycans in the really bad movies mais soit, elles étaient sorties de l'ombre. Je n'appréciais pas réellement ce changement de monde, de dimension mais je m'y étais faite. J'étais née avec, d'ailleurs. Voilà, après trois heures et demie de route, j'étais enfin arrivée. Je m'arrêtais devant la maison. Elle n'avait pas réellement changée. Mon souvenir étant trop proche pourtant, je remarquais les petits détails qui changeaient la donne. Je descendis de ma voiture, j'avais besoin de voir par moi. Sur la boîte aux lettres, était inscrit " Mr & Mrs Littleton. ". Quelqu'un avait donc racheté la maison, mon espace de vie, mon ancienne demeure. Je relevais la tête, une petite tête dépassait de la porte et me regardais avec un regard interrogatif et admiratif à la fois. Etait-ce la première fois qu'il voyait quelqu'un comme moi? Une humaine ou tout simplement une femme? Non, il devait bien voir sa mère de temps en temps. J'avais préciser le mot " humaine", car l'enfant en face de moi n'était pas humain, ne l'était-plus, ou ne l'avais jamais été. Enfer et Damnation. Pourtant, je me devais d'avancer, et de faire la connaissance de cette famille, cette famille qui avait emménagée ici. Malgré qu'elle avait tout l'air d'une famille surnaturelle. Le petit enfant avait déguerpi. Aussi vite que mes yeux d'humaine n'avait pûs le percevoir. Je fermais les yeux et inspirais un coup. Au fond de moi, je savais que ma maison n'avait pûe t'être racheté que par des lycans ou des vampires, c'était inéluctable.J'avançais de quelque pas et me postais devant la porte, laissant ma main dans le vide, attendant quelque secondes avant de toquer à la porte. Ma main se fit hésitante, mais le mince bruit avait du alerter la maison entière. Les créatures surnaturelles n'avaient-elles pas des sens surdévellopés? C'est le petit garçon qui m'ouvrit, accompagné d'une petite fille de son âge, aux cheveux blonds des blés. Il se recula et laissai échapper de sa petite voix un léger " You can. ". Of course que je pouvais. Je passais une main dans mes cheveux, légérement stresser. J'avançais d'un pas hésitant vers le salon, accompagnée des deux enfants. Enfants qui semblaient tout deux être des vampires. Un frisson me fit trembler. Je me demandais comment l'ont pouvait infliger cela à des enfants. Bien que, ma petite protégée, celle que je considérais comme la petite soeur que je n'avais jamais eu était une vampire. Gaëlle. Ces enfants me faisaient penser à elle, cette petite fille au sang froid et qui se nourissait de sang humain. Pourtant, c'était avec elle que je ressentais le plus d'affinité. Elle était comme ma petite soeur, un être que je devais protéger bien qu'elle soit beaucoup plus puissante que moi. Et il y'avait Katherine, cette vampire dont j'étais le doppelgänger, le sosie. Je m'étais dis que j'allais pouvoir l'aimer, peut être devenir amie avec elle, avec cette créature démoniaque, avec ma jumelle maléfique. Pourtant, ce n'était pas le cas. Depuis qu'elle connaissait mon existence, elle se jouait de moi et me jouait. Oui, elle avait pris le plis de se faire passer pour moi. Cette situation devait cesser. Pourtant, aujourd'hui, c'était moi qui allais la jouer. Non pas que j'avais prémédité cela, non loin de là. Pourtant, je m'étais faite des anglaises, et mes cheveux ainsi coiffé faisait de moi le parfait sosie de Katherine. Habituellement j'avais mes cheveux lissés, ce qui nous permettais de nous différencier, tant que les personnes autour de moi me connaissaient ou connaissaient Katherine. J'avançais soudain plus rassurée, la plupart des vampires se connaissaient, tant qu'ils étaient vieux. Après tout, chaque vampire avait son lot d'exploit. Je m'arrêtais dans le cadran de la porte, regardant les deux vampires, leurs têtes tournées vers moi. Ils me toisèrent puis soudain, la vampire se leva en vitesse et me fit un calin. Un long et génant calin. Je la serrais à mon tour puis la laissait se reculer.

    MRS LITTLETON ♀ Katherine! Comment as-tu fais? Je ne pensais pas que l'immortalité te pesais tant!Comment as tu fais pour redevenir .... humaine?

    Cette vampire me prenait donc pour Katherine, mais Katherine en humaine. Bien entendu, il était impossible pour aucun être immortel de repasser par la porte de la vie. Non, ils avaient étés créer et transformer en créatures morte et vivante à la fois, des créatures assoifées de sang et vengeresse. Impossible pour eux de redevenir la personne qu'ils étaient. Pourtant je décidais de jouer dans le jeu de la jeune - ou vieille - femme. Décidant ainsi de me mettre dans le personnage de Katherine. Je m'avançais vers la bouteille de vin déposée sur la table et l'attrapais d'une main. A mon approche, le vampire mâle se recula, semblant avoir peur. J'attrapais le troisième verre déposer sur la table et en remplit une bonne partie avant de boire le liquide rougeâtre me faisant penser à du sang. Je m'asseyais, croisais les jambes et pris un visage blasée.

    JESSALYN ♀ La véritable question est qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire pour redevenir humaine! Je regardais à l'extérieur, les pierres tombales de mes parents n'y étaient plus. Mais tu sais pourquoi je suis ici bien entendu. Et tu sais aussi que ce n'est pas pour parler de ma soudaine.. transformation..

    La vampire tressaillit. Katherine leur avait-elle promit de revenir? Pour quelque chose? Ou avaient-ils peur d'elle en temps normal? Tout un tas de questions attérirent dans mon esprit, quoiqu'il en soit, après avoir regarder autour de moi, je me rendis compte que nous n'étions pas seuls dans la maison. Les deux enfants me regardais avec un regard affamé. Mrs Littleton avait retrouvé un sourire ainsi que son mari. Un autre vampire, blond et un autre brun, se trouvaient près de moi. Une vampire rousse, irlandaise sûrement se trouvait devant moi assise à l'ancienne place de Mr Littleton. Tout ces vampires. Pourquoi avais-je décidée d'entrer ici? Avais-je voulue mettre fin à mes jours? Je me tournais vers Mrs & Mr Littleton. Katherine ne serait pas laissée faire sans rien faire, et n'aurait encore moins laissé entrapercevoir sa peur. Je devais faire comme elle, bien que cela me coûtait.

    JESSALYN ♀ Be smart Alana. I'm sure, you won't let annything happen to me.

    Je commençais à avoir peur, je savais que la pulsation de mon sang dans mes veines montrait mon sentiment. Malgré mon regard impassible et sombrement machiavélique. Je tournais quelque secondes mon visage vers un miroir, m'admirant. Je ressemblais indubitablement à Katherine. Les vampires ne bougeaient pas, les enfants eux, s'étaient postés sur les genoux de la vampire rousse. Mrs Littleton accompagnée de son mari alla s'assoiere près d'eux. Croisant ses jambes, elle me toisa de son regard argenté. Qu'elle idée avais-je eu de me jeter dans la gueule d'un groupe de vampire. La tombe de mes parents comptaient-elles plus que ma propre vie? Impossible, j'avais décidée de survivre. Je ne pouvais pas mourir aussi bétement. Je passais une main dans mes cheveux puis repris mon visage humain, celui de Jessalyn. Le mien..

    JESSALYN ♀ I'm Jessalyn. Le doppelgänger de Katherine. Cette maison, était la mienne auparavant. J'y est enterrée ma mère vampire et mon père humain. Je voulais juste revoir leur tombes. The oldest vampire history of time is going after me. Parce que je suis le doppelgänger. If you try to kill me, I guess is going after you in order to kill you.. Be smart.

    Je recroisais mes jambes, et sourit d'un sourire éloquent, heureux de l'effet que je venais de produire. La manipulation. J'excellais dans cet art, un point commun avec la vampire à laquelle je servais de sosie. Je regardais tour à tour les vampires autour de moi, soudain effrayés. J'avais obtenue l'effet escompté. Je repris du vin à mettre dans mon verre, un sourire aux lèvres. Je bus le contenue de mon verre puis me levais en silence, regardant l'assemblée. Je me préparais à partir lorsque les deux vampires, auparavant près de moi m'attrapèrent et me collèrent au mur. Le blond m'embrassa puis me mordit, buvant de mon sang.. L'autre, après avoir fait les deux même actions que son jumeau blond se mordit le poignet et me fit boire de son sang. Soudain le trou noir.

    Vous est-il déjà arriver de sombrer dans un océan si sombre que vous avez l'impression d'être entouré de tout un tas de créatures plus meurtrières les une que les autres. Durant un certain temps, j'eu cette impression, que des requins ou de giguantesques serpents de mer tournaient autour de moi, s'approchant de moi puis repartant avant de revenir afin de me flanquer la trouille. Ce qui à l'évidence fonctionnait. Puis soudain, vous ressentez une douleur intense au niveau de votre dos et vous vous sentez happés par cette immensité sombre. Le requin, ou le serpent, vous entrainant dans le fond de l'océan. Il vous mord, vous dévore. Et une douleur emplit votre abdomen puis votre corps tout entier. Un feu vous lèche et vous fait perdre le rythme de la vie. Vous sentez la mort venir, tout du moins vous ésperer qu'elle vienne. Qu'elle vienne chercher le semblant de vie qu'il vous reste, qu'elle vous retire de cette douleur lancinante qui vous obstrue vos sens, sens qui brûlent à petit feu. Et soudain, l'océan devient limpide. Un paradis comme seul les caraïbes peuvent vous montrer. Les serpents de merts se transforment en de magnifiques poissons naviguant entre les courants et coraux tout aussi colorés que leurs écailles. Les requins eux, se sont transformés en dauphins, dauphins qui vous tire des profondeurs pourtant splendide de l'océan avant de vous ramener à la surface pour vous permettre de respirer. Vous inspirer, et respirer. Soudain quelque chose vous échappe et vous tenter de vous concentrer dessus. Vous essayer de suivre le flux de votre respiration et soudain vous rouvrez réellement les yeux.

    J'ouvrais doucement les yeux, m'adaptant doucement à la lumière du soleil qui perçais entre les feuilles. Où est-ce que je me trouvais? Je n'en avais réellement aucune idée. Mon cerveau était en train d'analyser les choses, mais au ralentit. Quelque chose raviva mon esprit soudain. Je portais une main à les lèvres, les effleurant. Quelqu'un les avait touchés, pourtant je ne me souvenais pas de qui. Je portais ensuite une main à mon cou, quelque chose de sec était collé dessus.. Pourtant, bien que se soit du sang aucunne marque ne perçait de mon cou. Un vampire, m'avait-il fait du mal et m'avait fait oublier ce souvenir? Je tournais ma tête, et sursautais.. Je me trouvais devant une tombe, deux pour être exact. Et j'étais allongée sur l'emplacement que devait occupé le cerceuil. Isobel Flemming. John Parker. Ces deux noms me disaient vaguement quelque chose, pourtant je ne m'en souvenais pas. Soudain, la chose m'apparut. C'était mes parents, les souvenirs de ce qui s'étaient passés me revinrent de plein fouet, m'étourdissant. Je me levais d'un bond et m'enfuit du cimetière. Ma voiture m'attendais devant. L'avait-on déplacé? J'entrais à l'intérieur et roulais vers Everstown. Il fallait que je parte, au plus vite. Que je sorte de Stoockhouse, que je survive. Ces vampires, ils m'avaient embrassés, ils m'avaient mordus, ils m'avaient donnés de leur sang. Ils avaient sûrement dus me tuer. De ce fait, si je ne buvais pas du sang j'étais vouée à mourir. A me transformer en cadavre. Je bifurquais sur la gauche et me garais. La forêt, il fallait que j'aille m'y ressourcer. Que je me perde dans les bois effrayants et pourtant si attractif, que je me perde dans ce capharnaüm à créatures. J'avançais d'un pas assuré et rencontrais des randonneurs. Instinctivement je les suivais, doucement tout d'abord puis l'un d'eux tomba.. Contre un caillou. L'autre s'asseya à coter de lui et sortit son téléphone afin d'appeler les secours. Je m'approchais en courant vers la personne allongée sur le sol et passais une main sur sa tête, sans l'avis de son ami. Je regardais le sang sur ma main, puis soudain fut prise d'une envie folle. J'attrapais sa tête et léchais, buvais le liquide rougeâtre qui sortait de son crâne. Le flot de souvenirs disparut remonta d'un coup dans ma mémoire.. D'autres sensations se mêlèrent à mon être. Je venais d'achever ma transformation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: i will survive - alexander   Mar 5 Juil - 14:58

HORS-RPG:
 

    Une journée comme les autres. Je commençais à croire que toutes les journées commençaient de la même manière. Pour sortir de l’ordinaire avant le travail, je décidais de faire un petit tour en forêt et laisser la bête dans mon être qui désirait sortir. Je commençais à marcher en direction dans la route, jusqu’à temps de bifurquer dans la forêt qui longeait la route. Caché entre les arbres et les arbustes. Je fermais les yeux et laissa la transformation s’opérer dans le calme et la bonté. Ayant pris soin de m’amener un short pour le retour que je laissais dans mes crocs.

    Je me mis à courir sans penser à autre chose que la nature qui me guidait à travers les arbres. J’aimais dépenser mon énergie en renard. C’était un bonheur. La nature soupçonnait moins un renard qu’un homme. Je reniflais les différentes odeurs qui me guidaient peu à peu vers une odeur que je connaissais, mais que je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. J’arrivais à l’endroit où elle était, l’odeur… Je n’étais pas un chien, mais cette odeur forte, je pouvais la pister.

    Toutes ces choses de surnaturelles, j’y croyais pas, mais maintenant, étant animorphe, je m’étais fait à l’idée que les lycans et les vampires existaient et qu’ils pouvaient enlever la vie d’être humain comme on pouvait cueillir une fleur sauvage. Il y avait… un vampire devant moi qui se nourrissait d’un humain… soudain… je tournais pour lui faire face… je sortis des broussailles et grognait après elle… J’étais sur le point d’attaquer, mais je lui vis son visage… Jessalyn… non! Je pleurais intérieurement. Non, pas elle… ma chère amie… non! Aucune marque d’hostilité dans mon regard, que de petits gémissements. J’étais désolé pour elle… et pourtant les animorphes se devaient d’attaquer les vampires pour les éradiquer, pour les anéantir pour protéger les humains… mais je ne pouvais pas le faire… je m’y refusais de tuer ma meilleure amie. Quelque chose m’en empêchait. Mon short à mes côtés… J’allais me réfugier derrière un buisson, repris forme humain, mis mon short… et sortit des buissons…

    -Je ne peux pas croire que tu es devenue un vampire… dis-je dans un souffle, même si c’était qu’un murmure, elle avait très bien compris.

    La seule chose que je voulais c’est la serrer dans mes bras pour la consoler, mais qui sait, si elle ne me tue pas avant. Elle venait s’aspirer le sang de cet humain… et je devais garder mes distances. Armé seulement de mon short noir, salit par la salive du renard, torse nu, pied nu… si elle avait tant soit peu regardé, elle s’apercevrait que j’étais le renard qui lui avait gronder après et ensuite assagit en la reconnaissant…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: i will survive - alexander   Mar 5 Juil - 15:43


JESSALYN WITH ALEXANDER
    JESSALYN ♀ Je ne veux pas être un vampire Alexander, je n'ai jamais voulue en être un.

    Je regardais cet homme devant moi. Mon ami, Alexander. Ma relation avec lui n'était pas vraiment des plus bannales. Je l'avais rencontré dans un magasin de technologie, et depuis nous sommes devenus des confidents. Nous confiants des choses sur notre passé. Ou presque, Alexander s'était toujours abstenu de parler de son passé. Je lui avais juste dis que mes parents étaient décédés. Rien d'autre, rien de surnaturel. Non, je n'allais pas m'amuser à lui dire que j'étais un doppelgänger, un jumeau, un sosie de Katherine Bailey vampire de surcroit. Le surnaturel nous entourant, dans l'actualité et dans la vie de tout les jours, j'étais devenue amie avec lui car c'était un humain. Tout du moins je le croyais jusqu'à maintenant. Il venait de démontrer qu'il ne l'était pas, ou peut être un peu. J'avais fais la comparaison, oui. Entre le renard d'une taille beaucoup trop grande pour être un simple, de subite fuite dans un buisson pour y ressortir en tant qu'humain. Je n'étais pas née de la dernière pluie. Pourtant Katherine ne m'avait jamais parlé de ces créatures, et l'actualité n'en faisait pas part. Etaient-elles secrètes? Je regardais droit dans les yeux mon meilleur ami. Je venais de me transformer en créature démoniaque, les sons alentours emplirent soudain mes tympans, l'odeur de bois et de sang emplit mes narines. Ma vision se précisa, pour se troubler ensuite comme embuée. Quelque chose changeais sur moi, quelque chose qui n'avait pas été écrit dans mon destin de jeune fille. Des veines apparaissèrent sur mon visage, mes yeux s'injectèrent de sang et par la même occasion quelque chose dans ma bouche pointa le bout de son nez... ou de ses canines. J'ouvrais grand la bouche, tatant mes canines puis reculais d'une dizaine de mètres, à une vitesse tellement rapide que je ne m'étais pas apperçue de mon mouvement. Je m'asseyais sur le sol et cachais ma tête entre mes mains. Des pleurs, des larmes. Je commençais doucement à pleurer, les larmes embuèrent encore plus ma vue. Je venais de me changer en monstre. J'avais soudain cette envie de mourir, vous savez, de mettre fin à la douleur autant morale que physique, de ne pas commencer une descente aux enfers, de monter au paradis là où j'aurais la paix. L'homme qui se trouvait auprès du corps et de moi-même avait déguerpit en voyant que j'étais un vampire. Alexander lui, ne bougeait pas. Je pouvais entendre sa respiration, sentir son odeur ennivrante et les battements de son coeur. Comment Katherine apprendrait-elle le fait que j'étais devenue une créature assoiffée de sang comme elle? Se ferait-elle une joie de pouvoir enfoncer un pieu dans mon coeur. Je relevais soudain la tête. Alexander était une créature, et ne m'en avais jamais parler.. Moi sa meilleure amie. Venais-je de découvrir une partie de son secret? J'avais été effrayée par la férocité de l'animal puis par son regard soudain triste, abattu. Je savais qu'il était capable de tuer l'être que j'étais devenue. Un sixième sens me le disait. J'étais en danger et à la fois en sécurité. En sécurité seulement s'il voulait toujours de moi, s'il ne voyait pas en moi un monstre.. Si je n'allais pas être une proie pour lui, ou quelque chose qu'il fallait à tout prix éliminer. Mon visage vampirique avait disparu, mes larmes avaient séchés mais des traces salées étaient restés collées sur mon visage. Je me relevais, rapidement. Je n'avais même pas eu le temps de penser à ce que je faisais. Il fallait que je me concentre, ralentisse mes pas. Que j'ai une allure humaine. Doucement... je m'approchais cette fois-ci à allure humaine d'Alexander. M'approchant de lui et me plantant à un mètre de lui. Je gardais une certaine distance, il fallait que je sois capable de m'enfuir si c'était ce qu'il devait se produire. Je croisais les bras sur ma poitrine et laissais encore échapper des larmes tout en regardant celui qui était toujours pour moi, mon meilleur ami.

    JESSALYN ♀ Je suis désolée de ce que je viens de devenir. C'était le seul moyen de survivre. Pardonne moi Alexander, pardonne moi.

    M'excuser? Pourquoi? Je ne savais pas réellement. J'avais l'impression de l'avoir déçu, ou encore blesser. Je ne lui avais pas encore poser la question sur sa vraie nature, son passé. J'espérais qu'il allait le faire avant d'essayer de mettre fin à mes jours. Alexander, avant d'être devenue sa meilleure amie, j'avais eu l'envie irrésistible d'avoir une nuit avec lui. Ou de faire des choses - peu catholique il faut l'avouer -. Quelque chose m'apparut alors dans mon esprit, ma transformation influait sur mes sentiments et mes émotions qui se retrouvaient amplifiés. J'avais soudain l'envie de poser mes lèvres sur les siennes, y gouter au moins une fois. Je me rapellais à l'ordre et regardais dans les yeux mon meilleur ami avant d'avancer doucement et de le prendre dans mes bras.

HORS-JEU:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: i will survive - alexander   Mer 6 Juil - 19:49

    Je me fichais complètement maintenant qu’elle pouvait savoir que je n’étais pas humain en entier. Tout ce que je voulais à présent c’était de savoir comment tout cela était arriver. Elle m’avait remarquée et son regard à mon égard n’était que surprise qu’elle avait alors conclu, qui j’étais réellement. Mi-humain, mi-animal. Non, je ne me promenais pas torse nu dans la forêt, ce n’était pas dans mes habitudes. Même un enfant l’aurait compris.

    « Je ne veux pas être un vampire Alexander, je n'ai jamais voulue en être un. »

    Ces mots sonnaient creux à mes oreilles. Malgré qu’elle était ma meilleure amie et que je l’a connaissait par cœur, je savais qu’elle ne voulait pas en devenir un… Je n’arrivais pas à y croire. Je me demandais en tas de questions. Je souhaitais simplement savoir « pourquoi? » si j’avais su plus tôt qu’elle avait des ennuis, j’aurais été avec elle. Je rageai intérieurement. Jamais je ne m’étais sentit comme cela. Son air changeait, je la voyais, même si elle était loin de moi. Elle touchait ses crocs. Elle réalisait qu’elle était vraiment une vampire sur toutes ces formes. Je n’aimais pas la voir ainsi. J’essayais de me convaincre ou de me pincer, mais ce n’était pas un cauchemar, mais la réalité. Je ne voulais pas m’approcher tout de suite. Les vampires étaient des êtres très impulsifs, je ne voulais pas la brusquer et faire en sorte d’être en danger. Elle était près des mois, son visage changea pour revenir humain. Elle s’approchait doucement de moi près de l’arbre où j’étais appuyé… Je détestais la voir triste. Il y a quelque temps, je la faisais toujours sourire en lui racontant une blague ou autre chose. Je n’aimais pas cela. Je lui contais certaine chose qui m’était arrivé à Everstown et cela la captivait… peut-être aurait-il fallu que je lui dise qui j’étais vraiment… peut-être était-elle blessée que je lui ai cachée certaine chose. Personne ne veut savoir que la police américaine est à ma recherche depuis que j’ai quitté la Californie précipitamment.

    « Je suis désolée de ce que je viens de devenir. C'était le seul moyen de survivre. Pardonne-moi Alexander, pardonne-moi. »

    Elle avançait doucement vers moi. Je voyais le mal qu’elle avait, qu’elle avait peur, peur de moi… cela me fit également de la peine qu’elle me voit comme une menace. Jusqu'à tant qu’elle s’avance et que je sente le même parfum que j’avais senti, il y a un kilomètre. Son parfum naturel fruité. Qu’elle s’approche encore plus et qu’elle me prenne dans ses bras ne faisait qu’augmenter mon chagrin que ma chère amie soit devenue un vampire que je devais chasser. Je me refusais. Ce n’était pas moi. J’aimais mieux retourner dans la piraterie que de mettre fin à ces jours…

    — Survivre ? Si tu m’avais dit que tu été en danger, on aurait pu trouver une autre solution que cette voie.

    Mon ton de voix n’était plus celui de la peine, mais celui du désespoir et de la colère… je n’avais pourtant pas à l’être… Je l’ai rassura aussitôt puisque je mettais laisser emporter par mes émotions.

    — N’ai pas peur… je n’ai pas l’intention de te tuer… lui dis-je en mettant ma main sur sa joue pendant quelques secondes. Pourquoi tu ne me la pas dit avant? Peut-être même que ton sacrifice n’aurait pas eu lieu et tu serais encore humaine.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: i will survive - alexander   Mer 13 Juil - 10:42


JESSALYN WITH ALEXANDER
    Comment lui expliquer qu'il n'y avait pas d'autre solution? Qu'il n'aurait pu me sauver? Mais qu'aussi, ma transformation n'était pas désirée. Que j'avais été transformée de force, soit pour mon bien, soit pour satisfaire le désir du plus grand vampire de l'histoire. Celui qui me désirait dans ses rangs, celui qui voulait m'étudier et voir le potentiel que je pouvais receler. Celui qui voulait percer le mystère qui m'entourait. Je le laissais caresser doucement ma joue, un petit sourire triste naquit sur mon visage. Puis soudain, je me reculais. Cette proximité me mettais soudain mal à l'aise. J'avais peur de l'attaquer, de le tuer. Ou pire encore, de l'embrasser. Je m'asseyais par terre, à distance résonnable et le laissais venir s'asseoir près de moi.. Ma tête entre mes mains, je réfléchissais à la façon d'annoncer les choses. A la façon de lui dire ce que j'étais réellement, qui j'étais réellement. De lui dire que je n'étais pas seule, que mon destin était déjà tout tracé et que je n'avais pas le choix d'accomplir ma destinée. Celle de mourir. Ou de survivre. Et que pour survivre il fallait faire des choix, que j'avais voulu survivre en devenant un monstre plutôt qu'en devenant un cadavre en décomposition. Cadavre qui n'aurait eu aucune once de vie, pas même mon regard chocolat qui serait demeuré éteint.

    JESSALYN ♀Je ne t'ai jamais réellement raconté mon passé Alexander. Lorsque je suis née, ma mère à tout quitter pour devenir un vampire et mon père m'a fait croire qu'elle était morte. Ce qui est en partit le cas. Elle est revenue il y'a trois ans dans ma vie, lorsque j'habitais encore à Stoockhouse. Elle m'a apprit le fait que j'étais le doppelgänger. Un jumeau maléfique. D'une certaine Katherine, vampire de surccroit. Etre un doppelgänger est quelque chose de rare et de surnaturelle, plus qu'un vampire ou un loup garou ... ou même .. toi? Je suis vouée à avoir une vie hors du commun, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Mes parents ont étés tués et un vampire ou une autre créature à jurée de me poursuivre pour finir la tache. Je suis ensuite arrivée à Everstown.

    Je m'arrêtais quelque secondes. Le temps de reprendre mon souffle et de remettre en place mes idées. Je venais de dévoiler quelque chose que je n'avais raconté à personne, bien que j'étais certaine que peut être certaine personne le savais. Peut-être Katherine? Elle avait bien due se renseigner sur mon passé pour pouvoir me jouer à la perfection. Une vague de colère m'envahit soudain, il allait falloir que j'ai une discution avec cette vampire qui s'amusait de moi. Oui, j'en avais marre de jouer à sa façon. Quoique, maintenant, je pourrais jouer à son jeu. Et me faire passer pour elle, non? Je me retournais une nouvelle fois vers Alexander, un petit sourire et repris.

    JESSALYN ♀ J'ai fais la rencontre de ma jumelle maléfique, Katherine. D'ailleurs, celle-ci s'amuse à se faire passer pour moi. C'est devenu un jeu pour elle, à croire que sa vie ne l'amuse plus tellement et qu'elle a besoin d'amusement. Malgré ce qu'elle me fait subir, c'est la seule famille qu'il me reste. Et je crois que même si j'ai envie de lui régler son compte et bien .... je l'apprécie un peu. Aujourd'hui j'ai voulue revoir mes parents et en entrant dans mon ancienne maison, là où ils étaient censés être enterrer, deux vampires mon fait boire de leur sang et mon tué. Je ne voulais pas mourir, je ne le veux pas. C'est pourquoi le seul moyen de me sauver était de boire le sang de cet homme. C'était le seul moyen de survivre.

    Je m'arrêtais enfin. Face au long monologue que j'avais fais. Il y'avait matière à réfléchir. J'espèrais qu'il allait pouvoir lui aussi me dire son passé, comme je venais de le faire. Je venais de m'ouvrir, de libérer enfin mon esprit. Je n'étais plus seule, tout du moins j'aimais à le croire. Il allait peut être pouvoir m'épauler, être réellement un meilleur ami. Un meilleur ami qui connaissait de moi plus que ce que je ne voulais montrer. Plus que la créature qui allait m'habiter. Un meilleur ami qui me connaissait moi, telle que j'étais.. Je me rapprochais de lui et m'enroulais dans ses bras, respirant doucement et écoutant sa respiration. Soudain, ne pouvant plus contrôler ce soudain besoin, je me jetais à ses lèvres et l'embrassais.

HORS-SUJET: Désolée du temps de réponse et aussi qu'il soit aussi nul :/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
« Les apparences . . . »
Invité

MessageSujet: Re: i will survive - alexander   Mer 20 Juil - 13:57

    Je ne comprenais pas tellement cette histoire, mais j’étais content qu’elle me raconte son passé. À croire que nous avions deux passés très différents, mais que nous avons fuis tous les deux et que nous nous terrons derrière notre nouvelle vie. Une vie qui ne nous plaisait guère et pour notre survie nous a poussés à Everstown. Je n’ai jamais compter mon âge, je ne le compte plus… elle me trouverait trop vieux, mais j’ai toujours ma « belle gueule » de jeune adulte, mais raconter ma vie… je n’étais pas encore certain de vouloir la raconter… J’avais fui ce passé depuis tellement longtemps que je me demandais si le raconter me fera revivre des souvenirs désagréables que je ne voulais pas revivre. J’étais assez têtu lorsque j’y pense. Pourtant, Jessalyn était ma meilleure amie, je n’ai jamais pensé qu’elle serait intéressé à savoir ce qui m’emmenait à Everstown. Je reportais mon regard sur elle… en quelques secondes seulement, je l’avais vu passé de la tristesse, à la colère et maintenant un visage plus convenable pour continuer son histoire.

    Tout ceci me dépassait… Elle m’avait affirmé que c’était simplement une question de survie. Je la croyais. Je savais qu’en état de panique et de survie, nous avions l’instinct assez développé pour rester en vie. J’avais foi en cette facette de sa vie, puisque je me reconnaissais vers elle. Elle venait de faire un choix qui changerait le total de sa vie. C’est ce que j’avais fait également dans mon passé. J’avais mis un frein pour ne pas passer ma vie en prison à cause de mes idioties illégales d’informatique. Elle me parlait ensuite de son clone. Je ne sais pas si je pouvais dire cela comme ça. Je porterais attention. Ne sait-on jamais… Je crois fermement que jamais je ne me tromperais entre Jessalyn et Katerine. Tout ce qu’elle me racontait sur cette dernière me répugnait déjà et je ne la connaissais même pas.

    Je sentais sa respiration diminuer… je crois que nous étions deux à écouter l’autre… et c’est ce moment de rapidité que je compris ses sentiments à mon égard. Je n’avais jamais vu cette possibilité. Je n’étais pas un homme qui se laissait prendre dans les filets des femmes. Je respectais leur rythme. Je n’étais pas vieux jeu non plus, malgré mon âge de 35 ans. J’aime bien que ce soit les femmes qui fassent le premier pas. Pour Jessalyn, elle cachait bien son jeu. Je n’étais pas idiot, je savais qu’il y avait quelque chose de fort entre nous deux, mais je croyais que c’était l’amitié… une grande amitié… mais il était clair que pour elle… l’amitié avait été dépasser et elle était en face de son désir. Il fut une époque où j’aimais réellement Jessalyn, l’aimer d’amour, mais j’y ai renoncé puisque je ne voyais aucun signe qui m’indiquait que c’était réciproque… je ne suis pas à l’aise avec les dames en partant… alors avoué mes sentiments pour elle était quelque chose de très difficile pour moi… mais là, tout y était. C’était beaucoup plus facile de laisser court à son désir que de parler et de mettre des mots sur ses sentiments. Je n’ai jamais été doué et jamais je ne le serai…

    Je laissais le baiser s’éterniser... peut-être même un peu trop... 30 secondes de trop... Ce n’était pas le vampire que j’embrassais, mais Jessalyn. C’est ce que je n’arrêtais pas de me répéter dans ma tête. Cette personnalité, son odeur fruitée était toujours présente, seulement sa force physique avait doublé. Je m’écartais de sa bouche un instant en essayant de me rasseoir, mais pas évidant de forcer plus fort que soi. Le fait qu'elle soit un vampire maintenant changeait beaucoup ma façon de penser envers elle. Un animorphe et un vampire ! Un seul faux pas pourrait me tuer, la même chose pour elle. Je devais faire attention. La logique avait plus de raison d'être que le coeur dans ce cas si.

    — Jessalyn… souspirais-je…

    Je soupirais, mais savait-elle vraiment qui j’étais réellement? Qui étais-je? Un homme recherché par les autorités américaines… un fugitif… un homme dans la trentaine… un homme animorphe… un chasseur de vampire… comment pouvait-elle m’aimer? Elle ne savait rien de moi… Elle savait uniquement ma personnalité, mais mon passé, elle l’ignorait. Je réussis à la repousser… ce qui était très dur sur le coup, pas à cause de sa force, mais à cause de notre proximité... Je baissais la tête… honteux.

    — Comment peux-tu prétendre m'apprécier quand tu ne connais pas mon passé ? Tu ne sais rien de moi avant Everstown. Je t’ai menti de nombreuses fois pour rester dans ma zone de confort. Je ne suis pas Européen… Je n’ai pas eu une enfance facile comme je te l’ai fait croire… Je n’ai pas eu un ami qui m’a fait découvrir ce coin de pays… j’ai la même personnalité, mais pas le même passé... tu m'as cru dans ses mensonges et je croyais que c'était mieux ainsi... je suis désolé...

    Je relevais les yeux vers elle… Des yeux aussi larmoyants que lorsque je l’avais vu près de cet humain.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« Les apparences . . . »

MessageSujet: Re: i will survive - alexander   

Revenir en haut Aller en bas
 

i will survive - alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» F.T. d'Alexander Blake
» ALEXANDER OVECHKIN .
» Alexander demi-dieu
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Across™ - RPG :: All good things come to an end... :: Corbeille :: Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com |  |
Forum Gratuit